En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 5 heures 13 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 14 heures 20 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 19 heures 43 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 6 heures 3 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 9 heures 15 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 13 heures 27 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 19 heures 59 min
© TCFFC
Le syndrome des cheveux "impeignables" engendre des cheveux crépus aussi secs que de la fibre de verre.
© TCFFC
Le syndrome des cheveux "impeignables" engendre des cheveux crépus aussi secs que de la fibre de verre.
Crinière indomptable

Vos cheveux sont strictement impossibles à peigner ? La réponse est probablement dans vos gènes

Publié le 22 novembre 2016
Des chercheurs de l'Université allemande de Bonn ont identifié trois gènes dont la mutation provoque la poussée de cheveux hirsutes, frisés et secs, où un peigne ne peut en aucun cas se frayer de chemin.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs de l'Université allemande de Bonn ont identifié trois gènes dont la mutation provoque la poussée de cheveux hirsutes, frisés et secs, où un peigne ne peut en aucun cas se frayer de chemin.

Chaque matin, c'est la même rengaine. Vous arrivez devant le miroir, et contemplez la crinière dont la nuit vous a dotée. Des épis et des nœuds contre lesquels vous vous battez à la force de votre bras armé d'un peigne ou d'une brosse.

Syndrome des cheveux "impeignables"

Vous vous demandez ce que vous avez bien pu faire pour mériter des cheveux pareils ? Figurez-vous qu'il y a pire, bien pire que vous. Et à moins que vous ne soyez l'une des rares personnes dans le monde à souffrir de l'uncombable hair syndrome, autrement dit le syndrome des cheveux "impeignables", vos cheveux sont aussi obéissants qu'un régiment d'infanterie à côté des leurs. Les individus atteints de ce syndrome voient leurs crânes hérissés de cheveux (blonds en grande majorité) secs, frisés et très fins, dont la masse et la structure rend impossible toute tentative de domptage capillaire. Heureusement, c'est peut-être la fin du calvaire pour ces individus en quête du démêlant parfait, puisqu'une équipe de chercheurs de l'Université allemande de Bonn ont réussi à identifier les gènes responsables de cette anarchie du cuir chevelu, rapporte le journal britannique The Daily Mail.

Le syndrome, dont la première étude est réalisée en 1973, mais illustré depuis le XIXème siècle dans le célèbre livre d'Heinrich Hoffmann, Pierre l'ébouriffé, a piqué la curiosité de la scientifique Regina Betz, qui a décidé de s'y intéresser de plus près après qu'un collègue lui eût parlé d'une fratrie atteinte du syndrome. Plus d'une centaine de cas ont été répertoriés dans le monde, mais les chercheurs estiment qu'il y a "de nombreuses autres personnes touchées", affirme la chercheuse dans le rapport de l'étude, publié sur le site spécialisé The American Journal of Human Genetics.

Anomalie génétique

Pour mener ses travaux, la généticienne a ainsi étudié la structure génétique de 11 de ces enfants touchés par ce syndrome héréditaire – les cheveux des enfants atteints ont tendance à être plus dociles avec l'âge – et a identifié trois gènes coupables aux noms barbares : PADI3, TGM3 et TCHH, chargés de la bonne santé capillaire. En temps normal, les deux premiers gènes donnent lieu à une production d'enzymes tandis que ce dernier (TCHH) crée des protéines reliées par de fines liaisons de kératine, responsables de la structure et de la courbe du cheveu. Or, il arrive que ces trois gènes se coordonnent incorrectement, ce qui donne lieu à ces cheveux crépus aussi secs que de la fibre de verre, indique le site Ars Technica.

En coopération avec des chercheurs de l'Université de Toulouse, ces scientifiques ont reproduit cette mutation génétique sur des souris. Résultat : le poil des rongeurs présentait la même anomalie que celle observée chez les humains. "D'après les mutations observées, nous pouvoir affirmer qu'il nous reste énormément de choses à savoir sur les mécanismes impliqués dans la formation de cheveux sains et les raisons pour lesquelles ces mutations surviennent", explique Regina Betz.

Vous vous demandez si vous n'êtes pas atteint de ce syndrome ? Grâce aux recherches menées, il sera maintenant possible grâce à une analyse génétique pointue de vous dire si vos cheveux sont simplement rebelles ou s'ils sont le fruit d'une mutation. Un diagnostic qui pourrait se révéler important, alors que les anomalies capillaires mènent parfois à des pathologies qui se manifestent plus tardivement. La santé de nos cheveux en dit en effet long sur notre mode de vie, prêtez y attention.

Comme quoi, la crinière est parfois plus indomptable que le lion qui la porte.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires