En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 11 heures 1 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 12 heures 53 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 15 heures 5 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 16 heures 35 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 19 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 20 heures 18 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 21 heures 54 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 12 heures 34 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 13 heures 21 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 20 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 20 heures 22 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 21 heures 38 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 jour 10 heures
© Pixabay
© Pixabay
Moyen-Orient

Et l’Iran et l’Arabie saoudite se trouvèrent un nouveau champ de bataille, l’économie

Publié le 10 janvier 2017
Aujourd'hui avec la normalisation des relations de l'Iran avec l'Occident, chute du cours du pétrole pour l'Arabie Saoudite et réformes pour diversifier l'économie, est-ce que les deux pays ne risquent pas de se confronter à nouveau pour l'hégémonie dans la région mais cette fois sur un autre terrain. Moins guerrier mais tout autant dévastateur, l'économie
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aujourd'hui avec la normalisation des relations de l'Iran avec l'Occident, chute du cours du pétrole pour l'Arabie Saoudite et réformes pour diversifier l'économie, est-ce que les deux pays ne risquent pas de se confronter à nouveau pour l'hégémonie dans la région mais cette fois sur un autre terrain. Moins guerrier mais tout autant dévastateur, l'économie

Atlantico : L'Arabie Saoudite et l'Iran dans l'Histoire se sont toujours confrontés au Moyen-orient. Aujourd'hui avec la normalisation des relations de l'Iran avec l'Occident et la chute du cours du pétrole pour l'Arabie Saoudite, est-ce que les deux pays ne risquent pas de se confronter à nouveau pour l'hégémonie dans la région. Est-ce qu'une nouvelle confrontation, cette fois économique entre les deux pays est à prévoir ?

Thierry Coville : Je ne pense pas que la confrontation entre ces deux pays soit dans l'ordre naturel des choses. Les relations entre les deux pays sont passées par des hauts et des bas depuis la révolution. Elles étaient exécrables après la révolution car l'Ayatollah Khomeini considérait que la famille Saoud n'avait pas la légitimité pour garder les lieux saints. Elles s'étaient améliorées au début des années 1990 sous l'action du président Hashemi Rafsandjani. Elles se sont dégradées de nouveau depuis la chute de Saddam Hussein en 2003. Depuis l'arrivée d'un gouvernement chiite en Irak et l'accord sur le nucléaire, les autorités saoudiennes exagèrent à mon avis l'emprise iranienne sur la région. La situation s'est récemment tendue fin 2015 avec la rupture des relations diplomatiques enter les deux pays suite à l'exécution d'un dignitaire chiite saoudien et l'attaque en Iran de l'ambassade saoudienne par des manifestants (depuis condamnés). Je ne pense pas qu'il va y avoir une confrontation économique. Au contraire, le récent accord de l'OPEP pour limiter la production pétrolière démontre que les deux pays se sont entendus pour faire remonter le prix du pétrole.

L'économie iranienne a bénéficié d'une croissance de 5% l'année dernière et devrait atteindre le même taux en 2017. Cette croissance s'explique bien évidemment par la levée de sanctions internationales ou encore l'acceptation de capitaux et d'investissements étrangers. Cette croissance a été rendue possible depuis l'accession en 2013 de l'Ayatollah Khamenei et les signes d'une franche volonté de normalisation des relations avec la communauté internationale se multiplient  comme le prouve la demande faite par Khamenei à l'ancien Ayatollah Ahmadinejad de ne pas se présenter aux législatives du printemps 2017.  Est-ce que tout cela a des chances de se maintenir dans le temps ? Quelles seraient les principales menaces qui feraient que la tendance s'inverse ?

