En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 2 heures 34 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 4 heures 12 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 20 heures 29 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 22 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 1 jour 42 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 5 heures 1 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 20 heures 49 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 21 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 1 jour 32 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 1 jour 53 min
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Le Royaume Uni s’est affirmé comme une terre d’accueil et de formation pour les classes aisées et intellectuelles du Commonwealth. Depuis, cette immigration qualifiée ne s’est jamais tarie.
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Le Royaume Uni s’est affirmé comme une terre d’accueil et de formation pour les classes aisées et intellectuelles du Commonwealth. Depuis, cette immigration qualifiée ne s’est jamais tarie.
Melting pot à Oxford

Les minorités ethniques ont désormais plus de chances que les "blancs" d'accéder aux postes à responsabilité au Royaume-Uni. Mais pas en France et ça n'est pas (non plus) une bonne nouvelle

Publié le 18 novembre 2016
Un constat qui montre à quel point la nature de l'immigration britannique est différente de celle de l'immigration française.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un constat qui montre à quel point la nature de l'immigration britannique est différente de celle de l'immigration française.

Atlantico : D'après une récente étude britannique, les personnes issues de minorités ethniques auraient désormais plus de chances que les "blancs" d'accéder aux postes à responsabilité au Royaume-Uni. Un constat qui se base notamment sur le doublement de la part des étudiants issus de l'immigration dans les grandes universités (9% en 1996, 18% aujourd'hui). Comment expliquer ce constat d'une classe moyenne britannique de plus en plus diverse ? Pourquoi les immigrés et descendants d'immigrés réussissent-ils si bien outre-Manche ?

Laurent Chalard : Ce constat, qui peut, au premier abord, paraître surprenant pour l’observateur français, ne l’est pas tant que cela lorsque l’on connaît l’histoire de l’immigration en Grande-Bretagne. En effet, pendant les Trente Glorieuses, parallèlement à une immigration peu qualifiée pour répondre aux besoins de main d’œuvre dans certains secteurs industriels comme dans d’autres Etats d’Europe occidentale, le Royaume Uni a aussi accueilli une immigration de personnes qualifiées, entre autres, de nombreux médecins indiens pour répondre aux besoins du secteur médical, et s’est affirmé comme une terre d’accueil et de formation pour les classes aisées et intellectuelles du Commonwealth. Depuis, cette immigration qualifiée ne s’est jamais tarie, les universités anglaises parmi les plus réputées de la planète (Oxford, Cambridge, la London School of Economics…) exerçant un brain drain certain sur le reste du monde, conduisant à une diversification des origines ethniques, avec l’émergence par exemple des Chinois.

Parallèlement, la métropole londonienne est devenue une sorte d’eldorado pour tous les ambitieux de la planète, en particulier dans le domaine de la finance. En conséquence, il est assez logique que ces enfants descendants d’immigrés qualifiés réussissent mieux à l’université que les classes populaires autochtones. Cependant, il faut faire attention de ne pas généraliser ce constat à l’ensemble des populations issues des minorités ethniques, puisque les meilleurs taux de réussite semblent concerner essentiellement les populations originaires du continent asiatique (Indiens, Chinois), mais beaucoup moins les personnes originaires d’Afrique noire, aux qualifications moindres. Cette spécificité anglaise semble donc tenir essentiellement à une question d’origine sociale des populations immigrées.

Cette situation s'observe-t-elle également en France ? Peut-on "exporter" le modèle britannique ou les deux situations sont-elles vraiment incomparables ?

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il n’est pas possible de faire une comparaison identique avec le Royaume-Uni, pour la simple raison que le critère de l’ethnicité n’est que très rarement pris en compte dans les statistiques en France. La prudence est donc de rigueur. Cependant, toutes les études prenant en compte l’origine des populations, montrent que, dans leur globalité, les descendants d’immigrés réussissent sensiblement moins bien que les enfants autochtones, ce qui s’explique assez facilement par les caractéristiques de l’immigration en France depuis les Trente Glorieuses, en l’occurrence une immigration très peu qualifiée, originaire du Maghreb et d’Afrique noire. L’immigration qualifiée est restée relativement marginale par rapport au Royaume-Uni.

Le "modèle anglais", qui est tout simplement un modèle anglo-saxon privilégiant de plus en plus les immigrants qualifiés au détriment des autres (le Canada en constituant l’exemple-type), est potentiellement exportable en France, mais pour cela, il faudrait que les universités françaises soient beaucoup plus attractives car c’est l’endroit où tout se joue et que le marché de l’emploi soit plus dynamique. Or, ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui, étant donné l’état de délitement du système universitaire français et le chômage endémique, qui touche aussi, à un degré moindre il est vrai, les diplômés. En conséquence, les meilleurs éléments des principaux Etats fournisseurs d’immigrés en France se tournent vers le monde anglo-saxon, ce qui sous-entend que la France est pénalisée par le profil migratoire des nouveaux arrivants. Si le niveau d’études de ces derniers a tendance à progresser au fur-et-à-mesure du temps, il demeure néanmoins moindre que celui des autochtones, en particulier pour les entrées relevant du regroupement familial.

Ces dernières années, les populations d'Europe de l'Est (Pologne essentiellement, mais aussi Lituanie, Roumanie et Lettonie) ont bouleversé le visage de l'immigration britannique. Est-ce qu'à l'avenir, la réussite du modèle d'intégration britannique peut être menacée ?

 

A priori non car les populations originaires d’Europe de l’Est bénéficient d’une relative bonne formation, héritage du système scolaire communiste. Il est d’ailleurs assez courant de voir des personnes très diplômées originaires d’Europe orientale exercer des emplois sous-qualifiés au Royaume-Uni par rapport à leur niveau de compétences. Il s’ensuit que leurs enfants qui viennent de naître (rappelons que c’est une immigration relativement récente, constituée essentiellement de jeunes adultes célibataires) ou qui naîtront dans le futur devraient avoir des taux de réussite scolaire tout à fait corrects, d’autant que les enseignements que l’on peut tirer d’autres pays d’Europe occidentale témoignent, en règle générale, d’une très bonne insertion scolaire des immigrants d’Europe de l’Est. On peut même penser que cette immigration risque d’augmenter le décalage de réussite scolaire entre enfants autochtones et enfants issus de l’immigration, en faveur de ces derniers.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alize55
- 16/11/2016 - 14:00
Oh si !!!
Oh si c'est une bonne nouvelle, la place des minorités se trouve de l'autre coté de la méditerranée.
vangog
- 15/11/2016 - 21:02
Délitement du système universitaire français?
Ah putain! La gauche ( sens large) est passée par là, aussi...
emem
- 15/11/2016 - 17:46
N'importe quoi !
Statistiques, sondages, c'est pareil