En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 4 heures 29 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 5 heures 4 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 15 heures 50 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 19 heures 4 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 20 heures 17 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 21 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 1 heure 42 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 4 heures 14 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 5 heures 18 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 16 heures 46 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 19 heures 46 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 20 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 22 heures 49 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 23 heures 15 min
© BEHROUZ MEHRI / AFP
La diaspora libanaise - même si elle n'est pas majoritairement chiite - est un terreau qui a permis à Téhéran de développer ses réseaux clandestins à l'étranger en se servant du Hezbollah
© BEHROUZ MEHRI / AFP
La diaspora libanaise - même si elle n'est pas majoritairement chiite - est un terreau qui a permis à Téhéran de développer ses réseaux clandestins à l'étranger en se servant du Hezbollah
De Charybde en Scylla

Alerte au terrorisme venu d'Iran : un commandant des Pasdaran met en garde l'Occident (et les Iraniens, eux, ne sont pas des "amateurs à la Daech")

Publié le 04 novembre 2016
Un chef militaire des Gardiens de la Révolution a annoncé que l'Iran enverrait très bientôt des combattants d'élite en Europe et aux Etats-Unis afin qu'ils empêchent tout complot contre la République islamique. Si cette déclaration semble aller à contre-courant du processus de normalisation des relations irano-occidentales, elle doit être interprétée comme le résultat des luttes internes de pouvoir dans la société iranienne, et non d'une volonté de Téhéran.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un chef militaire des Gardiens de la Révolution a annoncé que l'Iran enverrait très bientôt des combattants d'élite en Europe et aux Etats-Unis afin qu'ils empêchent tout complot contre la République islamique. Si cette déclaration semble aller à contre-courant du processus de normalisation des relations irano-occidentales, elle doit être interprétée comme le résultat des luttes internes de pouvoir dans la société iranienne, et non d'une volonté de Téhéran.

Atlantico : Salah Abnoush, un chef militaire des Gardiens de la Révolution, a déclaré aux médias iraniens que des combattants d'élite seraient bientôt envoyés en Europe et aux Etats-Unis afin de contrecarrer les complots contre la République islamique. Alors que la signature de l'accord nucléaire le 14 juillet 2015 semblait ouvrir la voie à une normalisation progressive des relations entre l'Iran et l'Occident, comment interpréter ces propos ? 

Alain Rodier : Tout d'abord, le brigadier général Salah Abnoush n'est pas un responsable de tout premier plan des Gardiens de la Révolution islamique (les pasdarans). Il est donc normal de s'interroger sur la légitimité de ses déclarations.

Il existe en Iran une lutte de palais extrêmement importante entre le pouvoir civil (souvent lié à ce que l'on appelle le bazar), les pasdarans, le pouvoir religieux (qui n'est pas forcément réuni dans un camp unique) et le guide suprême de la révolution. Ce dernier a été annoncé à plusieurs reprises comme gravement malade (vérité ou intoxication?).

Il est donc difficile de savoir qui est vraiment à l'origine de cette déclaration qui, à l'évidence, est destinée à faire réagir l'étranger mais dans un but de politique intérieure. L'objectif final de toutes les factions, c'est la succession de l'ayatollah Ali Khamenei.    

Quand ces combattants seraient-ils envoyés ? Comment la France envisage-t-elle de répondre à cette menace ? 

Je doute de l'envoi de "combattants" à l'étranger. De toutes façons, l'infrastructure est déjà là, les services spéciaux iraniens, que ce soit le Vevak ou la force Al-Qods des Pasdarans, sont déjà présents sur l'ensemble de la planète. Par contre, il est vrai que, comme lors de l'assassinat de Chapour Bakhtiar le 6 août 1991 à Suresnes, des opérationnels peuvent rejoindre une zone où ils seront pris en charge par des réseaux déjà existants. Tout dépendra de la mission qui pourra leur avoir été confiée.

Il est vrai que l'attention des services de police et de renseignement français porte aujourd'hui essentiellement sur la menace salafiste-djihadiste, les Iraniens ayant plus ou moins disparu des écrans radars car ils ne représentent, théoriquement, pas une menace directe et immédiate pour nos intérêts. A moins qu'une faction iranienne ne tienne à saborder les accords conclus sur le nucléaire.

De plus, la France accueille toujours sur son sol les moudjahiddines du peuple, un mouvement marxiste-islamique qui est l'ennemi juré du régime en place à Téhéran. Il constitue donc une cible prioritaire pour les services spéciaux iraniens, même si son influence a considérablement été réduite ces dernières années. Aux États-Unis, il y a les partisans du shah d'Iran, mais là aussi, ils ne représentent plus grand chose. Cela dit, les mollahs ont toujours gardé un esprit de vengeance exacerbé. Pour eux, un bon opposant est un opposant mort.  

D'après un expert de la Foundation for Defense of Democracies "La République islamique d'Iran a tué des centaines d'Iraniens et de non-Iraniens dans le monde dans une campagne de terreur coordonnée". Quelles ont été ces campagnes de terreur menées par l'Iran ? Comment se caractérisent les combattants des Gardiens de la Révolution ? Dans quelle mesure sont-ils dangereux ? 

