En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

L'opposition turque décapitée par des vidéos sexuelles

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

L’abandon des Arméniens du Haut-Karabagh par les puissances occidentales est-il la répétition générale du plan dont rêve Erdogan pour l’Europe ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 29 sec
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 23 min 36 sec
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 44 min 56 sec
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 1 heure 17 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 2 heures 10 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 3 heures 53 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 15 heures 6 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 19 min 42 sec
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 43 min 10 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 59 min 47 sec
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 1 heure 20 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 2 heures 7 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 2 heures 47 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 3 heures 10 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 3 heures 27 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 14 heures 41 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 17 heures 42 min
© wikipédia
"Pour qu'il y ait un Brutus, il faut qu'il y ait un César". On aura compris que Hollande n'est rien. Et en tout cas pas grand-chose…
© wikipédia
"Pour qu'il y ait un Brutus, il faut qu'il y ait un César". On aura compris que Hollande n'est rien. Et en tout cas pas grand-chose…
Enfin candidat…

Non, Valls n'est pas Brutus car Hollande n'est pas César !

Publié le 06 décembre 2016
L'Histoire se répète toujours deux fois : la première en tant que tragédie, la seconde sous forme de farce. Nous y sommes.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Histoire se répète toujours deux fois : la première en tant que tragédie, la seconde sous forme de farce. Nous y sommes.

L'idée comme quoi Manuel Valls aurait tué François Hollande d'un coup de poignard dans le dos a de beaux jours devant elle. À gauche, elle fait des heureux chez les nigauds qui trônent à son sommet. Quoi de plus héroïque en effet que la mort d'un homme assassiné par traîtrise ? Quoi de plus lâche que le poignard dans le dos, ce qui équivaut à frapper sans risque quelqu'un qui, ne voyant pas venir le coup, est sans défense ? À droite, ça plait bien aussi puisque cette fameuse lame enfoncée dans le dos de Hollande disqualifie moralement Manuel Valls, assassin supposé et possible challenger de François Fillon. Du côté de l'opposition, on se frotte les mains et on s'offre le luxe de trouver élégante la décision de Hollande de ne pas se représenter.

Nous assistons là, bien sûr, à un vulgaire et quelconque péplum. Les décors du film sont en carton-pâte. Les personnages, à commencer par Hollande, aussi. Mais les médias et les hommes politiques ont besoin, pour se grandir eux-mêmes, de se raconter une tragédie. Et comme d'une pochette-surprise, ils ont fait surgir un Brutus et un César avec une France repeinte aux couleurs de la Rome antique. C'est à Manuel Valls qu'on doit la juste formule glissée en off à l'oreille d'un journaliste sur ce mauvais spectacle : "Pour qu'il y ait un Brutus, il faut qu'il y ait un César". On aura compris que Hollande n'est rien. Et en tout cas pas grand-chose…

En politique, on peut tout pardonner. Les critiques, les invectives, les insultes même : Nicolas Sarkozy a bien voulu ne pas tenir grief à François Fillon de sa phrase terrible : "Imagine-t-on le général de Gaulle mis en examen ?". Mais une humiliation ne s'oublie jamais. Elle appelle vengeance et châtiment. Hollande traîné plus bas que terre car intronisé César de pacotille va donc mobiliser tous ses petits, seconds et troisièmes couteaux.

Ils se chargeront de faire payer à Valls le mépris hautain avec lequel il a évoqué la pâle figure du président de la République. Écoutez Stéphane Le Foll, fidèle entre les fidèles du chef de l'État, qui aujourd'hui même, alors qu'il était encore porte-parole du gouvernement, a fait savoir qu'il ne soutiendrait pas Manuel Valls. Écoutez les autres dans les jours qui vont venir : Ségolène Royal, Christiane Taubira, Martine Aubry, l'obéissant Cambadélis. Ils vont s'acharner, avec tout leur savoir-faire consciencieusement appris dans les officines du Parti socialiste, sur Manuel Valls. Ça va saigner. Et il va saigner. Et la gauche dans tout ça ? Mais qui pense encore à la gauche sur le Radeau de La Méduse ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 06/12/2016 - 20:34
Valls
Que Valls soit Brutus ou pas on s'en fiche. C'est un roquet, c'est la meilleure définition qu'on peut donner de lui. Même Hollande est plus sympathique (c'est dire...)
Alors ce qui va lui arriver ou pas est totalement indifférent. Quant à l'avenir de la gauche? Tant que la gauche prendra à ceux qui n'ont pas grand chose (mais le méritent) pour donner à ceux qui n'ont rien (et le méritent aussi) elle n'aura pas d'avenir. On ne construit pas un système politique avec de la charité forcée par état interposé.
beg meil
- 06/12/2016 - 19:18
Merci Monsieur Rayski ! ! !
La dernière phrase est terrible ! :D
langue de pivert
- 06/12/2016 - 18:17
Réflexions aviaires sans importance ! ☺
Le Vallseurs veut juste se mettre sur orbite pour plus tard, le P.S. il s'en tape, la France encore plus (il en fait tellement pour faire croire le contraire que ça se sent : ça pue même :-) ! A gauche peu l'apprécie, au centre non plus, à droite chez LR on met un coup de pied dans une poubelle et des Valls il en sort 10 ! Il va essayer de faire fructifier son "magot politique", se trouver un segment, ouvrir "une boutique" pour exister après le mois de juin pour brader sa camelote avariée ! Que faire d'autre ? Il ne sait rien faire de ses 10 doigt et guère plus avec son cerveau ! De la gueule oui ! Des bulletins de ménagères de plus de 50 ans c'est probable mais bon ! Maire aussi ça nourrit encore son homme, on est pas inquiet pour lui ! Qu'aurait fait le plouc suprême sans cette soit disant pression de Valls ? Y sait pas ! Y sait jamais quoi faire et laisse les évènements choisir ! Il y avait une date butoir alors dimanche dernier ou à la clôture des inscriptions aux primaires ça change quoi ? Il se la pète déjà "papa de la nation au-dessus de la mêlée" "qui continuera à protéger les Français jusqu'au derniers jours" etc ! Pour 250 victimes de son incompétence c'est foutu !