En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
info atlantico
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Info Atlantico
Vers une élimination de Manuel Valls ? 33% des Français certains d'aller voter à la primaire souhaitent la victoire de Benoît Hamon contre 29% pour celle de Montebourg et 26% celle de l'ancien Premier ministre
Publié le 20 janvier 2017
Par ailleurs, un autre enseignement de ce dernier débat est que Manuel Valls pourrait être éliminé dès le premier tour de la primaire de la Belle Alliance populaire selon un sondage Atlantico-Harris Intercative
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Par ailleurs, un autre enseignement de ce dernier débat est que Manuel Valls pourrait être éliminé dès le premier tour de la primaire de la Belle Alliance populaire selon un sondage Atlantico-Harris Intercative

Cliquez pour agrandir

Atlantico : Le résultat de ce sondage montre qu'une élimination de Manuel Valls est possible au premier tour de la primaire de la Belle Alliance populaire. Benoit Hamon et Arnaud Montebourg sont arrivés en tête avec 33 et 29% des français convaincus devant l'ancien Premier Ministre avec 26%. Quelles seraient les conséquences d'un tel résultat ?

 

Jean-Daniel Lévy : Deux facteurs explicatifs existent. Le premier repose sur la personnalité de Manuel Valls. Il est jugé au regard de sa capacité à gouverner et de ses valeurs. Et pas vraiment de son projet politique. On voit bien actuellement que l’ancien Premier ministre rencontre des difficultés à convaincre en dehors des proches du Parti Socialiste. En suscitant un regard raisonné et sans passion de la part des Français ayant l’intention de voter pour lui. Mais passionné (et souvent critiques) de la part de ceux votant pour d’autres candidats. Le deuxième sur les enjeux du scrutin. S’il ne fallait voter que pour le candidat susceptible de savoir tout de suite gouverner et doté d’une expérience, Manuel Valls serait crédité de souhaits de victoire plus importants que ceux que nous mesurons actuellement. Il s’avère que, dans  la période actuelle, les électeurs de gauche soit considèrent que la victoire est plus qu’hypothétique soit envisagent, avant même la primaire, voter pour un autre candidat en l’occurrence Emmanuel Macron.

 

Dans le dernier sondage publié, la majorité des français qui comptait se déplacer au premier tour de la primaire voulaient voter pour Manuel Valls, mais les sympathisants de Gauche (socialiste et non socialiste) souhaitaient la victoire de Benoit Hamon. En quoi est ce que ce dernier débat avant le premier tour a pu changer cette dynamique ? 

Il montre que la « dynamique Benoît Hamon » se poursuit : il est parvenu à convaincre plus de Français ayant au moins entendu parler du débat que par le passé. Depuis le 1er débat, si Manuel Valls et Arnaud Montebourg bénéficient de souhaits de victoire assez stables, on observe une forte progression du souhait de victoire en faveur de Benoît Hamon (+5 points). Auprès des sympathisants PS, Manuel Valls obtient, à quelques jours du 1er tour de la primaire, 31% de souhait de victoire, 24% pour Benoît Hamon et 24% pour Arnaud Montebourg. Notons également qu’auprès des Français déclarant qu’ils participeront à la primaire, un tiers souhaite la victoire de Benoît Hamon (29% Arnaud Montebourg et 26% Manuel Valls).

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

Par votre enquête, on s'aperçoit que chacun de ses trois candidats est plébiscité soit pour sa crédibilité sur la relance de l'industrie (Arnaud Montebourg), le revenu universel (Benoit Hamon) ou pour les questions de sécurité intérieure (Manuel Valls). Comment analysez-vous le fait que les candidats soient jugés crédible sur des segments aussi ciblés ? Est ce qu'on avait pu observer le même phénomène à la primaire de la droite ?

Pas de manière aussi nette. Chacun parle à un électorat sensible à des arguments. Et on le voit, le revenu universel constitue le point le plus identifié. Les candidats ne cherchent visiblement pas à convaincre des franges électorales mais bien à maximiser le vote de ceux sensibles à leurs arguments.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

La grande inconnue qui déterminera l'issu du premier tour est celle de la mobilisation. Pour les trois candidats qui se démarquent (Montebourg, Valls, Hamon), quels sont les scénarios de mobilisation qui leur permettrait de remporter le premier tour ?

Il existe trois scénarios possibles. Le premier scénario consiste essentiellement en une mobilisation de proches du PS. Et dans ce cas, la situation s’avèrerait plutôt favorable à Manuel Valls. Le second cas de figure possible est le suivant. On assiste à une mobilisation de proches du PS et de sympathisants de gauche hors PS. Ce serait Benoît Hamon qui en profiterait le plus. Enfin, un ultime cas de figure serait une mobilisation des déçus du Hollandisme, qu'ils se situent à gauche et surtout hors des structures partisanes. Arnaud Montebourg est le réceptacle de cet électorat.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 22/01/2017 - 01:10
@ kelenborn ou quand le pingouin à plumes se lâche !...
Quand les cons seront à vendre, c'est sûr, t'auras ta place en tête de gondole
Paulquiroulenamassepasmousse
- 21/01/2017 - 23:26
Je confirme.! .. un rêveur socialo..
Si je devais rallier quelqu'un ce serait l'original (Mélanchoouille) plutôt que la copie (Marine)
Ganesha
- 21/01/2017 - 19:54
Paulquiroule
Votre pensée semble de plus en plus confuse, vous mélangez tout. Un rideau de fumée pour cacher un ralliement à Marine Le Pen ?