En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

07.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 29 min 11 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 3 heures 36 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 4 heures 17 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 19 heures 48 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 21 heures 20 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 23 heures 14 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 57 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 4 heures 32 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 20 heures 50 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 22 heures 49 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 23 heures 38 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
Implosion en cours

La sécurité sociale, ce fromage coûteux et dangereux

Publié le 16 janvier 2017
C’est sur le champ de la sécurité sociale que l’ironie de l’actualité confronte une nouvelle fois la cécité et l’autisme des discours officiels avec les terribles constats de la réalité. Malgré tous les dénis qui émaillent les propos de l’élite technocratique, l’implosion de notre sécurité sociale, due aux limites mêmes de son organisation et de sa logique, est évidente. Et malgré l’évidence de cet épuisement systémique, le discours officiel n’en continue pas moins à chanter, envers et contre tout, ses bienfaits.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est sur le champ de la sécurité sociale que l’ironie de l’actualité confronte une nouvelle fois la cécité et l’autisme des discours officiels avec les terribles constats de la réalité. Malgré tous les dénis qui émaillent les propos de l’élite technocratique, l’implosion de notre sécurité sociale, due aux limites mêmes de son organisation et de sa logique, est évidente. Et malgré l’évidence de cet épuisement systémique, le discours officiel n’en continue pas moins à chanter, envers et contre tout, ses bienfaits.

La polémique a enflé, ces derniers jours, jusqu’à devenir explosive et mettre la ministre en difficulté. L’épidémie de grippe sévit. Elle touche plus de 800.000 Français. La plupart d’entre eux ont été traités par leur médecin de ville. Mais, face à la gravité de la maladie, dans un certain nombre de cas, les malades ont terminé aux urgences des hôpitaux.

Et soudain, le pays a compris son extrême fragilité face à une épidémie dont on savait pourtant, depuis longtemps, qu’elle sévirait durement. L’hôpital public s’est bloqué en quelques jours, face à l’afflux de patients. La ministre a même demandé aux hôpitaux de repousser les opérations non urgentes.

Des mesures d’urgence pour les hôpitaux à Paris

La situation est devenue si tendue, si inquiétante, que les hôpitaux parisiens ont bénéficié d’une mesure d’exception :

On le voit, par « décision » ministérielle, les hôpitaux parisiens peuvent déroger au plafond réglementaire d’heures supplémentaires. Venant d’un gouvernement qui a prôné la négociation d’entreprise en matière de durée du travail, le moment fait sourire.

Martin Hirsch en redemande…

Après avoir subi une longue grève des personnels, le directeur général de l’Assistance Publique parisienne en redemande. Il prône la suppression des organismes complémentaires de remboursement des soins et une « nationalisation » de la dépense de santé par l’assurance maladie. S’il passait moins de temps dans les dîners, les salons et les couloirs du pouvoir, il pourrait pourtant constater le naufrage de ses services et le risque sanitaire que présente une telle mesure.

… et pourtant la Sécurité Sociale coûte très cher

Rappelons quand même que cette gabegie, ce naufrage, ce désastre transformé en modèle indépassable par la technostructure coûte extrêmement cher à la prospérité du pays. Comme le rappelle très justement le haut conseil du financement de la protection sociale dans une note publiée la semaine dernière, les employeurs français sont ceux qui participent le plus au financement de la protection sociale dans leur pays. Il s’agit là d’un facteur qui entrave fortement la compétitivité de nos entreprises.

On mesure aujourd’hui l’ampleur du gâchis. L’hôpital public est un désastre parce que ses organisateurs bénéficient d’un financement assuré et pour ainsi dire invisible. Ce sont les « méchants » patrons qui paient. On peut donc se permettre d’y gaspiller l’argent. Le problème est que ce gaspillage se fait aujourd’hui au détriment des patients et de la santé des Français.

Article publié sur le blog d'Eric Verhaeghe

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 16/01/2017 - 21:44
Les promesses de Macron
Rembourser à 100% les dépenses de lunetterie, prothèses auditives, dentisterie......
J'attends qu'il dise comment!
Quant à Touraine, elle est socialiste donc championne de la contre-vérité et Hirsch le père du RSA, mais en aucun cas un polytechnicien sachant compter!
Anguerrand
- 16/01/2017 - 17:40
Marisol Touraine " la Sécu est en équilibre"
Un véritable miracle mais pour 2017 seulement, quand elle ne sera plus aux affaires ( ouf). Non seulement c'est faux, la Sécu sera de nouveau en deficit, mais elle a la bagatelle 160 milliards de dette. Cette fausse promesse lui permettra d'affirmer qu'à son époque la Sécu était à l'équilibre. Je plains le prochain Président quelqu'il soit de prendre la suite des socialistes.
edac44
- 16/01/2017 - 10:32
La Sécu, une ex vache à lait, tout juste bonne pour la boucherie
Que penseriez-vous d'une ONG dont les frais de structure absorberaient 90% des dons reçus ??? Ha, ça s'est déjà vu !... La Sécu est à peu près dans le même état mais ça ne date pas d'aujourd'hui. Trop de dépenses trop souvent inconsidérées et pas assez de recettes mais toujours pompées sur les mêmes contributeurs. Résultat : la Sécu est en train de crever, la médecine privée se développe pour celles et ceux qui ont les moyens de se l'offrir et les mutuelles vont finir par être cotées en bourse !... Quand on sait que la dernière année de vie coûte autant à la Sécu que toute une vie, on se demande même s’il n'y a pas aussi là, quelque chose à creuser ! Sinon, à quand un bonus malus sur les frais de santé, juste histoire de ne plus confondre sa carte vitale avec sa carte bancaire ??? Trop de français se soucient encore bien d'avantage de l'entretien de leur sacro sainte bagnole que de l'entretien de leur capital santé. Alcoolisme, tabagisme, drogue, somnifère, anxiolytique, sédentarité, mal bouffe, obésité, etc. la liste est longue pour définitivement l'hypothéquer. Mais rassurons nous, la pollution des villes est en train de sauvegarder les régimes de retraites, c'est le pied !...