En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 10 heures 47 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 24 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 14 heures 36 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 15 heures 36 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 16 heures 42 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 18 heures 28 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 18 heures 28 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 19 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 14 heures 27 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 4 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 17 heures 32 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 18 heures 28 min
© REUTERS/Brendan McDermid
L'ancien PDG de Google et président exécutif depuis 2011 de la société mère Alphabet, Eric Schmidt, s'est retrouvé dans une situation bien embarrassante début novembre alors qu'il tenait une conférence.
© REUTERS/Brendan McDermid
L'ancien PDG de Google et président exécutif depuis 2011 de la société mère Alphabet, Eric Schmidt, s'est retrouvé dans une situation bien embarrassante début novembre alors qu'il tenait une conférence.
Arroseur arrosé

Confronté à l'une des questions que Google pose à ses potentielles recrues, son ancien PDG Eric Schmidt peine à répondre

Publié le 28 novembre 2016
Le président exécutif d'Alphabet et ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a éprouvé des difficultés au moment de répondre à l'une des questions pièges que pose habituellement sa propre entreprise aux potentielles recrues.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président exécutif d'Alphabet et ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a éprouvé des difficultés au moment de répondre à l'une des questions pièges que pose habituellement sa propre entreprise aux potentielles recrues.

Manquait-il de pratique ? Ou bien la question était-elle tout simplement trop compliquée ? L'ancien PDG de Google et président exécutif depuis 2011 de la société mère Alphabet, Eric Schmidt, s'est retrouvé dans une situation bien embarrassante début novembre alors qu'il tenait une conférence dans le cadre du Summit at Sea, colloque sur les nouvelles technologies tenu sous la forme originale d'une véritable croisière entre la Floride et les Bahamas, rapporte le site Quartz.

Énigme

Au moment où le public était invité à poser ses questions, une personne dans l'assemblée a eu la bonne idée de confronter l'homme d'affaires à l'une des énigmes dont les entretiens d'embauche de Google étaient traditionnellement parsemés. La situation à résoudre était celle-ci : "Vous êtes le capitaine d'un bateau de pirates et vous trouvez un coffre rempli d'or. Votre équipage décide de voter la manière dont sera partagé le butin. Si moins de la moitié de l'équipage est d'accord avec vous, vous êtes exécuté. Comment recommanderiez-vous de répartir l'or de manière à en garder une bonne partie pour vous tout en ayant la vie sauve ?"

On aurait bien parié sur un Eric Schmidt conquérant, qui n'aurait fait qu'une bouchée du problème et renvoyé l'intrépide spectateur à ses élucubrations inutiles. Quelle surprise ce fut, lorsque l'homme qui dirigea la multinationale durant 10 ans fit la moue avant de demander à ce que l'on repose la question le temps qu'il mette de l'ordre dans ses idées. Avant de faire mine de connaître la réponse : "Faisons le calcul… si la moitié meurt. Non, si je meurs… Non, s'ils ne m'aiment pas, je meurs". Avant de concéder : "C'est vraiment, eh bien, une très mauvaise question".

Arroseur arrosé

Pour sa défense, Eric Schmidt avoua ne jamais avoir apprécié cette manière de faire de la part de Google. Et finit par s'en sortir par une pirouette, pas forcément convaincante : "Il me semble bien que si plus de la moitié de l'équipage est satisfait, je survis. Je propose alors qu'on offre à 49% des pirates des actions sur des entreprises liées à Internet, et que les 51% restants s'emparent de l'or". Rires dans l'assemblée, mais pas de quoi masquer le caractère gênant de la situation.

Heureusement pour lui, Google a mis un terme il y a plusieurs années déjà à cette technique de sélection, après s'être rendu compte que la manière dont les candidats résolvaient ces énigmes n'indiquait en rien s'ils étaient aptes à travailler au sein de l'entreprise. Une habitude toutefois tenace, que l'un des conseillers de la multinationale, Laszlo Bock, interrogé par Quartz,  avait dénoncé, estimant qu'il s'agissait plus d'une perte de temps qu'autre chose.

Florilège

Parmi les questions les plus insolites rapportées sur le forum Quora par de courageux candidats, on pouvait notamment retrouver celles-ci :

  • Combien compte-t-on de plateformes pétrolières aux États-Unis ?
  • Avec combien de balles de golf peut-on remplir un bus scolaire américain ?
  • Combien laver toutes les vitres de Seattle vous coûterait-il ?
  • Conceptualisez un plan d'évacuation pour la ville de San Francisco (Californie).
  • Combien de fois les aiguilles d'une horloge se chevauchent-elles dans une journée ?
  • Combien d'aspirateurs sont fabriqués chaque année aux États-Unis ?
  • Pourquoi les bouches d'égout sont-elles circulaires ?
  • De quel degré est l'angle formé par les aiguilles d'une horloge lorsqu'il est 15 heures 30 ?

Une chose est sûre : à Google, on doit bien s'amuser.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ZeArno
- 29/11/2016 - 16:34
Un mot
Les américains ont aussi un mot qui sied parfaitement à ce genre que questions : Bullshit.
Olivier K.
- 29/11/2016 - 09:34
Le pb,
c'est le recrutement par RH. Conseil, depensez pas d'argent dans cabinet de recrutement. Embauchez, avec periide essaie, en 2j ou meme 2h ppur certain metier ses collegues peuvent voir s'il est compétent, en 1 mois ou 2 deux, vous saurez s il y a compatibilité d'humeur entre embauché et ses futurs collègues. Tjrs demander aux collegues du futur employé, en les manipulant gentiement s'il le faut, le but étant de leur faire prendre une descision positive. Si ses futurs collegues refusent le candidat, virez le, pour son bien comme pour le votre et surtout pour vos finance. Les rh ne sont pas capable de prévoir l'adhesion au groupe, c'est quelque chose qui se teste. Si vous utilisez rh, vous embaucherez des inadequat qui ne saisseront de causer des troubles et ... vous aurez besoin de plus de rh. Virez vos rh tant qu il est encore tant!