En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis

02.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

03.

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

04.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

05.

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

06.

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

07.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Mobilisation
Bélarus : Loukachenko s’est entretenu avec Poutine, le Kremlin assure que les "problèmes en cours" vont être bientôt résolus
il y a 7 min 52 sec
pépite vidéo > Religion
Célébrations
15 août : à Lourdes, une messe de l’Assomption en petit comité
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Là où chantent les écrevisses", une enquête policière envoûtante à lire absolument.

il y a 3 heures 7 min
pépite vidéo > Sport
Historique
Ligue des champions : revivez les 10 (!) buts du match où le Bayern Munich a humilié Barcelone
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Santé
Vecteur

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Santé
Mode inutile

L’eau de coco : impact positif zéro sur votre santé

il y a 6 heures 13 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis
il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Bruit de vagues en Méditerranée

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 20 heures 26 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 22 heures 33 min
pépites > International
Menace
Le Pentagone crée une unité d'étude des ovnis (pas forcément extraterrestres)
il y a 35 min 16 sec
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Le Haut conseil de santé publique recommande le port du masque dans tous les lieux clos collectifs
il y a 1 heure 47 min
décryptage > International
Nuances

Trump président impulsif, incendiaire... mais souvent efficace ?

il y a 3 heures 42 min
pépite vidéo > International
Tendresse
Beyrouth : une association réunit les victimes de l'explosion avec leurs animaux de compagnie
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Santé
Avec modération

L’abus de yoga serait-il mauvais pour la santé ?

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Histoire
Mémoires d'outre-tombe

Série de l'été : les femmes qui ont changé l'Histoire. Aujourd’hui, Charlotte Corday

il y a 6 heures 20 min
décryptage > High-tech
Big Brother

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

il y a 6 heures 41 min
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 19 heures 45 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 22 heures 1 min
pépites > International
Noms d'oiseaux
La Turquie accuse la France de se comporter "comme un caïd" en Méditerranée
il y a 23 heures 12 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Sensibilités différentes

Serge Grouard : "Beaucoup de Français dans la majorité silencieuse en ont assez d'être diabolisés"

Publié le 25 novembre 2016
Alors que s'est tenu ce jeudi 24 novembre le débat du second tour entre Alain Juppé et François Fillon, Serge Grouard, membre de l'équipe Fillon, nous livre son analyse sur l'avenir de la droite à l'issue de la primaire.
Serge Grouard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Grouard est député du Loiret et soutient François Fillon dans le cadre de la primaire de la droite et du centre. Il a par ailleurs été maire d'Orléans de 2001 à 2015. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que s'est tenu ce jeudi 24 novembre le débat du second tour entre Alain Juppé et François Fillon, Serge Grouard, membre de l'équipe Fillon, nous livre son analyse sur l'avenir de la droite à l'issue de la primaire.

Atlantico : Alors que la tonalité de la campagne de cet entre-deux tours a gagné en intensité, avec des attaques d'un côté comme de l'autre non pas sur les propositions mais sur les convictions, quel avenir peut-on imaginer pour la droite après le second tour ?

Serge Grouard : Je voudrais tout d'abord clarifier un point : vous évoquez des attaques de part et d'autre, or, il n'y en a pas eu initialement de la part de François Fillon. Il a simplement répondu aux attaques dont il a été l'objet. 

Tout cela va se calmer. L'après second tour sera marqué par la réconciliation et l'entente d'autant que les équipes d'Alain Juppé et de François Fillon se connaissent bien et s'apprécient. J'ai ainsi des amis dans l'équipe d'Alain Juppé et nous continuons à nous parler et à nous voir occasionnellement. L'image de fracture entre les équipes de Fillon et de Juppé renvoyée dans les médias est fausse. 

