En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Delarue/Lescure: ça ne tourne plus rond entre ces anciens collègues

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 2 heures 1 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 2 heures 34 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 7 heures 8 sec
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 7 heures 32 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 2 heures 19 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 3 heures 21 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 4 heures 31 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 5 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 6 heures 19 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 8 heures 19 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 19 heures 13 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Manuel Valls a soigneusement choisi les comparses et les figurants qui ont posé pour la photo de l'annonce de sa candidature. L'image est harmonieusement colorée.
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Manuel Valls a soigneusement choisi les comparses et les figurants qui ont posé pour la photo de l'annonce de sa candidature. L'image est harmonieusement colorée.
La mémoire qui flanche

Manuel Valls se souvient-il de sa phrase "Tu me mets quelques Blancs, quelques whites, quelques blancos" ?

Publié le 07 décembre 2016
Sans doute que non. C'était il y a sept ans. Et sept ans, c'était il y a longtemps…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sans doute que non. C'était il y a sept ans. Et sept ans, c'était il y a longtemps…

En 2009, la campagne pour la primaire socialiste battait son plein (déjà !). Alors qu'il visitait une brocante sous l'œil des caméras, le maire d'Évry s'avisa que l'assistance était très, très colorée. Bigarrée, multicolore. Mais une couleur manquait à l'appel. Et Manuel Valls lança à l'un de ses collaborateurs : "Belle image d'Évry ! Tu me mets quelques Blancs, quelques whites, quelque blancos !". La phrase fit hurler dans son propre camp : un homme qui n'aimait pas la diversité ne pouvait en aucune manière – n'est-ce pas ? – être de gauche !

Depuis, Manuel Valls a appris deux ou trois choses. Et surtout à bien connaître les siens dont il brigue – nouvelle primaire – les suffrages. Il n'allait donc pas recommencer son erreur de 2009. Ainsi, il a soigneusement choisi les comparses et les figurants qui ont posé pour la photo de l'annonce de sa candidature. L'image est harmonieusement colorée, et quand on la regarde, nul doute que Manuel Valls a dit à l'un de ses collaborateurs : "Tu me mets quelques blacks et quelques rebeus !". Car le peuple de gauche aime ça : une France mélangée, métissée ; pas une France blanche, bonne pour Nadine Morano, Marine Le Pen ou François Fillon.

Le discours de Valls était d'ailleurs tout imprégné de ces couleurs. Il a parlé de la ville d'Évry telle qu'on la voyait sur la photo : ville "jeune", "populaire", "diversifiée". Il a évoqué une France fraternelle refusant qu'on "stigmatise les musulmans". Un parfum voisin de "l'identité heureuse" qui fut fatale à Alain Juppé. Mais à gauche, on aime bien "l'identité heureuse". Et pour l'ancien Premier ministre, il s'agit de gagner la primaire où cette identité est une carte maîtresse. Pas de gagner l'élection présidentielle où les mêmes mots sont synonymes de débâcle et de défaite.

On peut comprendre les petites motivations électoralistes de M. Valls. Mais ses calculs ajoutent au discrédit de la parole politique. À gauche, il y avait un homme qui disait "voyous" au lieu de "jeunes" : c''était lui. À gauche, il y avait un homme qui dénonçait la violence inacceptable dans les banlieues : c'était lui. À gauche, il y avait un homme qui disait se dresser contre le salafisme et l'islamisme : c'était lui. À gauche, il y avait un homme qui se portait garant de la laïcité et faisait fermer les moquées fondamentalistes : c'était lui.

De ces discours, Manuel Valls a fait aujourd'hui table rase. Tout comme il ne doit pas vouloir se souvenir de ce qu'il avait dit en 2009. Tout ça pour avoir la peau de Montebourg, Hamon, Filoche, etc. C'est, nous dira-t-on, la politique. Eh bien, si la politique c'est ça, elle est bien médiocre. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Delarue/Lescure: ça ne tourne plus rond entre ces anciens collègues

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 07/12/2016 - 19:43
Valls
Pas la peine de perdre du temps à faire des articles sur Valls: c'est un cas désespéré et il l'a montré pendant quatre ans.
essentimo
- 07/12/2016 - 17:16
Qui
avait parlé de ghettos ?
Alain Briens
- 07/12/2016 - 15:53
On ne voit pas de Juif sur la photo ?
Ce qui est pénible avec les Juifs, c'est que ce n'est pas facile de les reconnaitre...un seul palliatif : faire appel à des personnalités connues pour être juives. Benoit Rayski aurait pu se dévouer mais il a l'air contrarié par l'entrée en campagne de Valls...Et puis entre nous, Valls doit avoir la prudence de ne pas trop s'afficher avec des "sionistes" (appellation antisémite contrôlée pour dire "Juifs" sans tomber sous le coup de la loi). Il est déjà accusé par l'islamogauchosphère d'être sous "influence juive" à cause de sa femme Anne Gravoin. Quoi, me direz-vous, mais ce patronyme ne "sonne" pas juif...oui mais Eddy Vuibert non plus, pas plus que Michel Debré ou Jean-Pierre Bansard ! Quand je disais que c'était difficile...Allez, toute plaisanterie mise à part, voila où on en est après 30 ans d'antiracisme militant ! Enlever des noirs ou en remettre selon le public auquel on s'adresse. Quel fulgurant progrès pour l'humanité. Il fut un temps où l'immense majorité des Français se fichait bien de cela. Personne n'aurait jamais fait remarquer que Marius Trésor était noir, lui le dernier. Mais ce sont les amis de M. Valls qui ont ethnicisé le débat, et Thuram a succédé à Trésor...