En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 19 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 21 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 3 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 43 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 47 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 23 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 26 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
© Reuters
Boulette

Cannabis, une nouvelle épine dans le pied de Manuel Valls ?

Publié le 13 janvier 2017
Lancée ce week-end, une pétition, signée par 150 personnalités marseillaises, demande la légalisation du cannabis. A l'origine de cette initiative, deux députés soutenant Vincent Peillon.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lancée ce week-end, une pétition, signée par 150 personnalités marseillaises, demande la légalisation du cannabis. A l'origine de cette initiative, deux députés soutenant Vincent Peillon.

Jusqu'à présent, le créneau était réservé à Benoît Hamon. L'ancien ministre de l’Éducation était le seul à défendre l'idée de la légalisation du cannabis. Interrogé, le 10 octobre dernier, sur France info à propos de l'attaque des 4 policiers à la Grande Borne, il expliquait : "Il faut qu'on s'attaque à la vraie gangrène, à savoir l'économie du cannabis. C'est pour ça que ma position, c'est la légalisation, pas simplement la dépénalisation d'usage. Afin que demain, nous puissions tuer ces trafics". Aucun autre candidat pour relayer, haut et fort, cette demande forte des électeurs de gauche. Arnaud Montebourg étant discrètement contre une modification de la législation. Manuel Valls se disant, lui, farouchement opposé à toute évolution. En juillet dernier il déclarait : "On peut toujours débattre, mais [...] le débat est clos".

Aucun candidat pour se glisser dans la brèche jusqu'au... 2 janvier dernier . Date à laquelle Vincent Peillon, lui aussi candidat à la primaire, expliquait sur BFM : "Je ne suis pas favorable à la légalisation", mais c'est un "débat qui mérite d'être ouvert". Mais pourquoi donc l'ouvrir si l'ancien ministre de Éducation se dit à priori défavorable ? Sans doute parce que ce débat à un intérêt politique beaucoup plus terre à terre en mettant mal à l'aise le favori des sondages et adversaire désigner de Vincent Peilllon, c’est à dire Manuel Valls.

En effet, s'il se dit farouchement opposé à toute légalisation, Manuel Valls sait que sa position, si elle est partagée par une majorité de français, ne le rend pas populaire chez les sympathisants de gauche. L'ancien Premier ministre aurait donc aimé resté discret, ignorer ce débat. Mais c'était sans compter la pétition, lancé hier par Patrick Mennucci et Marie Arlette Carlotti, signée par 150 personnalités marseillaises qui réclament une "légalisation contrôlée" du cannabis afin de mettre un terme aux ravages causés par le trafic dans une ville meurtrie par les règlements de compte. Or les deux députés à l'origine de l'initiative sont... deux des soutiens de Vincent Peillon dans cette primaire. La faute, peut-être, au hasard. Toujours est-il que l'initiative ne dessert qu'un seul candidat, déjà bien en baisse dans les sondages.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 11/01/2017 - 00:15
Suicide
Le cannabis à des effets graves et rapides sur les capacités intellectuelles (mémorisation, irrigation du cerveau...) que n' à absolument pas le tabac. Il a également des effets graves sur le plan cardio-vasculaire de sujets jeunes. Accepter le risque d'une diffusion de ce produit dans la population jeune du pays est suicidaire.
clint
- 10/01/2017 - 15:42
Si Valls était resté le même il aurait eu des voix du centre !
Car vu le programme de Fillon, qui était pour la primaire des électeurs de la droite et s'il ne change pas, il y aurait eu des centristes de droite qui auraient voté pour lui à la primaire de la gauche : Valls c'était Macron avec l'autorité, maintenant c'est un Mélanchon/Hamond sans charisme !
ikaris
- 10/01/2017 - 14:39
Bien malin qui dira ...
l'impact d'une légalisation du cannabis sur le crime organisé ! Toutes les "chances pour la France" habituées au lucratif trafic de cannabis se faisant littéralement piquer leurs marges par une légalisation ils vont s'incrire chez Pole Emploi ? Non : ils y sont déjà ! Il vont se rabattre sur d'autres trafics ou d'autres délits.