En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 43 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 18 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 47 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 7 heures 57 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 9 heures 56 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 21 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 47 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 4 heures 1 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 29 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 47 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 37 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 13 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Ex

Voilà ce qu’il est raisonnable d’avouer à votre conjoint comme nombre de partenaires sexuels passés si l’on en croit les études sur le sujet

Publié le 23 décembre 2016
S'il est commun de penser qu'un nombre important de partenaires sexuels important chez une femme peut rebuter un homme, cette affirmation serait tout aussi valable dans l'autre sens. Les hommes comme les femmes ne veulent pas d'un partenaire qui a connu "trop" d'autres personnes.
Jean-Roger Dintrans est psychiatre, chargé de cours à Paris V et à Paris VII.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Roger Dintrans
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Roger Dintrans est psychiatre, chargé de cours à Paris V et à Paris VII.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
S'il est commun de penser qu'un nombre important de partenaires sexuels important chez une femme peut rebuter un homme, cette affirmation serait tout aussi valable dans l'autre sens. Les hommes comme les femmes ne veulent pas d'un partenaire qui a connu "trop" d'autres personnes.

Atlantico : D’après une étude de chercheurs britanniques, les célibataires souhaitent que leurs partenaires sexuels ait connu au moins trois personnes auparavant. Selon vous, que représente ce chiffre ? Y aurait-il eu les mêmes résultats en France ? Qu'est-ce qu'il peut dire de nous, de notre rapport au couple et au sexe ?

Jean-Roger Dintrans : D’après cette étude, les personnes souhaitent que leur partenaire n’ait connu que trois autres personnes sexuellement : plus ce chiffre augmente, moins la personne sera attirante à leurs yeux. Le taux d’attractivité décroît. Cette étude est faite en Angleterre, c’est un pays proche de nous avec un mode de vie similaire. Il y a cependant peut-être une particularité française sur ce qu'il est convenable de déclarer. N’oublions pas que nous sommes un pays latin. Il est possible que notre culture latine accepte plus de partenaires que nos voisins anglo-saxons.

Lorsque que quelqu’un n’a pas eu beaucoup ou du tout de partenaires sexuels, nous avons tendance à craindre que la personne ait des difficultés relationnelles, sexuelles et un manque de confiance en soi. Les femmes plus que les hommes ont du mal à envisager un partenaire sans aucune expérience. Les hommes acceptent beaucoup plus facilement quelqu’un sans expérience sexuelle. Les femmes ont probablement peur de l’ennui causé par un partenaire inexpérimenté.

Par ailleurs, trop de partenaire inquiète aussi pour plusieurs raisons. La crainte des IST existe, mais est probablement supplantée par une peur d’un manque de stabilité chez l’autre, la peur d'être avec une personne qui est dans le consumérisme affectivo-sexuel.  

Il est amusant de constater que les personnes qui évoquent leurs critères n’y correspondent pas. Ces personnes jugent probablement leur propre vie sexuelle : ils veulent de l’autre qu’il n’ait pas connu leurs erreurs ainsi que leur propre consumérisme.

Les hommes et les femmes divergent dans le nombre de partenaires qu’ils acceptent chez l’autre. Les femmes sont rebutées par un homme qui a connu plus de 6 personnes tandis que les hommes n’aiment pas les femmes qui ont eu plus de 11 partenaires sexuels. Pourquoi selon vous une telle différence entre les hommes et les femmes ?

Ce qui est surprenant, c'est que les hommes tolèrent plus de partenaires chez les femmes que les hommes chez les femmes. Ce n’est pas cohérent avec le fait que les hommes acceptent plus d’être avec une femme qui a peu d’expérience, ils préfèrent sans doute ne pas être mis dans une situation de rivalité avec d’autres personnes.

Finalement, passée cette première surprise qui casse le préjugé des hommes jaloux, les femmes comme les hommes refusent que l’autre ait eu plus de partenaires qu’eux-même. Il y a un parallélisme entre le nombre de partenaires qu’ils ont eus et celui qu’ils tolèrent chez l’autre. Chacun est son propre critère de mesure. Autant pour le nombre idéal de partenaires, les personnes ne se prennent pas pour critères, en revanche en ce qui concerne les limites, ils se choisissent comme mètre étalon.

Comment ce rapport a-t-il pu évoluer ces dernières années ? La libération des moeurs des années 1960 a-t-elle autant infusé dans les esprits qu'on pourrait le croire ?

La libération de la condition féminine avec la pilule et l’augmentation du niveau de vie qui permet à beaucoup de jeunes gens d’avoir leur propre appartement ont contribué à l’apparition d’une nouvelle sexualité. Les jeunes attendent moins pour s’assumer et le jugement social de l'existence d’une sexualité libérée (avant le mariage, hors mariage…) a disparu.

Les femmes ont une sexualité plus libre et cela se remarque en regardant le nombre de partenaires sexuels qu’elles assument. Le différentiel homme-femme dans le nombre de partenaires sexuels a tendance à s'amoindrir. Les femmes n’ont pas nécessairement plus de partenaires sexuels, cependant elles en assument beaucoup plus qu’avant.

Pendant un certain temps, les femmes oubliaient volontairement certains de leurs partenaires dans le décompte, tandis que les hommes au contraire assumaient l’intégralité de leurs conquêtes. C’est ainsi qu’était expliqué le différentiel de déclaratif entre homme et femme. L’évolution des mentalités a permis que les femmes se reconnaissent plus de libertés sexuelles.

Les uns comme les autres cherchent une forme de stabilité et pas de consumérisme. Cette étude révèle l’envie d’exister pour son partenaire. Rencontrer quelqu’un qui a eu un nombre raisonnable de partenaires sexuels est une façon de s’éloigner des problèmes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 24/12/2016 - 09:34
les promise keepers
sourient avec indulgence et pitié!
zen aztec
- 23/12/2016 - 10:08
Ma pôv'tête
"Ce qui est surprenant, c'est que les hommes tolèrent plus de partenaires chez les femmes que les hommes chez les femmes"
brennec
- 23/12/2016 - 09:56
Pas pertinent.
Comme si cela ne dépendait aucunement de la position sociale. Du coup l'étude perd tout intéret car elle ne fait pas la distinction.