Il est parfaitement exact que le régime des mollahs a d'abord pourchassé ses opposants réels, potentiels ou supposés - à domicile et à l'étranger -. Il s'est ensuite attaqué aux intérêts des pays jugés hostiles. Pour nous Français, il ne faut pas oublier les assassinats en série commis au Liban. Nous y avons perdu un ambassadeur (Louis Delamare assassiné le 4 septembre 1981), une partie d'une compagnie de parachutistes du 1er RCP (le 23 octobre 1983 à Beyrouth) et des membres de la DGSE, sans compter les inconnus de l'Histoire officielle. Notre mémoire est parfois un peu limitée dans le temps.

Les Américains ont aussi payé un très lourd tribut sans parler des Israéliens (les "grand et petit Satan"). Ces derniers sont toujours considérés comme des cibles prioritaires - même si sur le plan tactique, cela se passe par mouvements tiers interposés [1] -. De toutes façons, entre l'Iran et Israël, la situation de guerre va perdurer dans les décennies à venir.

Quelles techniques les combattants d'élite iraniens utilisent-ils pour s'"infiltrer" dans les sociétés occidentales ? 

La diaspora libanaise - même si elle n'est pas majoritairement chiite - est un terreau qui a permis à Téhéran de développer ses réseaux clandestins à l'étranger en se servant du Hezbollah. Elle est particulièrement présente en Europe, en Afrique noire et en Amérique latine. Bien sûr, seuls quelques individus sont directement impliqués, les Américains et les Israéliens levant régulièrement quelques lièvres. A noter que ces réseaux s'auto-financent largement grâce à de juteux trafics qui les lient au crime organisé, particulièrement en Amérique latine.

Les réseaux logistiques qui sont ainsi constitués peuvent aisément soutenir des agents opérationnels envoyés par Téhéran.

S'il y a eu dans le passé un mélange de professionnalisme et d'amateurisme, je pense que ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. Les Iraniens sont dotés de services spéciaux très performants d'autant qu'ils se frottent à des situations opérationnelles exceptionnelles depuis des années, que ce soit au Liban, en Syrie, en Irak, au Yémen et parfois ailleurs. Ils sont - sur un plan purement tactique - très performants. Ils attendent juste les ordres qui peuvent leur être donnés. Et c'est là que se trouve le mystère : qui les leur donne et dans quels buts ?

Il faut ne pas oublier qu'aujourd'hui, l'ennemi numéro un du pouvoir en place à Téhéran (mais pas forcément de toutes les factions qui agissent dans l'espoir de prendre un jour le pouvoir) c'est la famille Saoud. Il serait trop réducteur d'écrire l' "Arabie saoudite" parce que là aussi, le pouvoir à Riyad est secrètement contesté de l'intérieur. Ensuite viennent les Israéliens puis les Américains. Les relations entretenues avec Moscou restent ambiguës : des intérêts communs certes mais une défiance des deux côtés. C'est le résultat de l'Histoire entre les Russes et les Perses...

Conclusion : à garder sous étroite surveillance.

__________
[1] Certains mouvements palestiniens et le Hezbollah libanais même si ce dernier a pour l'instant d'autres priorités en Syrie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 05/11/2016 - 23:13
Valencia 77
pourquoi éliminer seulement les sunnites. Vous n'avez pas compris l'influence néfaste des ayatollahs depuis 1979 ?
Quand vous aurez le fameux arc chiite depuis Téhéran jusqu'à Beyrouth, il sera trop tard. Ce n'est pas parce que Rohani est plus souriant qu' Amahdinedjad que Kamenei n'est toujours pas aussi dangereux et allumé.
valencia77
- 05/11/2016 - 15:38
tout ca c'est complique
Commencons par eliminer Riyad, Medina et Mecca avec 5 megatonnes chaque. Le reste du monde musulman reflechira. La Chine et la Russie ne ferons aucun commentaires.
arcole 34
- 05/11/2016 - 15:18
TERRORISME IRANIEN ON A DEJA DONNE DANS LES ANNEES 80
La mosquée de la rue Timbaud dans le 18éme arrondissement , puis l'affaire Wahid Gorjii, le fameux diplomate terroriste ami des socialistes. Merci à monsieur Rodier de rappeler les assassinats de notre Ambassadeur à Beyrouth et celui du drakkar en octobre 1983 et de rappeler le rôle néfaste de l'Iran mais aussi il ne faut pas oublier les velléités annexionnistes de la Syrie qui rêvait de reconstituer la Grande Syrie avec le Liban. Quand je pense que dans un post précédent il y a quelques temps de cela , j'avais dénoncé la tentative de l'Iran de constituer sous couvert de lutte contre Daech et cela avec les alliances de la Turquie et de la Russie, un califat chiite en lieu et place des Saoudiens. C'est amusant de voir et triste aussi qu'en matière de géopolitique, nous manquons de penseurs en capacités de pouvoir anticiper sur ce genre de périls qui mettrait les économies de nos pays occidentaux à mal. C'est pour cela que je savoure les adeptes d'une coalition avec l'Iran, la Turquie et la Russie, nous verrons quand ces gens là détiendrons le Moyen-Orient et ses richesses gazières et pétrolifères si nous ferons autant les malins que maintenant .