En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

05.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

06.

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 8 heures 34 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 11 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 12 heures 45 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 13 heures 23 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 15 heures 19 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 16 heures 36 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 18 heures 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 19 heures 14 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 20 heures 44 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 8 heures 49 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 12 heures 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 13 heures 26 sec
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 14 heures 27 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 18 heures 59 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 19 heures 29 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 21 heures 7 min
 Dans les semaines et les mois à venir le Premier ministre et son collègue de l'Intérieur devront avant tout assurer la continuité de l'Etat, et organiser les scrutins du printemps dans un climat politique mouvant et propice à l'agitation.
 Dans les semaines et les mois à venir le Premier ministre et son collègue de l'Intérieur devront avant tout assurer la continuité de l'Etat, et organiser les scrutins du printemps dans un climat politique mouvant et propice à l'agitation.
Chaises musicales

Dernier carré de fidèles pour gérer les affaires courantes... et les tempêtes qui menacent la France

Publié le 06 décembre 2016
En 2014, après le désastre des Municipales, c'est Manuel Valls qui a été choisi pour aller à Matignon. Si le choix de François Hollande s'était porté sur Bernard Cazeneuve, la vie politique française n'aurait pas connu le même cours...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 2014, après le désastre des Municipales, c'est Manuel Valls qui a été choisi pour aller à Matignon. Si le choix de François Hollande s'était porté sur Bernard Cazeneuve, la vie politique française n'aurait pas connu le même cours...

Pour sa fin de mandat, François Hollande s'entoure de fidèles, ceux du dernier carré. Bernard Cazeneuve à Matignon, c'est la solidité à toute épreuve. Bruno Le Roux à l'Intérieur, c'est l'ultime et tardive récompense pour celui qui n'a jamais manqué au chef de l'Etat. Alors pourquoi une entrée au gouvernement aussi tardive ? En 2012, Bruno Le Roux n'avait exprimé qu'un seul souhait, celui de devenir le patron des députés socialistes. Il aura été récompensé au delà de ses désirs car il y a belle lurette que le président du groupe SRC à l'Assemblée, avait épuisé les "charmes" de l'exercice, notamment lorsque Manuel Valls est devenu Premier ministre... En accédant au Secrétariat d'Etat des Relations avec le Parlement, l'Isérois André Vallini se voit confier une fonction très politique, qui exige une liaison constante avec Matignon. Vieux fidèle de François Hollande, il a également gagné la confiance de Bernard Cazeneuve. Jean-Marie Le Guen le remplace au secrétariat d'Etat au développement international et la francophonie... fonction qui amènera l'élu parisien, très proche de Manuel Valls à beaucoup voyager ce qui n'était peut être pas son rêve en cette fin de mandature.

Quant à la  nomination de Bernard Cazeneuve à Matignon, elle relève à la fois de l'évidence et du paradoxe. Elu de la Manche depuis 1997, il aspirait, disait-on, à  retourner dans le privé et à intégrer un grand cabinet d'avocats parisien au lendemain de la présidentielle. Presque une incongruité pour un ancien Ministre de l'Intérieur. Encore davantage pour un ancien Premier Ministre, même s'il ne sera resté à ce poste que pendant quelques mois. Bernard Cazeneuve figurait déjà sur la liste des premiers ministrables lorsqu'il a été question de remplacer Jean-Marc Ayrault. En 2014, après le désastre des Municipales, c'est Manuel Valls qui a été choisi pour aller à Matignon. Si le choix de François Hollande s'était porté sur Bernard Cazeneuve, la vie politique française n'aurait pas connu le même cours...

