En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 10 heures 1 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 11 heures 51 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 13 heures 20 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 14 heures 39 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 15 heures 17 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 9 heures 46 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 10 heures 34 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 11 heures 18 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 11 heures 40 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 14 heures 22 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 14 heures 56 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 16 heures 3 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 16 heures 53 min
© Reuters
Les associations humanitaires qui reçoivent les migrants à leur arrivée en Sicile ont confirmé ce scénario horrible qui commence souvent bien avant que les migrants embarquent à bord de ces dangereux navires.
© Reuters
Les associations humanitaires qui reçoivent les migrants à leur arrivée en Sicile ont confirmé ce scénario horrible qui commence souvent bien avant que les migrants embarquent à bord de ces dangereux navires.
THE DAILY BEAST

Empoisonnement au diesel, mutilations & trafic d'organes volés... toutes ces horreurs que les passeurs infligent aux migrants

Publié le 25 novembre 2016
Un rapport du magazine médical The Lancet confirme les récits des survivants des traversées : les passeurs les abrutissent en leur faisant boire du carburant pendant leurs périlleux voyages.
Barbie Latza Nadeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbie Latza Nadeau, est chef du bureau de Rome pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport du magazine médical The Lancet confirme les récits des survivants des traversées : les passeurs les abrutissent en leur faisant boire du carburant pendant leurs périlleux voyages.

Copyright The Daily Beast — Barbie Latza Nadeau

ROME- Il n'y apparemment pas de limites aux traitements cruels que certains êtres humains choisissent d'infliger à d'autres. Même dans le monde sans foi ni loi de la contrebande humaine, où l'exploitation de la misère fait partie du business, de nouvelles révélations montrent que les trafiquants forcent les migrants à boire du carburant diesel, aggravant ainsi leur souffrance.

Selon un rapport paru dans la revue médicale britannique The Lancet du 12 novembre 2016, un certain nombre de migrants africains de sexe masculin venus se faire soigner à l'hôpital universitaire de Munich souffraient d’une grave pneumonie due aux hydrocarbures après avoir été forcés de boire du diesel pendant leur voyage entre la Libye et l’Italie.

En s’appuyant sur des analyses comparatives d'autres médecins qui traitent les migrants, sur des entretiens et sur l'étude des cas des hommes de trois pays différents qui ont voyagé à bord des navires distincts, les chercheurs ont pu confirmer dans The Lancet ce que les migrants signalent aux associations humanitaires depuis des mois : les trafiquants leur font boire du carburant et leur font des injections pour qu’ils restent calmes et tranquilles pendant leurs longues et dangereuses traversées maritimes.

"Une étude méticuleuse du cas d’une jeune Somalienne âgée de 16 ans et de ses proches a conduit à la preuve de l'ingestion forcée de combustible par des passeurs afin de calmer les réfugiés qui traversent la mer Méditerranée", écrivent les auteurs.

Les associations humanitaires qui reçoivent les migrants à leur arrivée en Sicile ont confirmé ce scénario horrible qui commence souvent bien avant que les migrants embarquent à bord de ces dangereux navires.

Selon le témoignage rapporté au Daily Beast par un migrant arrivé l'année dernière en provenance du Nigeria, les femmes enceintes sont forcées d'insérer "des cathéters de fortune" avec des tubes en plastique pendant le voyage, car certaines (à tort) croient que leur urine va empoisonner les hommes. Comme il n'y a pas de toilettes, ou même de la place pour se déplacer sur la plupart des navires, les passagers font leurs besoins là où ils sont.

Une autre femme dit que c’est une pratique courante pour les trafiquants d'affamer les migrants en les privant d'eau et de nourriture pendant les jours précédant la traversée. Il s'agit d'affaiblir les gens, afin qu'ils ne paniquent pas. "Je n'avais pas mangé depuis trois jours entiers quand ils nous ont transférés de la maison à la côte, puis à bord du navire" déclare une femme nigériane nommée Mary au Daily Beast après son arrivée en Sicile. "Les gens ne savent pas nager et garder tout le monde faible est un moyen d'empêcher les gens de paniquer."

Dans le documentaire Fire at Sea qui a reçu plusieurs prix, une séquence montre très clairement que les officiels sentent et parlent d’une odeur de carburant quand ils traitent les migrants. "Il ne faut pas craquer une allumette" dit un officier. "Ou nous allons tous brûler."

Il existe depuis longtemps des rapports de migrants qui ont survécu au voyage disant qu’ils ont reçu des injections, et qu’on leur a donné des substances censées ralentir le transit intestinal ou les rendre léthargiques pour le voyage. D'après l’étude publiée par The Lancet, un Erythréen âgé de 18 ans qui a également été empoisonné par le carburant diesel a été victime d’une grave infestation d’acariens. Malheureusement, il est mort de la défaillance de plusieurs organes pendant l'étude et n'a pas été en mesure de corroborer personnellement comment il a été infecté.

Les migrants auraient également fait l'objet d'illicites prélèvements d'organes. L'an dernier, la Global Initiative to Fight Human Trafficking a signalé que ces organes vont souvent à des gens riches qui ne veulent pas patienter sur les listes d'attente de transplantation. "Les organes qui sont couramment commercialisées sont les reins, le foie, etc… Tout organe qui peut être retiré et utilisé peut faire l'objet de ce commerce illégal."

En avril, les corps de neuf Somaliens échoués sur les rivages d'Alexandrie, en Egypte, ont été retrouvés avec des organes chirurgicalement enlevés de leurs corps mutilés.

Le rapport du Lancet confirme l'anarchie choquante qui règne sur cette contrebande d’être humains, mais il veut principalement aider les professionnels de santé qui traitent les migrants pour qu’ils envisagent l'ingestion de carburant diesel toxique quand ils posent un diagnostic sur des symptômes qui peuvent paraître dus à d’autres causes. "En conclusion", écrivent les auteurs, "pour  les réfugiés arrivés en bateau, le diagnostic d'une pneumonie due aux hydrocarbures doit être envisagée même après des semaines après leur arrivée."

Plus de 168.000 migrants et réfugiés ont atteint l'Italie depuis le début de 2016. Et plus de 4.600 personnes sont mortes pendant le voyage.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
FIGAROCB
- 30/11/2016 - 11:04
LES PASSEURS !
Tous les biens pensants nous incitent à vouloir accepter cette migration incontrôlée, il faut les accueillir tous, quitte à prendre à n'importe qui et surtout faire venir des terroristes. Par contre, personne ne semble se poser la question : comment tous ces fameux migrants, qui sont en fait des clandestins, peuvent accèder à ces passages dangereux pour eux et pour nous. L'Europe ne s'occuope nullement des passeurs, ou tout au moins pas assez ! Il faudrait organiser une chasse à l'encontre de ces passeurs et prévoir des peines sévères à leur encontre. Toutes les polices savent bien que le lien qui relie ces passeurs à ces migrants est le téléphone portable, ou plutôt les smarphones. Il faudrait donc confisquer tous ces appareils aux migrants et s'en servir pour détecter les passeurs. De plus, arrêtons de laisser venir tous ces gens dont beaucoup, en fait, ne sont pas des réfugiés mais des demandeurs de subventions sociales ! Pour ce faire, installons, en méditérannée, des blocus maritimes bloquant les bateaux AVANT leur arrivée dans l'espace européen. IL FAUT QUE CELA CESSE !!!
MIMINE 95
- 24/11/2016 - 10:46
J'IMAGINE QUE TOUS LES GENS BIEN COMME IL FAUT
qui encouragent ces migrations au non de "l'humanisme" (tant qu'on installe pas ces migrants à coté de chez eux bien entendu).... ne se sentent absolument pas coupables.