En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
Religion, mariage, communautarisme : mais pourquoi les Français ont-ils autant d'idées reçues (fausses) sur l'islam ?
Publié le 22 janvier 2017
Entre haine et paranoïa, la société française se fait de sa minorité musulmane et de l’islam français une représentation collective délirante, c’est-à-dire déconnectée de la réalité. C’est ce que Thomas Guénolé appelle l’islamopsychose. Il s’attelle, dans ce livre, à pointer les erreurs et à déconstruire les préjugés assénés sur ces sujets par Manuel Valls, Gilles Kepel, Éric Zemmour et bien d’autres. Extrait d'"Islamo-psychose" de Thomas Guénolé, publié chez Fayard (2/2).
Thomas Guénolé est politologue et maître de conférence à Sciences Po. Son dernier livre, Islamopsychose, est paru aux éditions Fayard. Pour en savoir plus, visitez son site Internet : thomas-guenole.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Guénolé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Guénolé est politologue et maître de conférence à Sciences Po. Son dernier livre, Islamopsychose, est paru aux éditions Fayard. Pour en savoir plus, visitez son site Internet : thomas-guenole.fr
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre haine et paranoïa, la société française se fait de sa minorité musulmane et de l’islam français une représentation collective délirante, c’est-à-dire déconnectée de la réalité. C’est ce que Thomas Guénolé appelle l’islamopsychose. Il s’attelle, dans ce livre, à pointer les erreurs et à déconstruire les préjugés assénés sur ces sujets par Manuel Valls, Gilles Kepel, Éric Zemmour et bien d’autres. Extrait d'"Islamo-psychose" de Thomas Guénolé, publié chez Fayard (2/2).

« Nous sommes français. Nos ancêtres les Gaulois. Un peu romains. Un peu germains. Un peu juifs. Un peu italiens. Un petit peu espagnols. De plus en plus portugais. Peut-être, qui sait, polonais. Et je me demande si déjà nous ne sommes pas un peu arabes. »

François Mitterrand, discours en Sorbonne, 18 mai 1987

Dans la France d’aujourd’hui, on parle énormément de la minorité musulmane, mais, au-delà des clichés, il semble qu’on la connaisse très mal et très peu.

Il est courant de parler indifféremment des « immigrés » et des « musulmans » en considérant que c’est à peu près la même chose. C’est pourtant faux. Les trois quarts de la population de confession musulmane sont de nationalité française. Et parmi eux, plus des deux tiers sont des Français de naissance. Postuler que les « Maghrébins » et les « musulmans », cela désigne grosso modo la même population : encore une croyance très répandue. C’est pourtant faux. En réalité, en termes d’origines, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie représentent un peu moins de 60 % du total.

Affirmer que les Français de confession musulmane pratiquent massivement le communautarisme religieux est une opinion fréquente. C’est pourtant faux. Ainsi, parmi les descendants d’immigrés maghrébins, seuls 2 % sont membres d’une association religieuse : cela invalide la thèse d’une volonté collective de rester dans un entre-soi confessionnel. De plus, environ 90 % des Français de confession musulmane acceptent d’être soignés par un médecin du sexe opposé, serrent la main d’une personne de sexe opposé sans y voir de problème, et écoutent régulièrement de la musique.

Soutenir que les Français de confession musulmane ou les Français d’origine maghrébine se marient systématiquement entre eux, et sont donc communautaristes, est devenu un lieu commun. C’est pourtant faux. Ainsi, pour plus de la moitié des hommes d’origine marocaine ou tunisienne, la conjointe n’est ni une immigrée maghrébine, ni une descendante d’immigré maghrébin, ni une immigrée ou descendante d’immigré d’une autre région du monde. Autre exemple : pour plus de la moitié des hommes d’origine subsaharienne, la conjointe n’est ni une immigrée subsaharienne, ni une descendante d’immigré subsaharien, ni une immigrée ou descendante d’immigré d’une autre région du monde.

À force d’en entendre parler, on pourrait croire que le voile est un phénomène massif parmi les Françaises de confession ou d’origine culturelle musulmane. C’est pourtant faux. Deux tiers d’entre elles ne portent jamais le voile, moins d’un quart le portent systématiquement, et les autres le portent rarement ou par intermittence. Quant à la burqa, si l’on retient l’estimation disponible la plus haute – moins de 2 000 cas dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur –, elle n’est portée que par environ 0,05 % de la population féminine française de confession musulmane.

Il est également devenu banal de juger que cette population féminine, soumise aux valeurs patriarcales de ses contrées d’origine, aurait majoritairement des opinions conservatrices en matière de moeurs. C’est pourtant faux. Parmi les non-pratiquantes et celles qui ont totalement délaissé la religion – c’est-à-dire plus de la moitié du total –, trois quarts approuvent le concubinage et trois quarts approuvent l’IVG. 

Extrait d'Islamo-psychose, de Thomas Guénolé, aux Editions Fayard.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mario
- 25/01/2017 - 22:38
Les pacifistes en 38
Les pacifistes en 38 trouvaient aussi que la paix était possible et que des accommodements raisonnables nous y aideraient . C'est vrai tout les allemands n'étaient pas nazis et tout les nazis n'étaient pas tous des acteurs de la Shoah ( bien que..). Malheureusement Le desastre qui a Suivi est une monstruosité qu'on n'a pas voulu voir.
Guenole comme beaucoup ne veut pas voir.....
langue de pivert
- 23/01/2017 - 18:49
Ça vous va ?
HOU HOU ? ☺ A Ces jeunes...que de la gueule ! Ils commencent tout ils ne finissent rien ! Bon on était pareil ! On les aime bien quand même ! Pour répéter toujours les mêmes éléments de langage appris comme un perroquet ça va ! Dès qu'il faut s'adapter plus personne !
langue de pivert
- 23/01/2017 - 13:15
suite
Au premier manquement à sa signature dehors ! Il faut ensuite expliquer aux musulmans "provisoirement modérés" qu'ils n'ont ni place ni avenir en occident ! Qu'on peut plus facilement se passer d'eux que le contraire, que le prophète lui même recommandait aux musulmans de quitter les pays ou leur foi ne peut s'exprimer dans sa plénitude ! Enfin organiser un reflux lent et pacifique vers les terres d'islam de l'ensemble de cette secte ! Ou rapide et brutale ! C'est à eux de voir ! Ça vous va ? PS (on se calme c'est du latin) Vous pensez que les français musulmans ne bénéficient pas des prestations sociales ? D'accès à l'emploi ? Vous rigolez ?