En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

07.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 13 heures 4 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 14 heures 36 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 16 heures 30 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 18 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 20 heures 32 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 21 heures 48 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 15 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 15 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 14 heures 6 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 16 heures 4 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 16 heures 54 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 18 heures 49 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 21 heures 34 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 22 heures 1 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 15 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 16 heures
© AFP
En se positionnant comme "le rempart" anti-Fillon, le FN prend un double risque : ne pas apparaître comme ayant des solutions crédibles et aussi être à contre-courant des préoccupations sécuritaires de son électorat potentiel.
© AFP
En se positionnant comme "le rempart" anti-Fillon, le FN prend un double risque : ne pas apparaître comme ayant des solutions crédibles et aussi être à contre-courant des préoccupations sécuritaires de son électorat potentiel.
Révolution copernicienne

"Marine Le Pen, seul rempart contre François Fillon" : ce que risque le FN à vouloir passer du rôle de bélier anti-système à celui de gardien du temple de la protection sociale française

Publié le 09 décembre 2016
Au micro de Sud Radio, Florian Philippot déclarait ce 6 décembre que "Marine Le Pen [était] le seul rempart contre François Fillon", à qui il reproche un programme de casse sociale.
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au micro de Sud Radio, Florian Philippot déclarait ce 6 décembre que "Marine Le Pen [était] le seul rempart contre François Fillon", à qui il reproche un programme de casse sociale.

Atlantico : Ce 6 décembre, Florian Philippot estimait que Marine Le Pen était le "seul rempart contre François Fillon", qui souhaiterait "casser le modèle social français". Marine Le Pen passait d'ailleurs ce mercredi 7 décembre au 20h de TF1, dans lequel elle s'attaquait notamment à François Fillon. Dans quelle mesure cette rhétorique – qu'on retrouve également à gauche – est-elle pertinente, au vu des attentes des Français ? Le FN ne joue-t-il pas à un jeu dangereux, susceptible de lui brûler les ailes ?

Bruno Cautrès : Dans la dernière enquête de l’Ifop consacrée aux priorités des Français on constate que désormais la sécurité et la lutte contre le terrorisme fait jeu égal comme première préoccupation avec la lutte contre le chômage : 27% des personnes interrogées en novembre dernier citent ces deux questions en premier. On constate néanmoins une dominance de la question du chômage lorsque l’on élargit l’analyse aux préoccupations citées en second rang par les Français : le chômage est cité comme première ou seconde préoccupation par 54% tandis que la sécurité et la lutte contre le terrorisme est citée alors par 48%. Ce qu’il faut retenir c’est que la question de la sécurité, dans un contexte de lutte contre le terrorisme, est venue s’installer durablement dans les priorités des Français et peut même revenir en priorité principale si une nouvelle série d’actes terroristes survenait.  

Dans ce contexte, la stratégie du FN repose sur une équation assez simple : le FN postule sans doute que les Français l’identifient déjà fortement à la question de la sécurité intérieure mais aussi à ses prises de position sur le terrorisme et l’islamisme ; il essaie donc d’apparaître en pointe sur l’autre versant des préoccupations des Français, les questions économiques et sociales vues sous le prisme de la lutte contre le chômage et la question du pouvoir d’achat (qui est le troisième sujet de préoccupation des Français). Cette stratégie peut être une stratégie payante car nous sommes dans un contexte où la gauche de gouvernement va devoir présenter et défendre son bilan ; elle aura une tâche difficile car ce bilan n’est pas fortement au rendez-vous sur la question du chômage, "l’inversion de la courbe" n’est pas évidente. Par ailleurs le fait que le programme de François Fillon propose de fortes inflexions sur le modèle social français va accentuer le niveau d’inquiétude sur les questions sociales et l’avenir de la protection sociale. Mais en se positionnant comme "le rempart" anti-Fillon sur la question du modèle social ou du chômage, le FN prend un double risque : ne pas apparaître comme ayant des solutions crédibles et aussi être à contre-courant des préoccupations sécuritaires de son électorat potentiel. Je remarque néanmoins que les questions sécuritaires sont solidement reconnues par cet électorat potentiel comme une "marque de fabrique" du FN. 

