En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 17 heures 27 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 18 heures 27 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 19 heures 3 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 20 heures 53 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 22 heures 25 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 23 heures 54 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 1 jour 28 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 12 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 18 heures 14 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 18 heures 46 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 20 heures 37 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 21 heures 14 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 23 heures 44 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 1 jour 14 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 1 jour 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 12 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 13 heures
© Flickr
© Flickr
Diplomatie du climat

COP 22 à Marrakech : pourquoi l'environnement est désormais la bouée de sauvetage d'une diplomatie française déconsidérée sur les autres fronts

Publié le 18 novembre 2016
Alors que sur de nombreux dossiers internationaux la diplomatie française est de moins en moins influente, le succès de la COP 21 pourrait permettre à la France de jouer le rôle de leader en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
Henri Landes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Landes est Directeur général de la Fondation GoodPlanet. Il enseigne aussi la politique de l’environnement à SciencesPo Paris depuis 2013 et est le cofondateur de CliMates, un think et do tank sur le changement climatique. Il a également cofondé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que sur de nombreux dossiers internationaux la diplomatie française est de moins en moins influente, le succès de la COP 21 pourrait permettre à la France de jouer le rôle de leader en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Atlantico : Au cours des mois qui ont précédé la COP 22 de Marrakech, François Hollande avait manifesté sa volonté d'être un partenaire privilégié du Maroc dans l'organisation de cette nouvelle conférence sur le climat. Dans quelle mesure la France essaie-t-elle de se positionner en leader de la lutte contre le réchauffement climatique ? Au regard de la lenteur du processus de ratification de la COP 21, comment peut-on évaluer l'influence et le poids de la France dans ce domaine ? 

Henri Landes : La France est un leader sur le climat d'un point de vue diplomatique. Depuis deux ans, elle a réussi à mobiliser la communauté internationale en faveur de la signature de l'accord de Paris. Elle montre une bonne volonté dans l'arène international et les pays participants à la COP voient la France d'un très bon oeil aujourd'hui. Barack Obama a joué un rôle important également dans l'obtention de l'accord historique, en renversant la position auparavant réticente des Etats-Unis et en créant une alliance climatique avec la Chine.   

Cependant, il y a plusieurs autres actions nécessaires pour être leader dans la lutte contre le changement climatique : développer massivement les énergies renouvelables, lancer des grands programmes de rénovation énergétique des infrastructures, privilégier l'agro-écologie et mettre fin à l'agriculture intensive et industrielle, ou encore transformer l'économie en une économie circulaire qui produit de moins en moins et qui valorise les déchets. 

La France avance sur ces différents pans de la transition écologique, mais sans être un leader. Dans chaque domaine il y a de fortes résistances au changement dues à la structure très centralisée de l'économie et des pouvoirs publics. Elle ne favorise pas encore l'accélération des initiatives vertueuses, souvent portées par des collectivités, des PME et des entrepreneurs. 

Par ailleurs, la France ne montre pas une grande exemplarité sur quelques dossiers internes tels que le projet de Notre-Dame-des-Landes. Si l'aéroport est construit, il contribuera à une forte hausse des émissions de gaz à effet de serre dans l'aviation et détruira la biodiversité et les terres agricoles dans la région. L'avenir consiste beaucoup moins en de nouveaux grands projets d'infrastructures que des petits projets qui marie dès leur conception développement économique local, emplois et préservation du vivant.

Dans quelle mesure une position de premier plan dans le domaine de la lutte contre le réchauffement climatique permettrait-elle de redorer le blason de la diplomatie française dans un contexte d'effacement de la France sur de nombreux dossiers internationaux et de difficultés économiques ? 

Historiquement, la lutte contre le changement climatique n'est pas le sujet le plus déterminant dans les relations internationales. Les négociations commerciales et sur la sécurité prédominent. Cependant, le climat devient de plus en plus perçu comme un sujet transversal qui doit être pris en compte dans les politiques migratoires, les partenariats économiques et les stratégies militaires. 

La lutte contre le changement climatique est aussi une opportunité d'être plus créatif dans la coopération internationale. Il serait intéressant de bâtir des coalitions dédiées précisément à la transition écologique. Nous pouvons imaginer des partenariats avec d'autres pays qui consistent à accélérer le développement de l'agro-écologie, par exemple. Deux pays se mettraient d'accord sur un soutien mutuel et des objectifs communs en matière de production agricole biologique et non industrielle, et de faire un échange de bonnes pratiques. 

Ce type de coalitions existe entre les collectivités, tels que le C40 ou Energy Cities. Nous pouvons imaginer cela entre des pays. S'il s'agit de deux pays européens, des coalitions vertes pourraient servir à reconstruire petit à petit l'image et la cohésion de l'Union européenne.  

Les difficultés autour de la ratification de l'accord de Paris étaient-elles prévisibles ? Que pourrait faire la France au cours de la COP 22 pour accélérer le processus ? 

Chaque pays a une procédure de ratification différente en fonction de ses propres institutions politiques et administratives. Ainsi, il est difficile de prévoir la vitesse de la ratification par l'ensemble des pays signataires. La France peut faire pression sur certains pays et leur apporter de l'assistance technique. Ceci est le cas surtout pour les pays en voie de développement. 
 
La plupart des grands pays ont ratifié l'accord, permettant son entrée en vigueur. Sa mise en oeuvre peut désormais avancer et les autres pays devraient s'aligner dans l'année qui vient.
 
Cependant, la question est de savoir si les Etats-Unis remettront en cause leur position sur le climat, suite à l'élection du climato-sceptique Donald Trump. Tout ne se joue pas avec le comportement du Président Trump, mais les Etats-Unis auront un grand impact sur la crédibilité de l'accord de Paris et sur l'élan de la lutte contre le changement climatique. Il a été très difficile de sortir de l'impasse climatique pré-2015, il est primordial de ne pas revenir en arrière. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/11/2016 - 21:14
Le canular climatique!
Eh oui, refroidissement climatique, car, contrairement aux prévisions alarmistes du GIEC, qui ressemblent à celles des sondeurs des élections américaines, la température globale a baissé de 0,6 degrés, depuis1996, début des mesures de températures globales... Trump se moque de ce refroidissement climatique, comme de son premier électeur! Et les deux chambres américaines ne ratifieront jamais ce qu'elles ont toujours considéré commun canular grotesque. La Chine a ratifié l'accord de la COP21, uniquement pour ne pas perdre la face vis à vis d'Obama, qui s'est associé à l'accord. Mais les Chinois s'en foutent royalement et continueront à être le 2D pollueur de la planète...Marrakech ressemble au même enfumage pour bobos déconnectés, petites filles crédules sans expérience, et petits garçons mal rasés pour se donner l'illusion d'être des hommes...
Deudeuche
- 15/11/2016 - 10:01
Les cultureux invertis du quai d'Orsay
ont atteint leur seuil d'incompétence.
Solution recruter des diplomates hors du bouillon de culture (miasmes) parisien.