En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Votre rejet apparent - réel ou simple choix tactique ? - des Mexicains, de l’immigration et des musulmans dans un pays né des migrants est révoltant et pathétique.
Liberté chérie
Congratulations Mister President, de la part d’un libéral (pur sucre)
Publié le 10 novembre 2016
Tout juste élu 45ème Président de l'histoire des Etats-Unis, Donald Trump a désormais un vaste chantier devant lui, qu'il soit politique, économique ou international.
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout juste élu 45ème Président de l'histoire des Etats-Unis, Donald Trump a désormais un vaste chantier devant lui, qu'il soit politique, économique ou international.

Je vous adresse toutes mes félicitations pour votre victoire sans appel. Vous avez écrasé Hillary Clinton en vous appuyant sur une mobilisation historique des citoyens américains. Après avoir terrassé vos concurrents républicains, vous remportez une victoire éclatante aux Etats-Unis. Vous, milliardaire new-yorkais, êtes venu à bout de Bush et de Clinton, sacrée revanche sur l’establishment. Bravo pour ce hold-up électoral !

Il est tentant - c’est la base du populisme - de s’enthousiasmer pour votre coup de balais que tant attendaient. Même depuis la France. Aussi professionnelle soit-elle, Hillary Clinton n’est-elle pas la reine du mensonge, de la triche et de la corruption ? Je ne vous cache pas que voir nos journalistes politiques et nos experts auto-patentés unanimement pro-Clinton en si grand désarroi ce mercredi matin est aussi réjouissant. Ils sont les premiers responsables du recul du "consentement démocratique" à force de vouloir imposer leur vision du bien et du mal - sans se soucier de ces compromissions éthiques - sans respecter celle des citoyens bien assez grands pour en avoir une sans être sous la tutelle morale d’une caste formatée habitant les beaux quartiers parisiens.

Quittons le champ des émotions primaires. Ma réflexion m’amène tout de même à un jugement profondément négatif, non pas tant sur votre personnalité haute en couleur - nourrie de provocations malsaines, sexistes et racistes, bien calibrées sur le plan de la communication - que sur celui du programme. Votre victoire, je le regrette, marque autant l’échec du "système" que celui des idées. Votre rejet apparent - réel ou simple choix tactique ? - des Mexicains, de l’immigration et des musulmans dans un pays né des migrants est révoltant et pathétique. Retour au nativisme blanc et protestant des premiers temps de votre jeune nation ? Vos mesures protectionnistes - tarifs douaniers, annulation du traité transatlantique, suspension du TTP… - associées à un plan keynésien de relance par la dépense publique s’annoncent dramatiques. C’est cette recette qui a exporté la crise américaine de 1929 en Europe et engendré la gigantesque crise mondiale des années 1930 qui s’est terminée avec la Seconde Guerre mondiale. Aucun libéral ne peut défendre ce type de discours de repli sur soi et de rejet des autres.

Vous aurez d’ailleurs fort à faire avec le parti républicain que vous ne contrôlez pas. Les modérés et les libéraux - libertariens au sens américain - n’auront aucun scrupule à s’opposer à vous comme ils l’ont fait tout au long de votre campagne. Le sénateur libéral - réélu - Rand Paul ne vous a-t-il pas déjà traité d’illusionniste narcissique au visage orange - mauvais maquillage - ne produisant que du vent ? Je me permets de vous recommander la lecture de quelques penseurs pour vous construire une pensée digne de ce nom : Friedrich von Hayek, Milton Friedman et même un Français, Frédéric Bastiat. Vous y trouverez les recettes du succès qui ont fait leurs preuves avec Ronald Reagan dans votre contrée mais aussi ailleurs, du Royaume-Uni de Margaret Thatcher à la Nouvelle-Zélande des travaillistes.

Le partage des pouvoirs - autre concept libéral - n’est par ailleurs pas un vain mot chez vous, contrairement à la France. Vous devrez vous soumettre, en tant que 45ème président des Etats-Unis, à l’autorité de multiples institutions indépendantes dans leur domaine de compétence. Il est par conséquent heureusement probable que votre proposition d’éliminer sans autre forme de jugement les familles des terroristes, digne d’un Rodrigo Duterte aux Philippines ou de Daesh, sera rejetée par la Cour suprême. Vous aurez tout de même un rôle crucial pour l’avenir des Etats-Unis. Vous devrez nommer au moins un premier juge sur les 9 qui composent la Cour suprême. Peut-être aurez-vous l’occasion d’en nommer d’autres au cours de votre (vos) mandat(s). Ces neuf personnalités nommées à vie ont un pouvoir autrement plus important que le vôtre dans l’évolution de votre pays.

Nous attendons tous à ce stade la composition de votre équipe pour en savoir davantage, vous qui êtes profane en matière politique. Elle sera déterminante pour mener une politique cohérente, en bien ou en mal, ou pour au contraire poursuivre dans l’action l’improvisation de votre campagne fantasque et, finalement, très creuse. Votre discours de victoire sympathique - assez rare pour être noté - mais décousu est hélas éclairant sur ce point. Malgré la fatigue accumulée et sa tenue au milieu de la nuit, vous n’avez pas plus offert de vision qu’auparavant, ni aucun programme à vos concitoyens. Winners and losers, is that all ? Vous n’aviez manifestement pas préparé de discours historique pour cette victoire inespérée. Vous attendiez-vous à gagner après tout ?

Tout n’est ni blanc, ni noir. Vous n’êtes peut-être pas le diable tant dépeint - l’origine de votre popularité - dans la presse. Mais je me rassure tout de même en gardant à l’esprit que le régime américain n’accorde pas autant de pouvoirs au président que la 5ème Constitution française au sien. Vous devrez composer avec un Congrès qui promet d’être réticent, voire de bloquer vos propositions les plus choquantes, comme l’encouragement à recourir à la torture. Simplement inacceptable. Barack Obama avait certes reconnu son usage et ses catégories plus ou moins tolérées, lui qui n’a pas su fermer l’abominable Guantanamo. Mais l’encourager va bien plus loin.

L’annonce de votre élection n’a pas autant remué les marchés que certains l’imaginaient. L’impact du Brexit a été beaucoup plus violent. Les grands acteurs économiques ne craignent apparemment pas les dégâts que vous pourriez causer à votre pays… et par extension au monde. Peut-être parviendrez-vous même à calmer les tensions au Moyen-Orient en vous en retirant après le champ de ruines laissé par vos prédécesseurs ? Réduirez-vous votre soutien à l’Arabie Saoudite et aux monarchies du Golfe tant qu’elles entretiendront des relations ambiguës avec la nébuleuse islamiste qui cherche à déstabiliser le monde et, plus particulièrement, l’Europe, ce "ventre mou de l’Occident" que vise Daesh ? Allez-vous sortir la dictature islamiste turque de l’Otan, seule organisation en charge de protéger l’Europe à ce jour, hélas sous votre tutelle quasi-exclusive ? D’autant que vous menacez de ne pas faire intervenir l’Otan en cas d’attaque de la Russie. Même dans les Etats baltes et en Pologne, membres de l’Union européenne ?

En France, certains voient dans votre victoire le prélude à celle de Marine Le Pen. Comme vous, elle rêve de fermer notre pays aux étrangers, aux musulmans et à la mondialisation. A votre différence, elle incarne le système et vit de l’argent public depuis de trop nombreuses années. Contrairement à vous, elle ne connaît rien à l’entreprise, ni à l’emploi. Sa culture et son expérience personnelle se réduisent à l’Etat. Ce n’est pas un hasard si son bras droit, Florian Philippot, est un énarque qui ne connaît pas plus le secteur privé. Votre élection bouscule tout de même les cartes. Et pas seulement en France. Dans toute l’Europe avec le référendum italien du 4 décembre prochain et les élections en France et en Allemagne l’année prochaine.

L’économie américaine est bien repartie, ne l’enrayez pas par des mesures électoralistes aux conséquences nocives pour l’emploi et le pouvoir d’achat des Américains. Congratulations and all the best, Mister President.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 11/11/2016 - 11:41
Amusant Vous voyez Trump avec des yeux d'un Français
Mais pour gagner Trump est un politique vous ne pouvez pas être élu sans avoir le sens politique. C'est un homme politique Libérale car la liberté y est de beaucoup plus grande aux USA La France se meurt de notre système qui ne saurait vivre sans qu'une majorité d'élus soit des Fonctionnaires. Des Fonctionnaires ayant tous un touché rectal extraordinaire entre eux.
Pour le reste ils bloquent allègrement la France en disant c'est l'EU c'est l'Allemagne et maintenant après nos 57.7% du PIB bouffés par notre État veut utiliser pour définitivement finir la France Le salaire Universel. Ce revenue Universel si les Français l'acceptent et bien ils auront signé contre leur Liberté en donnant tous les pouvoirs à l’État 100% de leur Liberté . Plus rien ne pourra individuellement être décidé car avec le revenue Universel et bien le Budget de l’État qui le distribuera deviendra une charge contrainte à 100%. Plus rien ne pourra bougé sans que l’État Fonctionnaire ait donné son accord et impôts et taxes pour continuer à vivre pour lui même pas pour les Français.
vangog
- 11/11/2016 - 00:45
D'où vient cette mannie française de donner des leçons
à la terre entière, et qui semble été la marque de fabrique de cet Aurelien Verron? Il est peu différent en cela des gauchistes et des medias français, qui avaient cloué Donald au pilori médiatique, avant même qu'il ait eu le temps de relever sa mèche...la grande erreur des analystes français, et qui a justifié ce fiasco sondagier, paraît être l'incapacité de se projeter, physiquement et mentalement, au coeur du
pays qu'ils veulent analyser. Et le coeur du pays bat
en son centre de gravité, au milieu des grands axes qui irriguent la périphérie. Il aurait été plus intelligent, de la part de quelqu'un se prétendant libéral, d'analyser les mesures les plus libérales de Donald Trump: baisse de 35% des impôts de la classe moyenne, meilleure autonomie énergétique, relance des investissements en équipements et infrastructures, réforme de l'obamacare en échec...bref, tout ce que les medias français ont évité de relater, par pensée unique et partialité!