En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Thomas SAMSON / POOL / AFP
Info Atlantico

Sondage exclusif post-débat : 67% des Français qui participeront au second tour de la primaire souhaitent la victoire de François Fillon

Publié le 25 novembre 2016
Un sondage Harris Interactive en exclusivité pour Atlantico.
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage Harris Interactive en exclusivité pour Atlantico.

A la demande d’Atlantico.fr, Harris Interactive a interrogé 1 219 personnes ayant au moins entendu parler du débat d’entre deux tours de la primaire de la droite et du centre.

Que peut-on en retenir ?

  • Comme lors du 3 ème débat, François Fillon a plus convaincu les téléspectateurs et personnes s’étant forgé un avis en écoutant les commentaires et restitutions du débat qu’Alain Juppé (respectivement 42% contre 37%). Notons que le premier a particulièrement convaincu les sympathisants "Les Républicains" (83%) alors que le second est davantage jugé positivement par les proches du centre (MoDem/UDI : 73%). Notons également que les soutiens des deux candidats ont une propension importante à déclarer avoir été convaincus par "leur" candidat (87% pour François Fillon et 74% pour Alain Juppé), mais avec une prime chez les personnes souhaitant la victoire de François Fillon. 

  • Lorsqu’il leur est demandé de sélectionner lequel des deux finalistes les a le plus convaincus, les personnes interrogées émettent une préférence pour François Fillon (33%) face à Alain Juppé (22%), 45% d’entre eux ne faisant état d’aucun choix. Dans le détail, François Fillon a été jugé le plus convaincant par plus des deux tiers des personnes interrogées envisageant de participer au 2 nd tour dimanche, contre seulement un peu plus d’un quart ayant trouvé Alain Juppé meilleur. 7

  • Lorsqu’on leur demande de restituer spontanément ce qu’ils ont retenu des interventions de François Fillon, les personnes interrogées mettent en avant son "programme", et notamment la "réduction du nombre de postes de fonctionnaires", le chiffre de "500 000" ayant été particulièrement bien retenu. Notons qu’à la différence de la semaine dernière, après le 3 ème débat, les personnes interrogées sur les prises de paroles d’Alain Juppé évoquent moins les thématiques propres à l’ex-Premier ministre de Jacques Chirac, pour davantage restituer des positions sur les sujets soulevés par François Fillon (notamment s’agissant des "fonctionnaires"), citant également fréquemment le nom de son concurrent.

  • Dans ce contexte, François Fillon apparaît désormais – auprès de l’ensemble des personnes ayant répondu à notre enquête – le candidat dont on souhaiterait le plus la victoire (36% contre 28% pour Alain Juppé). Lorsque l’on resserre la focale, les sympathisants de la droite et du centre, et plus encore les proches de la formation "Les Républicains", placent François Fillon largement en tête (respectivement 61% et 74%), devant Alain Juppé (26% et 16%).

  • Cela se traduit, assez logiquement, par le souhait exprimé par 67% des personnes interrogées (et affirmant qu’elles iront voter dimanche prochain) de voir François Fillon gagner la primaire, 30% privilégiant Alain Juppé.

  •  Ce souhait s’accompagne d’un pronostic de victoire lui aussi largement en faveur de François Fillon, 70% des personnes interrogées anticipant une victoire du député de Paris face au maire de Bordeaux (26%), un pronostic qui lui est plus favorable encore parmi les sympathisants de la droite et du centre (80%), mais également partagé par ceux du centre (66% contre 32% pour Alain Juppé)

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

La guerre des changes aura lieu

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 26/11/2016 - 21:22
Résumons : environ 33 % qui pensent...
...que la Gauche peut encore faire l'affaire...
edac44
- 26/11/2016 - 12:11
Pour la primaire, restons primaire !...
Dimanche dernier j'ai voté comme beaucoup d'anti Sarkosy, pour le chanoine François Fillon sachant que Juppet donné favori par les médias françaises, serait de toute façon vainqueur de ce premier tour ! Mission accomplie, Sarko fini !... Donc maintenant, je vais voter Juppet (de lapin ...) pour renvoyer François à ses chers intégristes catholiques. Et dans six mois, on vire l'autre François !... à moins qu'un tiers "inconnu" ne l'ait fait "valsé" d'ici là !... Décidément, nous vivons une époque formidable.
2bout
- 26/11/2016 - 11:52
Ganesha,
avez-vous vraiment l'intention de donner 2 euros aux "Ripoublicains" ? Et votre sciatique, comment va-t-elle ?