Parler de deux droites irréconciliables est une caricature. Le projet de François Fillon va plus loin et est plus radical –ce qu'il assume parfaitement – que le projet d'Alain Juppé, qui est plus en retenue, mais les logiques sont les mêmes. Ce petit jeu médiatique qui consiste à désinformer et à faire passer François Fillon pour un vilain réactionnaire est assez lamentable. François Fillon a été particulièrement attaqué sur deux sujets : l'IVG et le mariage pour tous. Il n'a jamais été question de l'IVG dans la construction de son projet – c'est un sujet qui n'a même pas été évoqué - : faire ce procès aujourd'hui à François Fillon relève de la malhonnêteté intellectuelle. Quant au mariage pour tous, certains ont fait un grand amalgame en disant qu'il le remettait en cause, or, dans son projet intitulé "Pour vous", il est dit "je ne reviendrai pas dessus, d'autant que des unions ont été prononcées et qu'il faut respecter celles et ceux qui les ont contractées". Il a seulement affirmé qu'il voulait réécrire le droit de la filiation. Il y a quand même une grande différence entre réécrire le droit de la filiation et remettre en cause le mariage pour tous. 

Il n'existe pas, au fond, de différences profondes entre les deux candidats mais ils ont des sensibilités politiques différentes, ce qui est tout à fait normal. Nous sommes une famille politique : dieu merci, tout le monde n'est pas fait dans le même moule.

Quelles ont été les réactions au sein de l'équipe de campagne de François Fillon sur les différentes attaques de cet entre-deux tours ? 

L'impossible réconciliation de notre famille politique est une invention qui a été nourrie par certaines attaques, et c'est regrettable. Au sein de l'équipe Fillon, nous regrettons tous ces attaques et je pense qu'ils sont nombreux dans l'équipe Juppé à les regretter aussi. Les attaques nous ont surprises, surtout venant d'Alain Juppé. François Fillon a pris avec son équipe le parti de répondre à la désinformation sur le mariage pour tous et l'IVG. Il a fait le choix de ne pas alimenter les polémiques, de rester dans la dignité qui a été la sienne lors du premier tour et tout au long de la campagne. 

Quelles sont les positions d'Alain Juppé qui vous semblent incompatibles avec celles de François Fillon ?

Encore une fois, nous sommes tous dans la même famille politique. Alain Juppé et François Fillon sont tous deux issus de la tradition gaulliste. Je vois des sensibilités, des personnes qui sont différentes mais je ne vois pas d'incompatibilités et a fortiori de fractures. 

En quoi François Fillon incarne-t-il une droite différente de celle qu'incarne Alain Juppé ? Pourquoi la droite qu'il incarne semble-t-elle être plus en adéquation avec la demande des électeurs ? 

Je ne partage pas l'analyse qui considère qu'il y a deux droites, l'une incarnée par Fillon et l'autre par Juppé. 

La surperformance de dimanche de François Fillon a, selon moi, deux explications. 

Premièrement : la mesure de la dégradation de la situation de la France et la proposition, pour une fois solide, d'en sortir grâce à des politiques fortes et puissantes. Il me semble que les Français sont beaucoup plus conscients de la gravité de la situation que la classe politique elle-même, tout simplement parce qu'ils la ressentent beaucoup plus. François Fillon a un discours de vérité : il ne fait pas de démagogie et propose un projet qui selon lui va permettre de sortir la France de la situation dans laquelle elle se trouve. Les Français ont très certainement ressenti cette sincérité-là. 

Deuxièmement : l'incarnation de valeurs. Ce ne sont pas forcément les valeurs ringardes dont on veut affubler François Fillon mais simplement le fait qu'il ose dire qu'il faut en finir avec la bien-pensance qui nous impose ce qui est bien et ce qui est mal, ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire. Beaucoup de Français dans la majorité silencieuse en ont assez d'être diabolisés ou d'être contraints par une sorte de nomenklatura de la bien-pensance qui catégorise les gens en bien ou en mal selon ce qu'ils pensent. Ces Français lassés vont bien au-delà de la droite : j'entends des gens de gauche qui ont le même sentiment et considèrent qu'il faut rompre avec la bien-pensance. Ce sentiment général s'est traduit dans le vote. C'est probablement sur cette dimension qu'Alain Juppé et François Fillon se différencient le plus. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 25/11/2016 - 11:55
Quelle famille !
Si Fillon et veut pas se faire savonner la planche , il vaudrait mieux qu'il propose à son ami JUPPe une ambassade a OULan-Bator