En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Politiquement très correct
Et si on stigmatisait un peu l’Eglise catholique…
Publié le 16 février 2012
L’islamophobie étant durement décriée, autant ne pas toucher à l’Islam. Mais on peut se faire plaisir en se défoulant sur les adeptes de Jésus.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’islamophobie étant durement décriée, autant ne pas toucher à l’Islam. Mais on peut se faire plaisir en se défoulant sur les adeptes de Jésus.

Un journaliste arabe qui enquêtait sur les soldats du Christ-Roi en Irlande a été capturé par des fondamentalistes catholiques. Avant qu’on l’égorge devant une caméra il a été contraint de répéter : «  je suis Arabe, je suis Arabe ». Cette vidéo a fait fureur dans les banlieues catholiques de la région parisienne. Mais pour l’essentiel, le catholicisme demeure une religion de paix et d’amour.

Un hebdomadaire saoudien du nom de « Ahmed Hebdo » a publié une odieuse caricature montrant Jésus enlaçant de façon très suggestive Marie-Madeleine. Aussitôt, à travers le monde, des centaines de milliers de catholiques enragés se sont rués sur les ambassades arabes qui ont été saccagées et pillées. Mais il est important de noter que nombre de catholiques n’ont pas pris part à ses manifestations.

A Madrid, sur la Puerta del Sol, cinq jeunes filles impudiques ont été fouettées par des curés. Motif : elles portaient des mini-jupes très provocatrices. Mais le catholicisme ne doit pas être réduit à ce châtiment, peut être légèrement excessif.

A Rome, le pape Benoit XVI a jeté l’anathème sur un catholique qui avait abandonné la foi de Jésus pour celle de Mahomet. Dans le droit canon, l’apostasie est en effet punie de mort. Mais il s’agit d’un cas isolé qui n’enlève rien au souffle bienveillant du catholicisme.

Le très catholique Land de Bavière, en Allemagne, a décidé que dorénavant les filles iraient dans des écoles spéciales où elles apprendraient la couture et l’art culinaire. Les autorités locales ont jugé, qu’il était inutile de polluer ces âmes pures et fragiles avec des fadaises telles que la littérature, la philosophie, les mathématiques, les langues étrangères. Mais le catholicisme n’en reste pas moins respectueux des femmes.

A Paris la Conférence des évêques de France a porté plainte pour blasphème contre un écrivain nommé Houellebecq. Il avait écrit que « le catholicisme est la religion la plus con ». Les tribunaux ayant- on se demande pourquoi- refusé de le condamner, les évêques ont alors excommunié le blasphémateur, demandant à tous les catholiques fervents de le faire passer de vie à trépas. Mais cela n’indique en rien que le catholicisme ne soit pas une religion irriguée par la bonté et par l’amour.

Au Caire, des chrétiens coptes ont incendié des mosquées avec leurs occupants à l’intérieur, ils n’ont pas été poursuivis, leur colère étant jugée compréhensible. Mais quelques mosquées brulées ne font pas du catholicisme une religion incendiaire.

Au Nigéria, dans le nord du pays, une secte d’extrémistes catholiques a massacré des centaines de musulmans aux cris de « nous sommes les nouveaux Croisés ». Mais il est évident que le message de Jésus n’est pour rien dans ces excès.

A la Mecque, un imam un peu dérangé a annoncé qu’il allait bruler le Nouveau Testament en public. Immédiatement une vague de peur a parcouru le monde, tétanisé par la réaction prévisible des catholiques. Le roi d’Arabie Saoudite, les plus hautes autorités religieuses de l’Islam, le secrétaire général des Nations Unies ont supplié l’imam de ne pas se livrer à cette intolérable profanation. Le commandant en chef des armées arabes engagées au Pérou dans une guerre contre des fanatiques catholiques a même mis ses troupes en état d’alerte. Finalement l’inquiétant trublion a renoncé à son funeste projet. On avait frôlé l’apocalypse mais on ne doit pas exagérer la peur que peut inspirer le catholicisme.

Enfin, car c’est tout récent, la Pologne a livré à l’Italie un bloggeur italien qui s’était, assez bêtement, réfugié chez elle. Il avait écrit sur Twitter qu’il n’était pas tout à fait d’accord avec tous les enseignements de Jésus. En Italie, pour ce genre de crime, on encoure le châtiment suprême. Mais il ne faut pas salir le catholicisme avec une histoire somme toute anecdotique, d’un quelconque bloggeur.

Cette chronique pourrait paraître christianophobe, mais les faits cités sont tous réels. Selon la formule consacrée il nous faut souligner, que toute ressemblance avec une autre religion que le catholicisme ne saurait être que fortuite. Pour revenir aux choses sérieuses, il semble évident que Claude Guéant, a eu l’autre jour, grandement tort de parler de l’inégalité des « civilisations ». S’il avait eu un peu plus de courage, il aurait dit « religions ».


PS : ce propos bien-sûr ne vise que les extrémistes et les fondamentalistes catholiques ! Si d'autres venaient à s'y reconnaître, qu'ils considèrent également que ça ne vise que leurs extrémistes et leurs fondamentalistes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
05.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
06.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
07.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (144)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Benvoyons
- 19/02/2012 - 17:55
Velivos alors pourquoi l'inquisition????????
Ce qui primait alors n'était pas, par ex., la liberté individuelle mais le bien de la société dans laquelle elle vivait entièrement unie dans une et une seule religion qui faisait corps avec cette société.
VeLiVoS
- 19/02/2012 - 15:47
@Benvoyons , cela sera ma conclusion, Où ai-je dit :
"que tuer par valeurs dogmatiques au moyen age cela n'est pas mal en sois" ?
-
Vous continuez à trafiquer STUPIDEMENT mes propos par orgueil, pour vous donner raison.
Je répète
1) que le dogme, les écrits de la religion catholique N'INDIQUENT JAMAIS QU'IL FAUT TUER Á LA DIFFÉRENCE DE L'ISLAM.
2) qu'au Moyen-âge, la population ne raisonnait pas comme "l'éminent" que dis-je le "brillantissime" @Benvoyons. Elle ne pouvait donc pas deviner ce qui allait définir votre BIEN ULTIME.
Ce qui primait alors n'était pas, par ex., la liberté individuelle mais le bien de la société dans laquelle elle vivait entièrement unie dans une et une seule religion qui faisait corps avec cette société.
En conclusion, vouloir comparer le moyen-âge à notre époque est le type d'ANACHRONISME qu'exècrent les historiens. C'est cela que j'ai dit et répète,
Alors trafiquer mes propos ne vous fera certainement pas avancer.
Sur ce je vous laisse écrire ce que vous voulez sur mes écrits. Un gars comme vous qui mélange tout, depuis le début, dans mes propos, ceux de Pierre Chaunu, du pape, du coran avec des citations qui vous contredisent, un gars comme ça, je pense qu'il est inutile de continuer "l'échange".
VeLiVoS
- 19/02/2012 - 15:17
@Benvoyons concernant le "relativisme" ..
votre question est pertinente sinon que ce n'est pas la même chose de comparer 2 religions et 2 époques.
Le dogme d'1 religion étant gravé dans le marbre, les religions sont intemporelles. On peut donc les comparer.
En revanche, comment voudriez-vous que des gens qui n'ont pas connu notre époque puissent raisonner comme vous ? Ce n'est donc pas seulement relativiser qu'être cohérent et honnête sur ce point.
Avant l'inquisition par exemple, la justice était la justice royale, bcp plus expéditive et certainement moins juste que l'inquisition. Vous auriez sans doute voulu que l'on ne connaisse même pas la justice royale et que l'on applique sans doute immédiatement le code civil ... dès l'origine du monde par exemple ? Mais je suis désolé de vous l'apprendre : ce dernier n'existait pas encore (lisez donc René Girard pour comprendre les sociétés archaïques et le progrès).
Relativiser certaines fautes de nos ancêtres en les replaçant à leur époque, je répète, DIFFÉRENTE DE LA NOTRE, ne revient donc strictement pas au même que de comparer des religions IMMUABLES et oser dire qu'elles se valent ou sont proches alors que tout prouve le contraire dans leur DOGME et leurs résultats.