En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

ça vient d'être publié
pépites > Media
Contamination de l’information
Reporters sans frontières a lancé "l’Observatoire 19" de la liberté de la presse en pleine crise du coronavirus
il y a 2 min 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 1 heure 41 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 5 heures 25 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 6 heures 57 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 8 heures 46 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 11 heures 31 min
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 12 heures 40 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 15 heures 33 min
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 30 min 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 2 heures 1 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 6 heures 9 sec
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 7 heures 57 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 9 heures 18 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 11 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 13 heures 16 min
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 14 heures 7 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 15 heures 6 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 16 heures 14 min
© Reuters
La crise de la zone euro participe à la définition d'une Europe de plus en plus différenciée.
© Reuters
La crise de la zone euro participe à la définition d'une Europe de plus en plus différenciée.
Summa divisio

L'Union européenne existera-t-elle encore dans un an ?

Publié le 15 février 2012
Avec la crise de la zone euro, certains Etats finissent par devenir "plus égaux que d'autres"... Et les clivages entre Europe sociale et Europe libérale ne cessent de se creuser, notamment sous l'influence des Britanniques, bien décidés à ne pas se laisser isoler.
Jean-Luc Sauron est professeur associé à l'Université Paris-Dauphine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Sauron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Sauron est professeur associé à l'Université Paris-Dauphine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec la crise de la zone euro, certains Etats finissent par devenir "plus égaux que d'autres"... Et les clivages entre Europe sociale et Europe libérale ne cessent de se creuser, notamment sous l'influence des Britanniques, bien décidés à ne pas se laisser isoler.

La thématique d'une Europe à deux vitesses semble faire recette récemment parmi les commentateurs politiques. L'actuel Président de la République française, Nicolas Sarkozy a, à plusieurs reprises, souligné que l'Europe était divisée entre l'Europe de l'euro et celle du marché unique.

Mais les lignes de séparations paraissent se multiplier. Il est prévu, dans le "traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l'Union économique et monétaire" (ci-après le traité) que des "sommets" des chefs d'Etat et de gouvernement puissent connaître trois formulations: les sommets des pays membres de la zone euro signataires du traité, les sommets des pays du "pacte de l'euro+" et des sommets de tous les signataires du traité. Il serait peut-être plus prudent de prévoir des badges avec puce pour vérifier si certains chefs d'Etat ou de gouvernement ont bien le droit d'assister à la réunion en cours ! Sans compter ceux qui ne sont "que" membres de l'Union européenne !

Mais au-delà de ces différentes Europe, d'autres lignes de force se dessinent. Les Britanniques n'ont pas dit leur dernier mot après avoir été écartés de la gouvernance économique européenne lors du Conseil européen des 8 et 9 décembre 2011.

Après avoir menacé de priver les signataires du traité de l'accès aux locaux de l'Union européenne à Bruxelles ou de l'usage des certaines institutions européennes (la Commission européenne ou la Cour de justice), David Cameron a pris son bâton de pèlerin et paraît vouloir constituer une Europe libérale, libre-échangiste et non-intégrationniste au sein de l'Union européenne. Il a commencé par démarcher la Suède, un de ses partenaires de l'Association Européenne de Libre - Echange, constituée en son temps pour contrer la réussite de la Communauté économique européenne. L'histoire dira si le Premier ministre britannique parviendra à regrouper autour de lui d'autres Etats très attachés à la libre entreprise et très sourcilleux de leur indépendance nationale: la République tchèque, la Hongrie ou certains Etats baltes.

La marche forcée à l'intégration que la zone euro connaît depuis 2010 et qui s'est brusquement accélérée avec le traité qui sera signé le 1er mars prochain joue le rôle de révélateur des positions des Etats membres de l'Union européenne vis-à-vis du prix qu'ils sont prêts à payer pour rester dans le cœur, non de l'Union européenne, mais de l'Union économique et monétaire.