Les Français ont découvert l'ancien député maire de Cherbourg lorsqu'il a succédé en catastrophe au ministère du Budget, à Jérôme Cahuzac, emporté par le scandale. Il avait jusque là effectué un discret apprentissage ministériel au Ministre des Affaires Européennes sous la houlette de Laurent Fabius dont il était proche politiquement tout en étant ami avec François Hollande. Bernard Cazeneuve a d'ailleurs été l'un des porte parole de la campagne de 2012. Lorsque Manuel Valls a quitté l'Intérieur, il a été choisi pour lui succéder Place Beauvau. Et c'est la vague d'attentats qui a touché la France depuis 2015, qui  fera de ce ministre à l'allure austère et à la mine impassible, un personnage familier de la vie politique nationale. Lors des séances des questions d'actualité, Bernard Cazeneuve ne laisse rien passer, maniant les réponses cinglantes aux questions de l'opposition qui reproche au gouvernement de se montrer trop laxiste. Le terrorisme, Bernard Cazeneuve avait eu à en connaitre dans sa circonscription électorale, lorsque, le 8 mai 2002, quatorze personnes dont onze ouvriers des chantiers navals DCN de Cherbourg avaient été tuées au Pakistan. Le drame s'est mué en scandale quelques années plus tard, en 2008, lorsque la presse a,  sur la base de révélations, évoqué un possible mobile politico-financier lié à des versements de commissions en marge d’un marché d’armement. Député de la Manche et maire de Cherbourg, Bernard Cazeneuve a  obtenu la création d’une mission parlementaire, dont il a été  le rapporteur entre novembre 2009 et mai 2010. A l'époque il s'est constamment heurté au "secret défense" et il a alors dénoncé des "stratagèmes pilotés depuis Matignon pour entraver le travail de la commission au nom des intérêts supérieurs de la Nation", démarche que Bernard Cazeneuve a dénoncée dans un livre Karachi, l’enquête impossible (Ed.Calmann-Lévy).

Aujourd'hui son arrivée à Matignon semble logique, car Bernard Cazeneuve ne fait partie d'aucun camp de candidats à la primaire socialiste. Cette forme de neutralité et sa fidélité à François Hollande lui valent un respect quasi unanime. A Matignon il n'aura pas à mener de grande réforme. Son rôle n'en sera que plus essentiel. Dans les semaines et les mois à venir le Premier ministre et son collègue de l'Intérieur devront avant tout assurer la continuité de l'Etat, et organiser les scrutins du printemps dans un climat politique mouvant et propice à l'agitation. Mais ils devront surtout faire preuve d'une vigilance absolue face à la menace toujours présente, d'actions terroristes sur le territoire français. Ce sont eux qui piloteront les outils de cette protection dont François Hollande se veut le garant, alors que lui-même risque fort d'être accaparé jusqu'au dernier moment par une nouvelle crise de la zone euro. Exercice inédit dans un contexte qui ne l'est pas moins.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/12/2016 - 23:15
Le socialisme, c'est l'art du recyclage de loosers...
plus ils échouent (250 morts, 1 million 150 000 chômeurs, 9 millions de pauvres...), et plus ils ont des chances de grimper les échelons du pouvoir...une inversion totale de la courbe des valeurs!
Marie Esther
- 06/12/2016 - 21:13
ce que je pense de Cazeneuve
proche de Fabius :
Il a déclaré sur RTL le 4 août 2014 : "Ce n'est pas un délit de prôner le djihad".
Dans le même genre de discours, ce qu'il a déclaré à Mediapart le 13/08/2014 à propos des manifestations pro Gaza de juillet de la même année. Vivement mai 2017...
C'est avec lui à Beauvau qu'il y a eu Charlie Hebdo, Magnanville, le Bataclan et La Prom' à Nice...
il a réussi l’exploit de mettre toute la Police dans la rue,
récemment il a traité de "sauvageons" les meurtriers qui ont attaqués des policiers aux cocktails molotov pour les brûler
Enfin quelque chose de drôle : de Manuel Valls à Bernard Cazeneuve j'adore le "vous êtes un frère"... alors on ne se tutoie plus rue Cadet...? mes "3 points" sont tout à fait involontaires...
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/12/2016 - 18:59
C'est ballot....
Cazeneuve ne pourra donc jamais améliorer son score à l'intérieur.....
(+ 250 morts)