En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 2 heures 32 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 14 heures 5 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 16 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 20 heures 27 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 21 heures 55 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 2 heures 49 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 15 heures 36 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 21 heures 56 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 21 heures 59 min
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Une nouvelle étude, publiée le 11 novembre dans la revue Science, révèle que nous sommes plus ou moins résistants face aux infections des différents types de grippes selon notre date de naissance.
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Une nouvelle étude, publiée le 11 novembre dans la revue Science, révèle que nous sommes plus ou moins résistants face aux infections des différents types de grippes selon notre date de naissance.
Pas tous égaux

Comment votre année de naissance détermine votre niveau de résistance aux différentes grippes

Publié le 15 novembre 2016
Une nouvelle étude révèle à quel point nos premières grippes déterminent notre résistance aux prochaines. Selon les années de naissance, nous ne sommes pas tous égaux face aux différents types de grippes.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle étude révèle à quel point nos premières grippes déterminent notre résistance aux prochaines. Selon les années de naissance, nous ne sommes pas tous égaux face aux différents types de grippes.

Vous êtes né après 1968 ? Alors il y a de fortes chances que la première grippe que vous ayez contractée fût de type H3. Par conséquent, votre organisme est sûrement plus résistant contre les grippes de type H7 et H3. Vous n'y comprenez rien ? On vous explique tout.

Inégaux face à la grippe

Une nouvelle étude, publiée le 11 novembre dans la revue Science, révèle que nous sommes plus ou moins résistants face aux infections des différents types de grippes selon notre date de naissance, rapporte le média américain CNN. La première grippe dont nous sommes atteints (la plupart des individus sont contaminés par la grippe avant 5 ans) est un facteur déterminant, puisque nos défenses immunitaires s'arment en fonction d'elle. Or, les virus grippaux mutent et ne sont pas les mêmes à coloniser la planète année après année. Un autre individu plus ou moins âgé a donc de grandes chances de ne pas avoir été infecté par le même type de grippe étant enfant, et donc d'avoir développé des défenses immunitaires différentes des vôtres.

De ce fait, nous ne sommes pas tous égaux face aux différentes formes de grippes, puisque nous n'aurons pas tous la même résistance face à un virus grippal d'un certain type. Ainsi, selon les scientifiques de l'Université d'Arizona et de Californie à Los Angeles, en charge de l'étude, notre première exposition à un virus réduit le risque d'une deuxième contamination jusqu'à 75%. "Jusqu'à maintenant, nous pensions que l'histoire de notre exposition à la grippe n'offrait aucune protection ou presque contre les virus grippaux véhiculés aux humains par les animaux (on parle là de zoonose, ndlr) […] En se basant sur nos données, on peut conclure qu'il se passe quelque chose de magique lorsque votre organisme réagit à sa première grippe. Celle-ci semble alors inscrite dans nos défenses immunitaires, qui peuvent alors s'en défendre à l'avenir", explique Michael Worobey, biologiste et auteur principal de l'étude à CNN, encore ébahi par sa propre découverte.

Dates clefs

Entre 1918 et 1920, la grippe espagnole faisait des dizaines de millions de morts. Parmi eux, une majorité de jeunes adultes. Jusqu'à maintenant, personne ne savait pourquoi. Personne, jusqu'à ce que ces chercheurs mettent le doigt sur un détail qui change tout : selon notre année de naissance, et plus généralement selon la première décennie de notre existence, nous ne développons pas les mêmes défenses immunitaires selon le type du virus qui nous a contaminés. Il parait maintenant évident que cette jeune génération meurtrie par la grippe de 1918 ne résistait pas aussi bien à l'infection que leurs aînés ou leurs benjamins.

Trois catégories de personnes sont donc à distinguer selon les chercheurs, en attendant d'en apprendre davantage : celles nées entre 1918 et 1957, celles nées entre 1957 et 1968, et celles nées après 1968. Ces dates correspondent aux pandémies les plus massives que nous ayons connues : la grippe espagnole de 1918 (H1N1), la grippe asiatique de 1957 (H2N2, entre 1 et 1,5 million de morts) et la grippe de Hong Kong de 1968 (H3N2, entre 750 000 et 1 million de morts). De la même manière, on peut suggérer, bien que l'étude ne le précise pas, que les personnes nées après 2009, année de l'épidémie de grippe A (H1N1) bénéficient de défenses immunitaires encore différentes. Mais revenons à nos moutons. Il y a donc fort à parier qu'une personne née en 1960 ait connu une première grippe de type H2N2. Cet individu sera donc plus résistant contre une grippe de type H2, désignant là la deuxième "famille" de virus, mais également contre H5 et H1. En effet, ces différentes "familles" se retrouvent dans deux groupes distincts. Le premier groupe rassemble H1, H2 et H5. Le deuxième regroupe H3 et H7. Seuls H1, H2 et H3 ont circulé dans le monde entier entre 1918 et 2015, explique l'étude. Le tableau ci-dessous vous aidera à y voir plus clair. Par ailleurs, vous pouvez retrouver la nomenclature exacte de ces différents virus grippaux ici.

Protéine et prince Philip

Pour en arriver à de telles conclusions, les scientifiques se sont penchés sur le cas de près de 500 personnes décédées (selon l'OMS) entre 2003 et 2016 des grippes H5N1 et H7N9, deux virus véhiculés par les oiseaux. C'est en remarquant que certaines générations semblaient plus en proie au virus que d'autres que les chercheurs ont pu approfondir les recherches et aboutir à ces résultats, indique The Sacramento Bee

Bien que Michael Worobey et son équipe ne soient pas encore allés jusqu'au bout de leurs recherches, ils suspectent déjà une protéine nommée hémagglutinine de jouer un rôle dans la distinction de ces deux grands groupes de virus grippaux cités plus haut.  On remarque en effet que les molécules de cette protéine varient selon ces deux ensembles. Toutefois, certaines zones d'ombre sont encore à dissiper, à commencer par le fait que plusieurs types de virus règnent actuellement. Il apparaît difficile de connaître avec certitude, à moins d'un examen approfondi, quel était le type de virus grippal dont nous avons été atteints pour la première fois.

Pour la petite anecdote, et comme le remarque le Britannique The Daily Mail, le Prince Philip Mountbatten, duc d'Édimbourg et nonagénaire, a apparemment beaucoup de chance. Lui que se vantait début novembre 2016 de ne pas avoir attrapé la grippe depuis 40 ans ne sait sûrement pas que s'il a pu être protégé de la grippe jusqu'à la fin des années 1960 grâce à ses défenses immunitaires (voir tableau), il demeure depuis une cible facile pour les virus grippaux saisonniers que nous connaissons aujourd'hui, de type H7. Il en a de la chance ! Ou alors, tout simplement, il est vacciné contre. Le vaccin reste en effet le meilleur moyen de se protéger soi ainsi qu'autrui des pathologies. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 15/11/2016 - 14:04
Resistance à la grippe
Le virus de la grippe est fortement mutant. Cette information est beaucoup trop sommaire pour être de quelque utilité.