En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 5 heures 47 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 12 heures 59 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 13 heures 15 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 13 heures 48 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 14 heures 9 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 19 heures 39 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 8 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 12 heures 52 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 14 heures 4 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 20 heures 2 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
Lang de bois

Jack Lang scandalisé : on n'enseigne pas assez l'arabe en France !

Publié le 15 décembre 2016
Le patron de l'Institut du monde arabe a enfourché un nouveau cheval de bataille. Il trouve que dans nos écoles, une langue, prestigieuse selon lui, est discriminée et stigmatisée.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron de l'Institut du monde arabe a enfourché un nouveau cheval de bataille. Il trouve que dans nos écoles, une langue, prestigieuse selon lui, est discriminée et stigmatisée.

Il faut que l'arabe ait dans nos collèges et lycées le même statut que l'anglais, réclame avec passion Jack Lang. C'est dans Libération. Et on comprend mal pourquoi l'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation nationale (j'en oublie certainement…) n'a pas réservé la primeur de ses propos à Oumma.com ou à Beur FM. Quoi qu'il en soit, ses arguments méritent attention.

L'arabe est, dit-il, la deuxième langue la plus parlée dans notre pays après le français. L'arabe est, poursuit-il, un sésame indispensable pour ouvrir à nos élèves les portes d'une admirable et merveilleuse civilisation. L'arabe donnerait aussi, toujours selon lui, accès à des horizons professionnels prometteurs.

Il a raison, le Jack ! L'anglais, c'est d'un commun. C'est aussi banal que Shakespeare, que Bob Dylan, que les Beatles, que Faulkner, qu'Hemingway, que Woody Allen, que la reine d'Angleterre, qu'Obama et Trump. Alors que l'arabe permet de parler la même langue que l'émir du Qatar, que le roi d'Arabie Saoudite, que les guerriers de Daesh, que les djihadistes en partance pour la Syrie et pour l'Irak. Et surtout (mais curieusement, ça, Jack Lang ose à peine le dire), l'arabe permettrait à des millions de petits ignorants de lire le Coran dans sa version originale.

De ce texte, certainement beau et sacré, on dit pis que pendre. Il y aurait dedans des choses affreuses sur le sort réservé par Allah aux mécréants, aux Juifs et aux renégats. En plus, le Coran contiendrait des passages explicites et rudes sur l'usage qui peut être fait des femmes. Tout cela n'est peut-être que viles calomnies. C'est pourquoi seule la connaissance de l'arabe permettrait de découvrir les sages vérités du Coran. Et contribuerait à rendre ce livre nécessaire accessible à tout le monde.

Jack Lang est, rappelons-le, le patron de l'Institut du monde arabe. Il a été nommé à ce poste par le président de la République. Mais ce dernier a dû, ce qui est bien normal, obtenir l'aval de ceux qui paient pour cette noble institution. Ceux qui paient ont pour nom l'Arabie Saoudite, le Qatar, Bahreïn, le Koweït. Ils avaient évidemment à cœur de faire désigner un candidat islamo-compatible. Et c'est Jack Lang qui a touché le jackpot.

Ce dernier sait de qui il tient son salaire. Ça devrait, élémentaire pudeur, l'inciter à un peu plus de discrétion. Un fabricant de pastis n'est, a priori, pas le plus objectif quand il proclame que sa boisson est excellente pour le foie. Il n'est pas évident non plus qu'un fabricant de cigarettes soit bien placé pour affirmer que la fumée fait du bien aux poumons. Pas plus qu'un gérant de station-service nous paraît le plus qualifié pour soutenir que le diesel ne pollue pas.

Tout autre que Jack Lang se serait, à sa place, abstenu de vanter les mérites de l'arabe. Mais notre Assurancetourix est au-dessus de tout ça. Son égo boursouflé fait de lui l'être le plus bruyant de France. Et nul n'a encore réussi à la bâillonner. D'autant plus qu'il a plusieurs langues à sa disposition. Le français qu'il parle avec des bruits de crécelle. L'anglais qu'il doit certainement écorcher. L'arabe, dont nous sommes persuadés, vu ses nombreux et profitables séjours au Proche-Orient, qu'il le maîtrise parfaitement. Et avant tout, une langue qui, n'en doutons pas, sera grâce à lui inscrite au patrimoine mondial de l'humanité : la Lang de bois. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Demian77
- 08/01/2017 - 10:55
Très bonne idée l'Arabe vue
Très bonne idée l'Arabe vue le niveau de Lang des francais!
jc0206
- 16/12/2016 - 16:37
Pauvre type !
Mais pourquoi donne-t-on encore la parole à ce personnage ? Qu'il reste dans son institut qu'il est urgent de fermer et qu'il se pose la question de savoir pourquoi cette langue, si prestigieuse selon lui, est autant discriminée et stigmatisée ! Il ne se rend donc pas compte qu'on n'en peut plus d'entendre son charabia tous les jours dans la rue, les transports, les commerces, les administrations, à l'école, à l'hôpital ..... Où vit donc cet abruti pour oser sortir de telles conneries ?
langue de pivert
- 16/12/2016 - 14:48
Il le parle le rebeu ?
Rien de choquant à ce que l'arabe littéraire soit enseigné au même titre que le Russe ou le Chinois mais c'est son argumentaire qui me gêne §§§ L'arabe est, dit-il, la deuxième langue la plus parlée dans notre pays après le français. L'arabe est, poursuit-il, un sésame indispensable pour ouvrir à nos élèves les portes d'une admirable et merveilleuse civilisation. L'arabe donnerait aussi, toujours selon lui, accès à des horizons professionnels prometteurs. §§§