En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 4 heures 57 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 6 heures 23 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 6 heures 56 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 9 heures 32 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 10 heures 20 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 11 heures 53 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 13 heures 10 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 5 heures 10 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 6 heures 40 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 7 heures 33 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 9 heures 50 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 10 heures 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 12 heures 9 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 12 heures 56 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 13 heures 10 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 13 heures 11 min
© Reuters
Le but de la Deutsche Bank : gonfler les chiffres pour faire croire aux agences de notation que les investissements réalisés rapporte plus que prévu.
© Reuters
Le but de la Deutsche Bank : gonfler les chiffres pour faire croire aux agences de notation que les investissements réalisés rapporte plus que prévu.
Magouille

L'Allemagne, côté sombre : un jeune analyste dévoile les pratiques douteuses de la Deutsche Bank

Publié le 22 février 2012
Le scandale a éclaté parce que le jeune salarié refusait de trafiquer les chiffres de la banque allemande pour qu'ils soient davantage conformes aux exigences des agences de notation.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le scandale a éclaté parce que le jeune salarié refusait de trafiquer les chiffres de la banque allemande pour qu'ils soient davantage conformes aux exigences des agences de notation.

L'histoire débute en 2007. A l'époque, les titres boursiers adossés à des hypothèques sont littéralement en train d'exploser. Dans le même temps, les clients des banques d'investissements fuient comme des rats quittent le navire. A cette même époque, un jeune analyste de la Deutsche Bank refuse de modifier les résultats des placement et des actions gérés ou émis par sa banque.

Le but : gonfler les chiffres pour faire croire aux agences de notation que les investissements réalisés rapporte plus que prévu. Par cette manipulation, la banque espérait surtout obtenir une meilleure note. A ce moment là, les banques les plus importantes du monde entier, faisaient des pieds et des mains pour persuader les agences de notation que leurs titres hypothécaires méritaient le sceau tant convoité du "AAA".

Cette magouille orchestrée par des cadres de la Deutsche Bank aurait pu passer comme une lettre à la poste. C'était sans compter le refus d’obtempérer du jeune analyste... 

Les protestation du jeune homme ont ainsi donné lieu à une enquête interne, menée par un cabinet d'avocats, selon le témoignage concordant de cinq employés (et ex-employés) de la Deutsche Bank. Mais beaucoup de détails restent flous sur cet "incident". Au final, impossible de savoir si de fausses informations ont été envoyées aux agences de notation. On ne sait pas non plus si l’enquête interne a pris en compte, ou pas, la version de l’analyste, rapporte le Huffington Post. 

Deux employés qui travaillaient dans l'équipe du jeune analyste ont affirmé au site ProPublica qu'ils étaient au courant du méfait. La Deutsche Bank, de son côté, nie en bloc : "Toute insinuation selon laquelle nous aurions trompé les agences de notation est infondée et totalement fausse." Rien de surprenant à ce que la célèbre banque protège sa réputation.

Plus étonnant en revanche : quatre ans après cette supposée magouille, personne n'est venue interroger l'analyste en question, rapporte ProPublica. Ni la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la bourse américaine, ni aucun autre organisme de régulation gouvernemental... 

Cette affaire a finalement mis à jour une autre zone d'ombre des banques. Celle de la "modélisation". Les personnes en charge de la modélisation créent des feuilles de calcul qui évaluent la valeur des titres (actions, obligations, fonds de placement, SICAV, etc.) ainsi que les dates de paiement. Ces employés subissent souvent une forte pression, car ces chiffres sont très surveillés par les agences de notation. C'était particulièrement le cas au sein du groupe CDO, une branche de la Deutsche Bank, rapporte le Huffington Post. " Les employés travaillent souvent jusqu’à 1h du matin", explique une source sous couvert d'anonymat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
caod4444
- 22/02/2012 - 17:29
Pas mal mais ....
cet article à le mérite de poser des questions mais semble ne pas aller jusqu'au bout par manque de documentation. Les faits relatés semblent crédibles mais il n'y a pas assez de matière...
perisino62
- 22/02/2012 - 13:15
C'est un article de presse diffamatoire !
Votre article n'a aucun intérêt puisque vous ne savez rien ; vous transmettez des rumeurs ; et dites des évidences !

Lorsque quelqu'un rempli sa feuille d'ISF, il diminue légèrement la valeur de ses actifs... c'est naturel !
Lorsque quelqu'un donne un rapport de gestion à quelques agences de notation il augmente légèrement la valeur des actifs si ça l'arrange : car cependant cette méthode augmente l’assiette fiscale !
Gagnez d'un côté ce qu'on perd de l'autre ... où est l'intérêt ??
Evitez de diffamer tous azimuts !

La Deutsche Bank, banque d'investissement qui participe partout dans le monde au développement économique n'est pas moins fiable que d'autres !

Cet employé "analyste" était peut-être "un infantile"... qui aura eu des problèmes internes, ce sera vu relever les bretelles, et aura tenté de se venger ou de faire chanter la banque !
Ravidelacreche
- 22/02/2012 - 11:26
Huffington Post.
Au final, impossible de savoir si de fausses informations ont été envoyées aux agences de notation. On ne sait pas non plus si l’enquête interne a pris en compte, ou pas, la version de l’analyste, rapporte le Huffington Post.
C'est comme pour Riri la Quiquette, on sait pas!