La crise de la zone euro participe à la définition d'une Europe de plus en plus différenciée. Certes la Grèce, le Portugal et l'Irlande demeurent membres à égalité des autres Etats de l'Union européenne. Mais, pour paraphraser Anatole France, si tous les Etats membres de l'Union européenne sont égaux, il y en a des plus égaux que d'autres ! Certes, les trois Etats de la zone euro assistés par la troïka ont gardé leur droit de parole au sein des Conseils européens. Mais pour dire quoi et qui écoute des débiteurs dont la survie financière dépend d'un "Eurogroupe" peu amène et fort exigeant sur le bon déroulement des plans d'ajustement économique surveillée par des créanciers de plus en plus sévères.

Les bruits de lâchage de la Grèce contribuent à forcer les majorités nationales à adopter des plans d'austérité de plus en plus exigeant et qui poussent à une libéralisation accrue des économies concernées. Avant l'actuelle crise de la zone euro, la dernière intervention du FMI en Europe remontait à 1975 et avait déroulé ses feux en…Grande-Bretagne et conduit à l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher.

L'Europe est devenue, selon Angela Merkel, une politique intérieure. En tant que telle, elle est devenue (enfin!) un élément central du débat politique interne des Etats membres. Mais les institutions européennes actuelles (Commission, Conseil des ministres, Conseil européen et Parlement européen) sont-elles adaptées à une Europe qui clive ses partisans de plus en plus : entre Europe sociale et Europe libérale, entre Europe intégrée et club d'Etats ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Equilibre
- 15/02/2012 - 17:52
@cqoiqéqon
Tu ne me ferais pas un petit accès de malthusianisme, par hasard? D'accord avec toi sur ce point là et sur beaucoup d'autre de ton dernier com, sauf sur le matraquage, plus par peur de dommages collatéraux qu'autres choses (le mot est trop fort). Pour la chose "libérale", je l'étais assez jusqu'à il y a quelques années, quand les dégâts se sont faits ressentir. La théorie est une chose, la pratique une autre. Tout a été trop vite et trop loin en un laps de temps trop court pour que les états s'y adaptent correctement. De plus, la libéralisation des échanges financiers et leurs nouveautés (produits dérivés...), avalisés par ces mêmes états, ont placé la finance au cœur du jeu, alors qu'elle aurait dû rester principalement un outil. L'europe et le neuro ont parachevé le tout en bloquant cette adaptation d'un côté (monnaie, institution) et en la favorisant de l'autre (libre circulation homme, finance, marchandise et ...institution).
cqoiqéqon
- 15/02/2012 - 16:18
@ Equilibre
la croissance est un serpent qui se mort la queue. Cette potion magique qu'on nous sert comme les flageollets à la cantine ou comme le dictateur d'un pays du tiers monde sert du développement sont des leurs absolus dans un monde fini.
En France aujourd'hui, pour desserrer l’étau, il faut tout à la fois lever les charges sur l'entreprise qui investissent dans le travail et serrez très fort le quiqui à toutes celles qui investissent dans le capital et matraquer l'évasion fiscale. c'est tout simple. Sauf que c'est pas trop bon pour se faire élire. Sauf qu'on a encore la chance d'être dans un pays ou c'est pas le fric qui décide mais l'individu. (bon ok là je suis sous extasie) . Le libéralisme à ses débuts était sur de bonnes bases ce n'est pas parce qu'il y des voleurs et des menteurs qu'on doive tous se faire sauter la tête
elcondor
- 15/02/2012 - 15:51
Tient voilà du Milton! Tient voilà du Tatcher
"Qui poussent à une libéralisation accrue des économies concernées"
Purée, moi qui avait crû que les excès des déréglementations, la concurrence entre état d'une même zone économique comme doxa indéboulonnable était à la source de l'explosion des inégalités entre pays et au sein de chaque pays, elles mêmes sources des crises que nous venons de vivre.....mince alors je me suis trompé.
Plus de libéralisme, moins de règlements tatillons, zéro protection et abolition des privilèges (code du travail, état providence...), voilà ce en quoi il faut croire pour passer à l'ère de l'humanoïde post-crise