En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

03.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 1 heure 31 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 3 heures 22 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 7 heures 6 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 8 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 9 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 10 heures 7 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 10 heures 42 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 3 heures 53 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 5 heures 56 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 6 heures 48 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 7 heures 26 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 11 heures 12 min
Le bouc émissaire

Hausse du prix de l'essence : Total, profiteur ou bouc émissaire ?

Publié le 16 février 2012
Un article publié sur le site du Monde dénonce la caricature qui est faite des profits obtenus par l'entreprise de Christophe de Margerie. Et si la caricature avait du vrai ?
Thomas Porcher
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Porcher est Docteur en économie, professeur en marché des matières premières à PSB (Paris School of Buisness) et chargé de cours à l'université Paris-Descartes.Son dernier livre est Introduction inquiète à la Macron-économie (Les Petits...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un article publié sur le site du Monde dénonce la caricature qui est faite des profits obtenus par l'entreprise de Christophe de Margerie. Et si la caricature avait du vrai ?

Dans un article publié dans le monde, Stéphane Lauer prend la défense de Total en avançant qu’il est « tentant de hurler avec les loups », et en montrant que « Total ne gagne pas sa vie sur le dos des Français ». L’opération de communication du PDG de Total, Christophe de Margerie, semble déjà fonctionner. Mais, pour que le débat soit plus juste, je me permets d’apporter quelques précisions à l’article de M. Lauer.

M. Lauer, dans votre article, vous dites : « Total ne gagne pas sa vie sur le dos des Français, mais essentiellement grâce à son métier d’exploration-production. » et vous ajoutez la décomposition du prix moyen payé en station et concluez « A l’arrivée, la marge moyenne pour le distributeur se limite à… 1 centime ». Vous avez raison sur un point, la plus grosse partie des profits de Total provient de l’amont, c'est-à-dire de l’exploration et de la production. En 2011, sur les 12 milliards de bénéfice, 10 milliards proviennent de l’amont contre 2 milliards pour l’aval (raffinage, distribution et trading).

Mais cela ne remet pas en cause le fait que « Total gagne de l’argent sur le dos des Français ». Cette année, trois rapports ont accusé les pétroliers de ne pas répercuter équitablement à la pompe les variations des prix du pétrole, montrant que lorsque le prix du pétrole baissait les pétroliers faisaient des marges supplémentaires. La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), qui a fait une étude sur 13 jours en mai 2011, a montré que la baisse du prix du pétrole avait engendré une hausse des marges de 2,6 ct/litre pour le gazole et 3,9 ct/litre pour l'essence, soit une marge supplémentaire pour les pétroliers de 4,1 millions d’euros par jour. Ce qui revient sur la période d’étude qui n’a duré que 13 jours à une marge de 53 millions d’euros !

Certes Total n’est pas l’ensemble des pétroliers mais le rapport distingue les majors, dont Total est quasi le seul représentant sur le territoire, avec des marges proches de 2,7ct/litre sur le gazole et 3,5ct/litre sur le SP95-E10. Ces marges ont engendré pour Total des centaines de milliers d’euros en plus par jour et sur le dos de qui… Des consommateurs français.

Vous dites également « En France, c’est la grande distribution, qui détient 60 % de parts de marché de la vente de carburants, qui fixe le tempo ». C’est d’ailleurs un chiffre et un argument souvent avancé par M. De Margerie. Mais ces chiffres semblent un peu volontairement grossi par Total (et par vous) car l’UFIP annonce une part des GMS plutôt à 40% en 2010 (4902 stations détenus par les GMS sur les 12051). Passons les problèmes statistiques propres à l’industrie pétrolière et creusons l’analyse. Pour comprendre la part de Total dans les stations-services, il ne faut pas faire un découpage entre majors, GMS et indépendant mais par marque. En France, le marché de la distribution de carburant n'est pas aussi concurrentiel que vous nous le présentez, il suffit de regarder la répartition par opérateur.

Aujourd'hui, Total possède 40% des stations-services (sous les marques Total, Elf, Elan et AS24). Le deuxième opérateur est carrefour avec seulement 10,3% des stations. En prenant en compte juste les compagnies pétrolières (producteur de l’amont à l’aval), Total est quasiment en monopole. La deuxième compagnie en part de marché est Esso avec 5,8 % des stations, vient ensuite BP avec 3,3%. Au final, la répartition des parts de marché montre que Total occupe une place de leader. On se retrouve donc dans un système de « leader » et de « suiveur » sur les prix. Les autres distributeurs de carburant positionnent donc leur prix en fonction de Total. C’est donc Total qui mène le tempo et le marché est en réalité loin d’être « hyper-concurrentiel ».

Enfin, vous précisez que « la France représente moins de 15% de ces profits », c’est vrai. D’ailleurs, les profits de Total, comme l’ensemble des compagnies pétrolières, dépendent largement de la hausse des prix du pétrole. Rappelons-le, le bénéfice de Total en 2011 a augmenté de 16% avec une production qui a diminué de 1%. Mais ces effets-prix ne doivent pas masquer certaines pratiques qui permettent à Total de grignoter plusieurs centaines de millions d’euros sur le dos des pays producteurs mais également des consommateurs. Ces pratiques, quelles représentent 5, 10 ou 15% du bénéfice, doivent être dénoncées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JP34
- 16/02/2012 - 16:28
SUITE
au scandale;
en fait les Français souffrent d'une maladie qui leur est incurable: la schizophrénie: Nous n'avons pas besoin d'un président , mais d'un bon toubib....
JP34
- 16/02/2012 - 16:23
Et bien si total gagne de
Et bien si total gagne de l'argent, beaucoup d'argent tant mieux, pour l'entreprise, donc, pour les salariés, et aussi cocorico pour la FRANCE;
il faut savoir ce que l'on veut,: soit les entreprises perdent de l'argent et se délocalisent ou disparaissent et on crie au scandale, soit elles gagnent de l'argent et on crie a
michael
- 16/02/2012 - 16:14
taxes un jour, taxes toujours
Quand on sait que dans le prix des carburants c'est 74% sur l'essence, et 67% sur le gazole, Total a bon dos !!