En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

07.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 9 min 27 sec
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 1 heure 32 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
En même temps

Emmanuel Macron, l’homme qui voulait parler immigration à l’oreille des Français et réformes courageuses à celle des élites mondialisées

il y a 5 heures 45 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 20 heures 24 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 21 heures 35 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 23 heures 26 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 19 min 42 sec
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 2 heures 12 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 5 heures 27 min
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 19 heures 57 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 20 heures 47 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 22 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 23 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Fessenheim en héritage : François Hollande se surpasse avec une "magnifique" (non) décision

Publié le 25 janvier 2017
L‘Etat se surpasse. François Hollande obtient la fermeture de Fessenheim, mais tout est prévu pour que son successeur puisse annuler la décision. Kafkaïen !!!
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L‘Etat se surpasse. François Hollande obtient la fermeture de Fessenheim, mais tout est prévu pour que son successeur puisse annuler la décision. Kafkaïen !!!

Ceux qui ont compris que Fessenheim serait fermé comme promis par le président de la république n‘ont pas compris que dès qu’il aura quitté l’Elysée, l’EDF a de quoi revenir sur la décision.  En attendant l’exploitation continue...

Tout le monde, il est gentil, tout le monde, il est content. François Hollande sera content, Ségolène Royale est contente, les écologistes et les antinucléaires sont contents, les salariés et les syndicats sont contents, la direction de l‘EDF est contente. Bref, tout le monde est content. Mais quelle cacophonie.

Pour bien comprendre la décision annoncée, il faut s‘y reprendre à deux fois : la procédure de fermeture de Fessenheim est donc engagée. Le conseil d’administration de EDF (où l’Etat détient une majorité absolue) a accepté les conditions que l’Etat lui a proposé, mais pour que la centrale s’arrête, il faut un décret. Et le décret interdisant l'exploitation n’est pas publié, il ne sera pas avant 2018. Il faut d’ailleurs que la direction de EDF demande explicitement qu’il y ait un décret de fermeture. Or la direction de EDF n a aucune raison de se précipiter. On a donc tout compris. On attendra. Le prochain gouvernement pourra revenir au point de départ. Cette procédure est assez surréaliste.

La question de la fermeture de Fessenheim est devenue une caricature du systeme français quand il s’agit de prendre une décision ou les intérêts politiques s’entrechoquent avec les intérêts syndicaux, les contraintes techniques et financières. Au bout du compte, on en arrive à une solution tellement ambiguë que tout le monde peut se dire content.

François Hollande qui au départ était plutôt partisan de laisser EDF gérer son nucléaire en toute liberté et responsabilité, avait pris l’engagement de fermer la plus vieille centrale nucléaire de France à Fessenheim. C’était un engagement de campagne en 2012, pour s’attacher le soutien des mouvements écologistes qui, pour la plupart sont violemment anti-nucléaire.

Sauf que pendant tout le quinquennat, François Hollande a dû gérer les pressions contradictoires entre ceux qui souhaitaient la poursuite du programme nucléaire et ceux qui demandaient le retrait de cette industrie.

On se souvient que la loi sur la transition énergétique avait acté à long terme un recul relatif de l’énergie nucléaire au profit des renouvelables mais n avait pas statué sur le sort de Fessenheim. La loi avait simplement plafonné les capacités de production à leur niveau actuel. En plus, Ségolène Royale avait même accepté l’allongement de la durée de vie des centrales pour pouvoir faire face à la demande. L’autorité de sureté nucléaire avait validé l’allongement de la durée de vie des centrales et n’avait pas condamné a mort Fessenheim. Elle avait établi une liste de conditions et de travaux indispensables.

La direction de L’EDF confrontée à des problèmes de financements très sérieux était plutôt satisfaite de voir son modèle de rénovation et de développement, EPR compris, accepté par l’Etat. Quant aux salariés, la CGT en tête, ils ne cachaient pas leur satisfaction de voir le modèle nucléaire qu‘ils considèrent comme totalement sécurisé, moins cher et surtout porteur d’emplois conforté.

Le problème est que François Hollande s’était engagé à fermé Fessenheim et que, s’il ne parvenait pas à ses fins, ça faisait désordre dans son bilan.

La cour de sureté de l’état n’a pas voulu, ou pas pris de décision, elle a simplement rappelé les conditions. Le comité d’entreprise s’est déclaré contre la fermeture pure et simple. La direction d’EDF a demandé de respecter le délai de 2018, le temps de mettre en route la centrale de Flamanville et surtout a demandé le versement de 450 millions d’indemnités, montant accepté par l’état.

Le conseil d’administration a donc, à la majorité d’une voix (celle du président) accepte les conditions pour la mise en œuvre de la procédure de fermeture, sachant que le décret de fermeture d’exploitation est repoussé à 2018, c’est à dire à une date ultérieure à la présidentielle. En clair, c’est le prochain président qui prendra la décision.

Cette affaire illustre la difficulté, la confusion qui règne dans une décision économique quand l’Etat et la politique s’en mêlent.

Le nucléaire est entré dans le cercle de l’idéologie, donc de l’irrationnel. Conclusion, tous les arguments objectifs qui servent à étayer une décisions stratégiques sont biaisée et les questions élémentaires qu’on doit se poser sont décrédibilisées par le pouvoir politique.
Quel est le prix de l’énergie nucléaire, est-il plus compétitif que les autres sources connues ?

Quel est son degré de pollution, est ce véritablement l’énergie la moins polluante ?

Quels sont les risques courus, quelles sont les garanties apportées ?

Quoi qu’il arrive, des milliers d’ingénieurs peuvent apporter toutes les garanties techniques et financières à la faisabilité d’un projet nucléaire, que ces garanties objectives ne tiendront pas devant un projet politique ou idéologique ?

Pour en sortir, il faut tricoter une décision qui ménage la chèvre et le chou, et qui fasse que chacun, sorte du conflit la tète haute ... ou alors on repousse à plus tard en espérant que plus tard les conditions auront changé. C’est ce qu’on vient de faire.

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

07.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 25/01/2017 - 22:12
C'est pourtant simple:
Fabriquons des bougies avec le suif de nos bêtes!
vangog
- 25/01/2017 - 14:05
Comme Obama, Flamby-le-menteur amorce ses bombes
à retardement, pour se venger des suivants (quels qu'ils soient)...une mentalité de pervers et de looser! Mais les Français avaient-ils un doute (après 2012, cela va sans dire et par respect pour les têtes molles...)?
Deneziere
- 25/01/2017 - 13:22
Erratum !!!Il y a une faute de frappe dans l'article de JMS !!!!
Il nous dit que pour les syndicats, le nucléaire ce sont des emplois confortés. En fait il fallait lire : ce sont des emplois CONFORTABLES. Nos lecteurs auront rectifié d'eux-mêmes.