En se posant d'ores et déjà en rassembleur avant même le premier tour de l'élection présidentielle, le Front national ne fait-il pas la même erreur qu'Alain Juppé ? Peut-on penser qu'en poursuivant sur cette ligne, il risque de connaître le même sort ?

Pour le moment rien ne l’indique même si l’on peut s’attendre à ce qu’un "effet Fillon" joue au sein de l’électorat qui hésite entre le FN et la droite. Les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen sont toujours à un niveau élevé et continuent de la positionner au second tour de la présidentielle. Il faut néanmoins conserver à l’esprit que la présidentielle n’est pas demain et que beaucoup de choses peuvent se passer. L’erreur dont vous parlez consisterait pour le FN à faire une campagne de second tour face à François Fillon et de considérer comme acquis que la gauche n’est pas au rendez-vous de ce second tour. Dans ce cas de figure, il s’agirait alors pour el FN d’incarner "la gauche" au sens purement topographique du terme, c’est-à-dire le pôle opposé à la droite fortement incarné par François Fillon. Si erreur de stratégie il devait y avoir alors, il s’agirait d’avoir fait l’impasse ou de n’avoir pas assez couvert la préoccupation sécuritaire principalement. La comparaison avec ce qui est arrivé à Alain Juppé est intéressante mais je ne crois pas que l’on puisse la transposer terme à terme : Alain Juppé a commis une erreur plus fondamentale en pensant qu’une majorité d’électeurs de droite validait une stratégie de centre-droit ou même clairement centriste. Pour le moment rien n’indique que le FN ne couvre plus les questions sécuritaires et d'immigration. Ainsi vient-elle hier de réitérer sa proposition radicale de ne plus assurer, si elle était présidente, la gratuité de l'école pour les enfants issus de famille étrangère.

Dans quelle mesure le FN, qui a toujours été diabolisé jusqu'à présent, peut-il véritablement se poser en rempart contre la droite républicaine ? Peut-il vraiment, d'un point de vue de sociologie électorale, devenir le "nouveau parti de gauche" sans se trahir complètement ?

Cette stratégie de "rempart" contre la droite repose sur un constat : l’implantation du FN dans les catégories populaires. La très grande enquête électorale que nous réalisons au CEVIPOF auprès d’un panel de près de 20.000 électeurs montre très clairement que dans les catégories populaires (ouvriers, employés) mais aussi chez les travailleurs pauvres, les précaires, les travailleurs intérimaires ou sans emploi fixe, les pourcentages de vote en faveur de Marine Le Pen sont très élevés dès à présent, parfois de l’ordre de 50% ou plus des intentions de vote. Et l’on voit dans le même temps que la gauche, notamment le PS mais aussi les écologistes ou même le Front de gauche, a du mal à parler à ces milieux sociaux et à incarner leur sentiment d’injustice face aux nouvelles inégalités engendrées par l’intégration économique mondiale. Cela ne fait néanmoins pas du FN un nouveau "parti de gauche"……. !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 10/12/2016 - 14:51
Bidochons contre Dupont la joie....
.....c'est un peu comme si la cage au folle était le dernier rempart contre l'Islam.....Désolé, mais j'ai du mal à y croire....!!!!
Ganesha
- 10/12/2016 - 11:34
Cloette
Cloette, seriez-vous d'accord avec les nombreux ''Dupont Lajoie'' d'Atlantico qui considèrent que les allemands constituent une ''Race de Surhommes'', et qui sont révulsés d'imaginer un homosexuel déclaré au gouvernement de la France ?
Paulquiroulenamassepasmousse
- 10/12/2016 - 10:39
@ganeshabadabada.....
N'a pas encore compris que l'économie était mondialisée, et qu'on a rien à foutre d'un excédent commercial avec l'Europe seule.....