En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 5 min 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 5 heures 29 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 4 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 4 heures 29 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 4 heures 45 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 5 heures 34 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 7 heures 31 min
© Reuters
le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.
© Reuters
le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.
Edito

Pourquoi la Bourse se montre euphorique malgré la conjoncture molle

Publié le 09 décembre 2016
Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau.

Le rôle de la Bourse est d’anticiper. Il faudrait donc s’attendre à des lendemains qui chantent si l’on se fie à la brutale  euphorie qui s’est emparée des bourses mondiales. New York, malgré un niveau élevé des actions, continue de voler de record en record. Tokyo s’est réveillé et annonce chaque jour des gains supplémentaires depuis plusieurs semaines. En Europe, les places financières qui risquaient de terminer l’année dans le rouge, sont redevenues positives. Bref, partout, les ombres qui planaient sur l’économie internationale paraissent se dissiper. Le sentiment général  a brusquement évolué et on peut en trouver la source dans l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. Ce personnage hors du commun  est à l’origine d’un changement de mentalité qui se transmet peu à peu d’un marché à l’autre. Une nouvelle prise de conscience se fait jour : celle que les risques largement étalés dans la presse depuis le début de l’année ont été surestimés. Ainsi le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.

De même la crise italienne, qui faisait craindre un risque majeur pour la cohésion européenne paraît pouvoir être maîtrisée. Certes, les banques de ce pays continuent d’avoir une forte fièvre, mais Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne vient d’annoncer une série de mesures qui montrent que le pilote de la finance du vieux continent est toujours à la manœuvre. Alors que l’institut d’émission a déjà jeté sur le marché 1700 milliards d’euros depuis mars 2015 pour soutenir l’activité, il va encore ajouter 540 milliards d’ici mars 2017 pour favoriser une croissance qui reste toujours aussi molle et faire remonter  l’inflation et les taux d’intérêt.

En continuant ainsi de ponctionner les marchés obligataires, la BCE incite les détenteurs d’obligations à se défaire de leurs titres et ceux-ci se portent tout naturellement  sur les marchés d’actions, qui ont amorcé un mouvement de hausse  qui paraît irrésistible à court terme, malgré les niveaux déjà élevés sur certains titres. De sorte que l’on  observe un rallye de fin d’année qui sera bénéfique pour les comptes des sociétés ou des particuliers.

Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau. Une tendance qui est accrue par la  cascade d’élections générales qui vont marquer l’année 2017, notamment  en France et en Allemagne. Alors que le statu quo dans le changement freine l’accélération de la croissance que l’on voudrait encourager. Et pour notre pays, un nouveau risque se fait jour, celui d’une plus grande méfiance vis-à-vis de la dette, qui pourrait conduire à une augmentation plus rapide des taux à l’approche de  l’élection présidentielle, au grand  dam du Trésor qui sera obligé dé débourser davantage pour honorer des échéances plus lourdes.  Sans compter que le danger subsiste d’un retournement  des marchés si   la fuite en avant opérée par les Bourses mondiales avec la bénédiction de Mario Draghi ne s’accompagne pas rapidement  d’une accélération de  la croissance : un  souhait qui reste encore du domaine du pari.bourse

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires