En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 14 heures 16 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 15 heures 13 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 15 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 20 heures 11 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 21 heures 30 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 14 heures 46 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 15 heures 35 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 16 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 19 heures 25 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 20 heures 26 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 21 heures 20 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 21 heures 32 min
© Reuters
© Reuters
Rigueur

Google a toujours gagné tellement d’argent qu’il n’a jamais eu à se préoccuper de discipline financière. Jusqu’à maintenant du moins...

Publié le 11 décembre 2016
Google dispose de nombreux fonds notamment générés par la publicité sur Internet. Mais si cet argent permet à ses dirigeants de financer de nombreux projets technologiques, la question de sa gestion se pose désormais pour mieux contrôler les finances encore opaques du géant américain.
Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Alexandre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Google dispose de nombreux fonds notamment générés par la publicité sur Internet. Mais si cet argent permet à ses dirigeants de financer de nombreux projets technologiques, la question de sa gestion se pose désormais pour mieux contrôler les finances encore opaques du géant américain.

Atlantico : Google s'est aujourd'hui imposé comme la référence sur Internet et dans les nouvelles technologies : système d'exploitation pour mobiles, lunettes connectées, voitures autonomes… Le géant de la Silicon Valley a-t-il toutefois les moyens de toucher à tous les domaines de recherche ? Comment sont dispensés les budgets alloués aux différents programmes de la firme américaine ? 

Laurent Alexandre : La répartition des dépenses chez Google était un maquis impénétrable jusqu’en 2015, ce qui inquiétait les analystes financiers. Pour donner un peu plus de transparence, les dirigeants de Google ont créé Alphabet qui organise l’activité de la pieuvre technologique par branches thématiques… Verily et Calico pour la santé, Google Capital et Google Ventures pour les prises de participation, Google Fiber pour la connectivité Internet, Google X pour les aventures technologiques les plus lointaines… Et bien sêr Google tout court pour le moteur de recherche, Youtube, Androïd et la publicité. Cela permet de mieux comprendre la dynamique financière entre les branches. Presque toutes perdent de l’argent, sauf le cœur de métier historique qui gagne encore plus que prévu ! Les marchés financiers ont beaucoup apprécié cet effort de transparence. Les énormes profits liés à la publicité online permettent à Google de développer des activités qui perdent beaucoup d’argent et sont des paris à long terme. Les gouvernants européens réfléchissent à 15 jours, le gouvernement chinois à 50 ans et Google à 1000 ans.

En mai 2015, Ruth Porat, une ex-conseillère pour le Département du Trésor américain a rejoint l'entreprise avec comme mission de ramener de la discipline et de la rigueur dans ses comptes financiers. Avec l'étendue de ses recherches, à quel point peut-on dire que Google a dépensé sa fortune sans vraiment se préoccuper de ses finances ? La gestion des finances était-elle à ce point opaque ?

L’absence de filialisation avant 2015 ne permettait pas aux analystes de comprendre les flux de cash entre activités mais cela empêchait aussi les managers de rationaliser les axes de recherche. La nouvelle organisation permet aux dirigeants des filiales de mieux planifier les développements et cela favorise la rationalisation du business. Le contrôle de gestion devient possible alors qu’auparavant, la situation était gentiment bordélique. Il est clair que Google a gâché beaucoup d’argent : c’est le privilège des très riches de dépenser sans compter. Mais, même chez Google, on ne jette pas l’argent par les fenêtres éternellement. Ruth Porat a déjà mis beaucoup plus d’ordre et de discipline. A l'occasion de l'annonce des résultats financiers de Google en juillet 2015, elle plaidait pour un contrôle accru des dépenses au sein du conglomérat. Elle a eu gain de cause en interne. Google change et se banalise un tout petit peu.

Google va-t-il éclaircir la gestion de ses finances dorénavant ? Quel intérêt peut-il y trouver ?

La rationalisation budgétaire est d’autant plus cruciale pour Google que les paris technologiques faits sont à long terme, voire à très long terme. Il aurait été impossible de continuer à faire des paris à plusieurs décennies sans discipline financière. L’ancienne organisation était suicidaire. Elle aurait tué n’importe quelle entreprise mais les moyens des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont tellement gigantesques qu’ils peuvent supporter beaucoup de gâchis.

Cela oblige les dirigeants à se poser des questions sur le périmètre des paris technologiques et à faire des choix. Ainsi, Google ne va pas développer lui-même la Google car. De même, il a développé des joint-ventures avec Sanofi, Abbvie, Johnson&Johnson dans le domaine médical, au lieu de tout faire tout seul.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires