En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 15 min 13 sec
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 3 heures 50 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 15 heures 18 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 18 heures 18 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 21 heures 21 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 21 heures 47 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 35 min 59 sec
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 3 heures 1 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 3 heures 37 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 14 heures 23 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 17 heures 37 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 18 heures 50 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 20 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 21 heures 30 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 22 heures 59 min
© Tunnel du Gothard
Pour François Bayrou, la question sociale va être l'une des questions essentielle de la campagne de 2017 or, selon lui, seule Marine Le Pen évoque cette question. Il souhaite donc s'en saisir.
© Tunnel du Gothard
Pour François Bayrou, la question sociale va être l'une des questions essentielle de la campagne de 2017 or, selon lui, seule Marine Le Pen évoque cette question. Il souhaite donc s'en saisir.
Piégé

Candidat rallié ou retraité : quelles issues pour un Bayrou pris en étau entre un Macron et un Fillon ?

Publié le 16 décembre 2016
Coincé entre François Fillon et Emmanuel Macron, François Bayrou imagine, malgré tout, se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Pourtant, la question de l'espace qu'il est susceptible d'occuper se pose vraiment.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Coincé entre François Fillon et Emmanuel Macron, François Bayrou imagine, malgré tout, se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Pourtant, la question de l'espace qu'il est susceptible d'occuper se pose vraiment.

Atlantico : François Bayrou semble imaginer une candidature à l’élection présidentielle. Quel espace peut-il espérer préempter, coincé entre François Fillon et Emmanuel Macron ?

Christelle Bertrand : François Bayrou a, en effet, formulé l'idée de cette candidature dès l'entre deux-tours de la primaire de la droite. Lorsqu'il a vu Juppé s'effondrer, il s'est dit que le positionnement de François Fillon lui ouvrait un boulevard. Bien sûr, il ne le formule pas ainsi. Il explique que le positionnement très radical de François Fillon va décourager les fonctionnaires d'aller voter à droite, tout comme les salariés du privé qui vont réaliser qu'ils n'auront plus d'heures supplémentaires. "Il ne faut pas abandonner ces électeurs à la gauche ou au FN", dit-il. Pour François Bayrou, la question sociale va être l'une des questions essentielle de la campagne de 2017 or, selon lui, seule Marine Le Pen évoque cette question. Il souhaite donc s'en saisir et proposer une offre aux électeurs que n'incarne ni la droite traditionnelle ni la gauche, ni Emmanuel Macron. Il entend insister sur la question du pouvoir d'achat. Pour lui, la revalorisation des bas salaires est, par exemple, une question essentielle.

Mais si François Fillon infléchit sa ligne politique, comme le lui conseillent de plus en plus fortement son entourage, et qu'Emmanuel Macron (qui a quand-même rassemblé plus de 10 000 personnes ce week-end) ne s'effondre pas, quel espace restera-t-il à François Bayrou ?

En effet, le risque aujourd’hui pour le président du MoDem c'est que l'entourage de François Fillon ait gain de cause et que le candidat désigné par la primaire de la droite infléchisse son programme. Certains, comme Xavier Bertrand par exemple, sont intervenus ces derniers jours, pour expliquer à François Fillon que les classes moyennes et les classes populaires, qui ne sont pas venues voter au deux tours de la primaire, ne le suivront pas sur cette ligne très libérale et qu’il doit leur donner des gages. Mais rien ne dit que François Fillon va suivre ces conseils. De l'autre coté de l'échiquier politique, Emmanuel Macron ne donne, en effet, pas le sentiment de s'effondrer. Bien au contraire. Ce qui peut en effet être un problème même si François Bayrou affirme qu'il n’est pas sur la même ligne politique. Le maire de Pau veut aussi, avant de prendre sa décision, attente de connaître le résultats de la primaire du PS. Si Arnaud Montebourg en sort vainqueur, l'espace politique qui restera ne sera pas la même chose que si Valls l'emporte. Ou encore Peillon. Il reste enfin une dernière inconnue de taille : personne ne sait, en effet, si Emmanuel Macron ne finira pas par se réconcilier avec le PS et par passer une alliance avec le candidat désigné par la primaire. Ce qui obstruerait totalement l'espace politique de François Bayrou.

Sarkozy, Juppé, Hollande, tout les leaders des deux derniers quinquennats viennent d'être balayés. François Bayrou, s'il se présentait, ne risque-t-il pas de subir le même sort ?