C'est la question que tout le monde se pose. La croissance est repartie en Iran depuis 2016 parce que la production pétrolière est revenue à son niveau d'avant les sanctions. Est-ce que cela va se maintenir. Plusieurs scénarios sont possibles. Si l'Iran arrive à attirer un montant important et régulier d'investissements étrangers (les flux d'IDE en Iran n'ont été que de 2 milliards en 2015) et des réformes de structure se mettent en place, l'économie iranienne pourrait connaître une croissance régulière de 8% et l'Iran pourrait devenir un nouveau marché émergent. Sinon, l'économie iranienne pourrait avoir une croissance plus volatile dépendante de l'évolution du prix du pétrole. Plusieurs facteurs comme la volonté d'ouvrir l'économie des autorités, la modernisation des mentalités en Iran, la taille du marché intérieur laissent penser que la croissance pourrait être soutenue en Iran dans les prochaines années.

En Arabie Saoudite au contraire, le pays a été secoué par l'effondrement des prix du pétrole. Pour contrer ce phénomène, le Prince bin Salman a annoncé un "carnet de route" ayant pour but de diversifier l'économie d'ici à 2030, notamment avec le développement des activités liées au divertissement. Est-ce que cette "occidentalisation" tardive a des chances d'être menée à terme lorsque l'on connaît le conservatisme du pays ?

Je pense que la diversification d'une économie pétrolière est une tâche très compliquée. Cela nécessite plus que des effets d'annonce soit faits. Il faut notamment développer un véritable système fiscal. Il faut développer les exportations non pétrolières. Il faut donc mettre en place un appareil productif compétitif. Il faut mettre en place les politiques industrielles adéquates et, ou développer un secteur privé compétitif. Ce sont des réformes de long terme qui nécessitent aussi une évolution politique puisque la diminution de la rente pétrolière change les équilibres politiques. Autant dire que l'on ne voit pas trop ces réformes se mettre en place en Arabie Saoudite.

Enfin, même s'il est un peu trop tôt pour le dire, quel pays semble le plus à même d'établir une hégémonie sur la région ? Est-ce que seul le facteur économique est à prendre en compte lorsque l'on voit la dégradation des relations entre Chiites et Sunnites sur la scène internationale, notamment à travers le prisme des guerres en Irak et en Syrie ?

Il y a effectivement une rivalité - compétition entre l'Iran et l'Arabie Saoudite. Cette compétition est plus d'ordre géopolitique. Il ne faut pas surestimer le facteur religieux même s'il est évidemment présent quand les tensions entre les communautés chiites et sunnites sont leur paroxysme comme en Irak ou en Syrie. Dans tous les cas, si ces deux pays continuent à s'affronter par groupes interposés comme en Syrie, ils seront tous les deux perdants. Il faut espérer que l'Iran et l'Arabie Saoudite arrivent à trouver un terrain d'entente mais cela s'annonce difficile tant la méfiance est profonde des deux côtés. On voit cependant que la position de la Turquie est en train d'évoluer et est maintenant plus proche de la position iranienne sur la Syrie par exemple. C'est sans doute l'Europe qui devrait agir avec volontarisme pour calmer les tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite. Il ne faut sans doute pas trop compter sur la future administration américaine pour jouer ce rôle ...

Quelles conséquences attendre à court ou moyen terme d'un gain de puissance économique de ces pays dans la région. Quelles seraient les conséquences de l'établissement d'un soft power sur la région et au niveau international pour chacun de ces pays.

Je pense justement que si les pays de la région arrivent à faire reculer les tensions géopolitiques dans la région, on pourrait avoir un rapport de forces plus normal qui apparaîtrait. Dans cette optique, l'Iran et l'Arabie saoudite seraient évidemment dans un rapport plus sain de rivalité économique ou en termes de soft power. En outre, si les tensions politiques retombaient, on pourrait avoir progressivement plus d'échanges économiques entre l'Iran et l'Arabie Saoudite. Sans tomber dans un optimisme béat, on peu penser que cela conduirait à des échanges gagnant-gagnant entre les deux pays. Les entrepreneurs iraniens cherchent des marchés à l'export et les marchés du Golfe Persique sont des marchés "naturels" pour l'Iran. Et si un véritable marché régional se mettait en place, cela ne pourrait que faciliter la diminution de la dépendance pétrolière de l'Arabie Saoudite.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires