En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 36 min 42 sec
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 1 heure 17 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 3 heures 54 sec
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 4 heures 5 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 4 heures 57 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 15 heures 25 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 19 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 22 heures 26 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 53 min 32 sec
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 1 heure 28 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 4 heures 13 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 14 heures 40 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 16 heures 8 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 22 heures 49 min
Opération Séduction

Quand les élections se jouent sur le terrain de l'émotion

Publié le 18 février 2012
La présidentielle, on en connaît l'intrigue et les acteurs. Ce qu'on connaît toujours mal c'est la façon de capter le million de voix (pas plus) qui va décider du quinquennalisé. Et si tout était une question d'émotion ? Extraits de "De l'art de séduire l'électeur indécis" de Philippe-Joseph Salazar (1/2).
Philippe-Joseph Salazar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philosophe, ancien élève de la rue d'Ulm, Philippe-Joseph Salazar est titulaire d'une distinguished chair de rhétorique à l'université du Cap (Afrique du Sud) et enseigne cette discipline dans le monde entier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidentielle, on en connaît l'intrigue et les acteurs. Ce qu'on connaît toujours mal c'est la façon de capter le million de voix (pas plus) qui va décider du quinquennalisé. Et si tout était une question d'émotion ? Extraits de "De l'art de séduire l'électeur indécis" de Philippe-Joseph Salazar (1/2).

Une campagne active des émotions. Dans les démocraties exotiques, ces émotions mènent au coup de poing à la tribune, à la rixe dans les salles de réunion, aux émeutes dans la rue : les émotions prennent le dessus. Une campagne présidentielle est donc, en creux, une émeute contenue, une rixe sublimée, un coup de poing devenu pointe verbale. Dans nos démocraties tempérées, une campagne électorale garde sa puissance sauvage d’explosion, mais transformée en énergie positive. Cette énergie, ce sont les passions que chaque candidat doit soulever, ou au moins évoquer, et arrimer à sa cause.

Hésiter à créer l’aversion, hésiter à stimuler le dégoût, croire que la peur de l’inconnu ou l’espoir placé dans l’inconnu sont des tactiques indignes, ce n’est pas reconnaître que la démocratie est le règne des passions instantanées qui dictent souvent le geste de voter.

La raison n’en est pas que la démocratie est irrationnelle alors que ne le serait pas, comme on le croyait jadis, la dictature du prolétariat (pour Marx le capitalisme et la démocratie sont des formes irrationnelles du politique) ; la raison en est que la démocratie admet l’intégralité de la personne humaine, raison et émotions à part égale – chose que les libéraux ont du mal à admettre, en particulier dans le domaine des choix collectifs, économiques et électoraux. La rhétorique considère qu’une passion, une émotion, un désir sont des agents décisifs du choix politique. Et qu’en conséquence

La promesse et la passion

Une campagne, grâce au projet d’une promesse, c’est à-dire comment une promesse nous projette dans l’avenir, nous fait vibrer et, grâce à cette charge émotionnelle ou passionnée, fait que nous nous identifions à la promesse. Comment donc formuler une promesse qui impressionne ? En prenant en compte deux éléments : 

1. Une promesse politique repose sur un scénario qui la rend crédible : on promet ce qui n’existe pas et on promet d’avoir, après l’élection, le même degré de volonté à mettre en œuvre la promesse qu’on avait à promettre.

Leçon : on promet en montrant que la promesse est faisable mais l’électorat doute que vous en ayez la volonté, le moment venu. Il faut que celui qui promet persuade aussi l’électorat qu’il aura, en plus, la volonté de tenir la promesse. Donc, dès maintenant, il convient de faire preuve de volontarisme. Comment ? En soignant votre performance et en jugeant de votre cote.

2. Une promesse est un montage de contrôle. Elle articule la force incontrôlable des événements (la cause qui provoque la promesse, par exemple sur le chômage des jeunes) et la force de persuasion dont on la dote et qui affirme qu’on pourra contrôler la situation. Quand on formule une promesse, il faut absolument lancer une solution qui suggère que la force des événements sera mise au pas, et qu’on peut donc maîtriser ce qui, jusqu’à présent, est resté incontrôlable.

Une promesse exprime le désir fondamental qu’a tout un chacun de contrôler ce qui échappe à nos capacités de compréhension. Celui ou celle qui promet en campagne agit sur une passion fondamentale : le désir de prendre en main le destin, de maîtriser le cours étonnant des événements. (…)

Seules les promesses motivantes qui attirent à soi les indécis (car, de nouveau, ceux qui votent pour vous, sauf gaffe majeure, voteront pour vous, mais ils ne suffisent jamais à vous donner l’avantage décisif) valent, comptent, agissent. Une promesse électorale décisive doit porter le débat sur un autre plan, elle doit être sans pitié pour l’adversaire, elle doit élever et rompre. Elle doit désigner l’ennemi. Elle est une tactique de combat, pas un article sur une liste de blanchisserie.

____________________________

Extrait de De l'art de séduire les indécis, Bourin Editeur (16 février 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Mérovingien
- 19/02/2012 - 02:40
C PAS LE PEDALO KI VA SUSCITER DE L'EMOTION
Alors si on suit le raisonnement, l'effet mongolfière des sondages va se dégonfler dans l'isoloir et Flan Flan aux truffes va manger la farine par les racines ...