C'est ce que lui souffle une partie de son entourage et c'est, en effet, un risque surtout si l'espace politique qui s'offre à lui est étroit. C'est pourquoi, en attendant la suite des événements, François Bayrou reste très prudent. Il discute avec François Fillon, ne l'attaque jamais sur sa personne, et écoute avec attention les propositions qui lui sont faites en terme d'investitures aux législatives et même de postes ministériels qui pourraient être offerts à son entourage. Il ne prendra aucune décision avant fin janvier ce qui lui permettra ainsi de connaître le résultat de la primaire de la gauche. Il saura aussi quelle ligne politique entend suivre François Fillon. Bref, les positions des uns et des autres seront alors fixées et il pourra alors faire entendre, ou pas, sa petite musique. Pour l'instant les sondages ne lui sont pas particulièrement favorables, il serait entre 6 et 8%. Mais notons qu'en décembre 2006, François Bayrou était à 9% dans les sondages, il a finalement réalisé 18,57%. Or en 2017, le score à atteindre pour accéder au second tour sera à ce niveau.

Si François Bayrou ne se présente pas à qui pourrait-il s'allier ? Et s'il fait le choix de se présenter à qui aurait-il le plus à vendre ensuite, s'il n’arrive pas en tête ?

Tout dépend qui sera le candidat au second tour de l'élection présidentielle face à Marine Le Pen. François Fillon semble l'option la plus probable aujourd’hui, dans ce cas François Bayrou devra discuter avec lui. On observe d'ailleurs que le président du MoDem ménage sa relation avec l'ancien Premier ministre, rappelant ses liens d'amitié avec lui. Mais il ne ménage pas son programme. "Si vous regardez le programme (de François Fillon, Ndlr), il dit qu'on va baisser la rémunération du travail. Les heures supplémentaires n'existeront plus. Si dans le même temps, vous mettez deux points de TVA en plus, vous avez un faisceau de décisions qui sont au détriment de ceux qui travaillent, qui ont de petits salaires ou de petites retraites", expliqué-t-il sur RMC début décembre.

Et d'ajouter alors : "Sur ce point, le programme d'Emmanuel Macron est le même que celui de François Fillon. Il n'y a pas beaucoup de mesures que monsieur aient dites pour son programme, mais la première mesure qu'il a dite, c'est 'on supprime les heures supp pour les jeunes, les 35 heures c'est fini pour les jeunes'.". Une chose est certaine, si Emmanuel Macron était sélectionné pour le second tour, le dialogue serait compliqué entre les deux hommes. Le seul avec qui le maire de Pau entretient de bonne relation, c'est Manuel Valls. Les deux hommes se voient régulièrement. Mais François Bayrou doutait encore récemment de la réelle volonté de l'ancien Premier ministre de tendre la main au delà des clivages politiques.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 13/12/2016 - 19:12
Bayrou le retour....
Les journaleux l'adorent car comme personne (lui non plus) ne sait plus où il habite, il peuvent le caser partout et vendre du papier aussi bien à droite qu'à gauche.......Mais ne nous inquiétons pas si Bayrou s'tond ou si Bayrou pète ça fera peut-être vendre du papier mais pas plus et comme dirait Chirac "ça me touche une bayroubignolle sans faire bouger l'autre...."
El Flander
- 13/12/2016 - 15:48
Pourquoi parler ce ce fantoche politique.
Voila trente ans qu'il pollue la politique! Je suis très satisfait que Juppé, suite à son alliance avec ce traitre, ait été poussé vers sa triste sortie . C'est ce genre de guignol qui vous fait détester les gouvernants.
Citoyen Ordinaire
- 13/12/2016 - 13:50
Nouvelle donne
Il y a une nouvelle donne politique incarnée par les Bayrou, Montebourg, Macron, Valls. Le mode girouette.
Ils ne savent pas trop ou ils habitent, un jour de droite, un jour de gauche, un jour pour la concurrence, un jour contre, au gré de l'actualité ils changent d'idées comme de chemises, ils sont devenus complètement illisibles.
Si Bayrou y va, ce ne sera que pour faire plaisir à son petit égo.
Il n'a pas de ligne claire et ne pèse pas grand chose.
Un jour il appelle à voter Hollande et un après comme il n'a pas eu de poste il pleure à droite pour l'aider à gagner la mairie de Pau.
Ils devraient tous se rassembler et former le parti des girouettes.