En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

"Faut ce qu'y faut !" : la réponse à Stéphane Hessel

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 1 heure 50 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 15 heures 26 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 16 heures 13 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 18 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 22 heures 14 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 22 heures 49 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 1 heure 27 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 15 heures 2 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 15 heures 50 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 16 heures 36 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 18 heures 3 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 18 heures 22 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 21 heures 47 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 22 heures 25 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 22 heures 48 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 22 heures 49 min
© Reuters
le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.
© Reuters
le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.
Edito

Pourquoi la Bourse se montre euphorique malgré la conjoncture molle

Publié le 09 décembre 2016
Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau.

Le rôle de la Bourse est d’anticiper. Il faudrait donc s’attendre à des lendemains qui chantent si l’on se fie à la brutale  euphorie qui s’est emparée des bourses mondiales. New York, malgré un niveau élevé des actions, continue de voler de record en record. Tokyo s’est réveillé et annonce chaque jour des gains supplémentaires depuis plusieurs semaines. En Europe, les places financières qui risquaient de terminer l’année dans le rouge, sont redevenues positives. Bref, partout, les ombres qui planaient sur l’économie internationale paraissent se dissiper. Le sentiment général  a brusquement évolué et on peut en trouver la source dans l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. Ce personnage hors du commun  est à l’origine d’un changement de mentalité qui se transmet peu à peu d’un marché à l’autre. Une nouvelle prise de conscience se fait jour : celle que les risques largement étalés dans la presse depuis le début de l’année ont été surestimés. Ainsi le Brexit n’a toujours pas mis la Grande-Bretagne à genoux et l’on ignore toujours la forme qu’il  prendra.

De même la crise italienne, qui faisait craindre un risque majeur pour la cohésion européenne paraît pouvoir être maîtrisée. Certes, les banques de ce pays continuent d’avoir une forte fièvre, mais Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne vient d’annoncer une série de mesures qui montrent que le pilote de la finance du vieux continent est toujours à la manœuvre. Alors que l’institut d’émission a déjà jeté sur le marché 1700 milliards d’euros depuis mars 2015 pour soutenir l’activité, il va encore ajouter 540 milliards d’ici mars 2017 pour favoriser une croissance qui reste toujours aussi molle et faire remonter  l’inflation et les taux d’intérêt.

En continuant ainsi de ponctionner les marchés obligataires, la BCE incite les détenteurs d’obligations à se défaire de leurs titres et ceux-ci se portent tout naturellement  sur les marchés d’actions, qui ont amorcé un mouvement de hausse  qui paraît irrésistible à court terme, malgré les niveaux déjà élevés sur certains titres. De sorte que l’on  observe un rallye de fin d’année qui sera bénéfique pour les comptes des sociétés ou des particuliers.

Cette politique de l’argent facile a toutefois un revers. Dans l’euphorie qu’elle engendre, elle tend à émousser les volontés de réformes, en donnant à penser aux gouvernements qu’ils disposent de temps pour modifier des structures qui sont pourtant au bout du rouleau. Une tendance qui est accrue par la  cascade d’élections générales qui vont marquer l’année 2017, notamment  en France et en Allemagne. Alors que le statu quo dans le changement freine l’accélération de la croissance que l’on voudrait encourager. Et pour notre pays, un nouveau risque se fait jour, celui d’une plus grande méfiance vis-à-vis de la dette, qui pourrait conduire à une augmentation plus rapide des taux à l’approche de  l’élection présidentielle, au grand  dam du Trésor qui sera obligé dé débourser davantage pour honorer des échéances plus lourdes.  Sans compter que le danger subsiste d’un retournement  des marchés si   la fuite en avant opérée par les Bourses mondiales avec la bénédiction de Mario Draghi ne s’accompagne pas rapidement  d’une accélération de  la croissance : un  souhait qui reste encore du domaine du pari.bourse

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

"Faut ce qu'y faut !" : la réponse à Stéphane Hessel

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires