En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

06.

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 13 heures 13 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 15 heures 51 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 16 heures 34 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 18 heures 1 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 18 heures 36 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 18 heures 56 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 10 heures 9 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 10 heures 44 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 12 heures 23 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 13 heures 21 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 18 heures 44 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 9 heures
© Allociné / HBO
L'OCDE estimait en mai 2016 que seuls 9% des emplois étaient menacés par l'avènement de la robotique et de l'intelligence artificielle. Bien sûr, ce remplacement ne signifie pas uniquement destruction et chômage...
© Allociné / HBO
L'OCDE estimait en mai 2016 que seuls 9% des emplois étaient menacés par l'avènement de la robotique et de l'intelligence artificielle. Bien sûr, ce remplacement ne signifie pas uniquement destruction et chômage...
Emplois protégés

Et les principaux secteurs dans lesquels les robots ne peuvent pas (encore) nous remplacer sont...

Publié le 12 décembre 2016
Alors que les robots, toujours plus perfectionnés et artificiellement intelligents, font pleurer dans les chaumières et provoquent des licenciements de main-d'œuvre, il est intéressant de faire le point sur les qualités dont nous, humains, disposons pour garder un coup d'avance sur ces machines.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les robots, toujours plus perfectionnés et artificiellement intelligents, font pleurer dans les chaumières et provoquent des licenciements de main-d'œuvre, il est intéressant de faire le point sur les qualités dont nous, humains, disposons pour garder un coup d'avance sur ces machines.

Le grand remplacement, c'est maintenant ? En tout cas, les Français le redoutent. Un employé sur quatre craint d'être remplacé par un robot de travail, plus efficace et moins coûteux qu'il ne l'est. Dans les colonnes des Échos, l'expert en management Vassili Joannidès de Lautour a dressé le diagnostic du monde du travail actuel et de la place croissante que les robots y prennent. Le remplacement des hommes par les robots dans les secteurs industriels n'est en effet pas un fantasme mais un fait (l'exemple le plus parlant étant celui des chaînes de montage de l'industrie automobile), d'autant plus que ces machines s'immiscent dans des corps de métiers dans lesquels nous pensions bénéficier d'un savoir-faire bien supérieur. Une tendance illustrée par l'exemple des robots chirurgiens, et plus récemment par les voitures autonomes et les algorithmes de trading haute fréquence.

Automatisation partout mais inégale

Pour autant, l'OCDE estimait en mai 2016 que seuls 9% des emplois étaient menacés par l'avènement de la robotique et de l'intelligence artificielle. Bien sûr, ce remplacement ne signifie pas uniquement destruction et chômage, puisque de nombreux emplois devraient être créés pour accompagner, maintenir en marche et perfectionner ces machines. Toutefois, il n'est pas à exclure qu'un nouveau prolétariat prenne racine : celui des populations dont l'absence de diplômes et de qualification ne permet une entrée dans le monde de la vie active par la seule porte du travail à la chaîne, de plus en plus concurrencé par les robots. Mais tout n'est pas perdu. Le réputé cabinet de conseil McKinsey a publié en juillet 2016 un rapport sur le sujet. En plus d'un document très parlant mettant en perspective les probabilités que les robots colonisent certains corps et secteurs de métiers par rapport au temps de travail que nous prennent ces tâches, il y distingue notamment les activités les plus et moins automatisables, ainsi que plusieurs atouts humains dont les robots ne disposent pas, ou en tout cas pas encore. Voici lesquels.

McKinsey préfère avertir : tous les corps de métiers seront impactés par l'avènement des robots et de leurs intelligences artificielles. Toutefois, ils ne seront pas tous autant touchés que les autres. Par exemple, et parmi tous les corps de métiers, certaines étapes de production requièrent un effort physique répétitif, tel qu'entreposer des colis dans un entrepôt ou coudre des vêtements. Ces tâches misent bout à bout représentent 18% du temps de travail accompli aux États-Unis. À ce niveau-là, McKinsey estime les probabilités d'automatisation de ces tâches, ou plutôt leur potentiel d'automatisation, à 78%. Toutefois, ce potentiel tombe à 25% lorsqu'il s'agit de tâches physiques "non prévisibles", telles que la coupe des arbres dont les bucherons s'occupent – on ne sait pas toujours de quel côté l'arbre va tomber –, tâches qui occupent 12% du temps de travail outre-Atlantique.

Les tâches au plus fort potentiel d'automatisation, pas forcément les plus chronophages

On constate une tendance selon laquelle les tâches qui prennent le plus de temps sont également celles qui ont le plus de potentiel d'automatisation pour chances d'être automatisées, comme l'indique le premier graphique du rapport. Dans l'ordre, on retrouve les tâches physiques prévisibles et répétitives (78% de potentiel d'automatisation pour 18% des heures travaillées), l'analyse de données (69% pour 16%), le stockage de données (64% pour 17%), les tâches physiques non prévisibles (25% pour 12%), les métiers impliquant traditionnellement des rapports humains (20% pour 16%), les formulations de conseils et expertises (18% pour 14%) et enfin le management (9% pour 7%). Ces étapes et différentes capacités dans la "chaîne de montage" sont donc davantage représentatives de l'automatisation du travail que les secteurs de métiers en eux-mêmes.

Prenons l'industrie textile. Si la production de vêtements dispose d'un fort potentiel d'automatisation (90%, estime McKinsey), la conception en amont des habits en prenant compte de la mode actuelle requiert des capacités que les robots n'ont pas encore et dispose d'un faible potentiel d'automatisation (30%). Ainsi, chaque corps de métier est différemment impacté par la robotisation. Certaines tâches, telles que les expertises, nécessitent beaucoup de temps dans certains corps de métiers tels que le secteur éducatif, mais ont très peu de chances d'être automatisées. À l'inverse, d'autres tâches ne représentant qu'un faible nombre d'heures de travail peuvent facilement être automatisées, telles que le travail physique prévisible et répétitif dans le métier de la finance – il faudra par contre nous expliquer en quoi il est physique. Ces inégalités sont à constater dans le troisième graphique.

Le supplément d'âme, la clé de la survie de certains métiers

Nos atouts demeurent bel et bien dans les métiers créatifs - bien que certaines intelligences artificielles soient maintenant capables de composer de la musique -, administratifs, d'assistance sociale, de santé, d'information - les journalistes sont à l'abri, ouf ! -, de management et de scolarité, qui nécessitent une certaine humanité, un certain surplus d'âme que les robots n'ont pas encore développé (le devraient-ils, d'ailleurs ?). Les interactions sociales et humaines entre un professeur et son élève ou entre un médecin et son patient restent importantes pour bâtir une relation de confiance, capitale dans ces métiers. Si le secteur de la santé pourrait se faire plus largement assister par la robotique dans les tâches de chirurgie ou de dosage en intraveineuse, les infirmières et infirmiers qui veillent sur le moral des patients sont difficilement remplaçables - même si le Japon l'a fait.

Les auteurs du rapport concluent que l'automatisation des tâches est inévitable, et ce dans tous les corps de métier. Seulement, il faut savoir accueillir cette révolution afin de ne pas la subir mais d'en profiter en s'y adaptant du mieux possible. Si les robots détruisent les emplois d'autrefois, pénibles et physiques, ils construisent également ceux de demain, plus valorisants et sans danger. "Comprendre que les activités les plus susceptibles d'être automatisées confèrent une opportunité unique de repenser la manière dont les employés s'engagent dans leur travail et dont les plateformes digitales peuvent permettre de connecter les individus, les équipes et leurs projets", est-il écrit.

Bien évidemment, cette mutation du monde du travail fera de nombreuses victimes. Toutefois, on ne peut que se réjouir de la disparition des métiers pénibles et peu valorisants qui, robotisés, permettront à davantage d'individus de s'orienter dans des voies professionnelles plus épanouissantes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

06.

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires