En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Ils sont tous des Juifs…
Quand Vincent Peillon décore les musulmans d'une étoile jaune…
Publié le 04 janvier 2017
L'ancien ministre de l'Education nationale s'y connait en breloques. Il n'a pas choisi n'importe laquelle.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien ministre de l'Education nationale s'y connait en breloques. Il n'a pas choisi n'importe laquelle.

Il se peut que chez Vincent Peillon, à en juger par sa dernière prestation sur France 2, la bêtise crasse atteigne les profondeurs abyssales ou l'on trouve du pétrole. Il se peut aussi, que pour le prof de philo qu'il est l'abjection soit une catégorie de pensée inscrite dans la philosophie en djellaba qu'il pratique. Il se peut… Comme nous n'en sommes pas sûrs, nous nous abstiendront dans le doute de trancher entre les deux hypothèses. Tout en notant qu'il peut y avoir cumul des deux. 

En revanche, il y a une chose dont nous sommes sûrs : Vincent Peillon est candidat à la primaire de la gauche. Pour devenir président de la République ? Ahahah…! Pour être désigné candidat à l'issue de cette primaire ? Ahahah…! Non, Peillon est là pour éreinter Valls, lui faire la peau. Car l'ancien Premier ministre est un affreux laïcard. Car Valls ne mâche pas ses mots (un peu moins maintenant…) s'agissant de l'islam, de l'islamisme et du salafisme. Et ça c'est intolérable.

Quand Peillon est à la manœuvre, dans la défense d'une religion si injustement stigmatisée voilà ce que ça donne. Mardi soir sur France 2. "Si certains utilisent la laïcité, ça a déjà été fait dans le passé, contre certaines population c'était dans les années 40, les Juifs à qui on mettait une étoile jaune c'est aujourd'hui ce qu'on fait avec un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu'on amalgame d'ailleurs souvent avec les islamistes radicaux". 

Et là, il faut saluer la prouesse de l'intrépide défricheur qu'est Vincent Peillon. En quelques phrases historiques, il ré enchante l'histoire de la deuxième guerre mondiale. Et avec beaucoup plus de talent que Jean-Marie Le Pen et son pitoyable "point de détail". Oui la laïcité dévoyée, agressive est mortifère. Le chancelier Adolf Hitler y a bêtement succombé en faisant l'amalgame entre des "méchants" Juifs (banquiers, millionnaires, communistes, écrivains dégénérés, philosophes pervertis) et l'immense majorité des Juifs qui comme celle des musulmans aujourd'hui, était bienveillante et pacifique. Le maréchal Pétain aveuglé par d'identiques raisons a commis une erreur semblable en amalgamant les "méchants" Juifs, (les mêmes que ceux précédemment cités) et les bon Juifs tellement plus nombreux. 

Oui cet homme – nous parlons de Vincent Peillon – a été ministre de l'Eduction nationale! Oui il a siégé dans toutes les instances dirigeantes d'un des plus grand (c'est du passé) partis de France! Oui cet homme s'enorgueilli de faire de la politique depuis plus de vingt-cinq ans! Et il s'est permis de parler du "fascisme rampant" de Marine le Pen. Mais son fascisme à lui ne rampe pas, il fait des bonds, il galope! 

Comme M. Peillon à l'air de s'intéresser beaucoup à l'étoile jaune, nous lui conseillons de compulser une collection de journal La Croix. Il y trouvera le récit d'une messe de minuit à Montbéliard en Noel 1942. Au fond de l'église, il y avait une crèche avec Joseph et Marie arborant une étoile jaune. Il est de notoriété publique que Vincent Peillon n'aime pas les curés. Voilà pour lui une raison de les détester encore plus.

S'il a le temps, il pourra aussi aller Rue Geoffroy Lasnier au mémorial de la Shoah. Là, sur des murs qui n'en finissent pas, il y a les noms des 75000 Juifs qui sont partis pour les camps de la mort et n'en sont pas revenu. Ils auraient été heureux de connaitre le sort que subissent aujourd'hui les musulmans en France. N'est-ce pas M. Peillon ? 

Soyons justes : Vincent Peillon s'est vu contraint de corriger ses propos. Il dit avoir été mal compris et reconnait que ni Hitler, ni Pétain  n'étaient des chantres de la laïcité. Mais il maintient, sans états d'âme, son parallèle infâme sur les Juifs des années 40 et les musulmans d'aujourd'hui. Et pour le justifier, il s'autorise –ultime bassesse- à mettre en avant ses origines dont il ne s'était jamais prévalu. Lisez son correctif. Vous vomirez une seconde fois… 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Nucléaire : la France aime se faire peur
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/01/2017 - 11:27
@ganesha
..............toujours aussi vulgaire !!! On ne parle plus de " tante " mais de Monsieur Philippot....

Ganesha
- 06/01/2017 - 10:45
Ce qui est certain
Ce qui est certain que le prochain président (ou la présidente) de la République ne pourra être élu qu'après avoir clairement exprimé à plusieurs reprises, sur tous les médias que ''l'Islam est compatible avec la République''. Les élections se gagnent à 49-51 %, et les citoyens français musulmans ne sont pas 13 millions, mais ils sont tout de même très nombreux, et leur vote sera décisif ! Désolé pour les vieux connards haineux qui rêvent d'une candidate qui dirait le contraire. Si la pin-up Marion fait une déclaration dans ce sens, elle ôtera toutes ses chances à sa tante.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 05/01/2017 - 18:40
Peillon rime bien avec......!
.......Peillon, le type même du gars qui ne sert à rien.... Qu'il soit ministre, prof... Ou candidat.. Personne ne s'intéresse à lui...C'est "ducon lajoie l'invisible".....alors pour se faire remarquer il sort souvent des peillonneries, Mais ça ne fait rire personne, d'autant plus que l'étoile jaune était imposée aux juifs qui ne souhaitaient qu'une seule chose c'est de ne pas se faire remarquer alors que les musulmans revendiquent par leur apparence et leur comportement une différence qu'ils veulent ostentatoire.