En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 42 min 45 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 58 min 10 sec
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 1 heure 12 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 2 heures 4 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 2 heures 13 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 16 heures 3 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 16 heures 59 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 50 min 5 sec
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 1 heure 56 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 2 heures 44 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 2 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 15 heures 5 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 16 heures 38 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 18 heures 54 min
© Reuters
© Reuters
Tentative

C'est "le destin de la gauche réformiste qui se joue"... mais Manuel Valls a-t-il des chances de survivre à sa rébellion anti-Hollande ?

Publié le 04 novembre 2016
La situation de Manuel Valls au sein du Parti Socialiste ressemble à celle de Gorbatchev à l’automne 89. Ils ont tous les deux le sentiment d’avoir une véritable responsabilité pour changer le système vers plus de progrès social !
Benoît de Valicourt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît de Valicourt s’inscrit dans la tradition du verbe et de l'image. Il travaille sur le sens des mots et y associe l'image réelle ou virtuelle qui les illustre. Il accompagne les acteurs du monde économique et politique en travaillant leur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La situation de Manuel Valls au sein du Parti Socialiste ressemble à celle de Gorbatchev à l’automne 89. Ils ont tous les deux le sentiment d’avoir une véritable responsabilité pour changer le système vers plus de progrès social !

Le 26 novembre 1989, Mikhaïl Gorbatchev publiait un long article analysant l’échec d’une politique menée depuis 1917 ,concentréesur la description d'un modèle idéal d'avenir sans tenir compte de l’évolution de la société interprétant ainsi faussement la pensée de Marx qui disait « le communisme, ce n'est pas un idéal, mais une évolution réelle de la société éliminant son état antérieur ».

Monsieur Gorbatchev était un réformiste, il croyait sincèrement à la possibilité de changer la société soviétique tout en maintenant l’URSS et n’a cessé de se battre pour défendre son projet de nouveau traité de l’Union qui a entrainé sa perte et celle de son pays.

La situation de Manuel Valls au sein du Parti Socialiste ressemble à celle de Gorbatchev à l’automne 89. Ils ont tous les deux le sentiment d’avoir une véritable responsabilité pour changer le système vers plus de progrès social !

La cruauté idéologique, le cloisonnement, la violence et la répression en moins, le dogme de d’idéal de gauche est là comme un phare dans la tempête et en ce moment la vigilance orange est passée au rouge. Manuel Valls le sait et pourtant il s’enferme dans ce dogme auquel plus personne ne croit à part quelques utopistes coupés des réalités du quotidien soit parce qu’ils sont à l’abri du besoin soit parce qu’ils ont fait le choix de vivre en dehors du système. Le plus droitier des Premiers ministres de gauche tente de convaincre les militants du PS qu’il est l’homme de la dernière chance, soutenu par Cambadélis, l’apparatchik dogmatique par excellence.

La France de 2016 ressemble plus à l’URSS de 1976 sous Brejnev qu’à celle de Gorbatchev. Il ne se passe plus rien, le système est à bout de souffle, les élites sont corrompues, les chiffres officiels sont truqués, il n’y a pas de projet de société, chacun vit pour soi, Airbnb et la location de son électroménager ou de sa voiture ont remplacé le lopin de terre où caquetaient quelques poules à l’arrière des immeubles staliniens en attendant les repas de fêtes. Mais la France tient bon en s’appuyant sur son passé glorieux, en se reposant sur l’épargne de son peuple et en laissant croire que la liberté d’expression existe sous couvert d’anonymat à travers les réseaux sociaux.

Manuel Valls connait tout cela par cœur, ministre de l’Intérieur, Premier ministre, il connait la situation du pays, il n’est pas coupé des réalités, il est au-dessus des réalités. Il connaît le prix du pain au chocolat ou du ticket de métro, il sait pourquoi les policiers manifestent, il comprend que les entreprises ne peuvent pas embaucher comme elles le voudraient mais ses préoccupations ne sont pas là, il fait semblant de s’y intéresser comme les autres d’ailleurs et le Président de la République en se confiant aux journalistes de France et de Navarre lui rend bien service, il peut s’inventer une posture, celle du rassembleur quitte à n’avoir aucun argument comme appeler Emmanuel, Aurélie, Benoît, Arnaud à le rejoindre sous prétexte qu’ils ont gouverné ensemble ou en estimant que les propositions de la droite sont rejetées par la plupart des Français parce qu’elles ne correspondent pas au modèle républicain et social de la France, alors que les Français voteront à droite en 2017.

Alors, il peut être en colère Monsieur Valls mais il ne trompe personne, sa priorité est d’avantage de vider le commissariat d’Evry pour protéger son ex-femme dont tout le monde se fiche, de continuer à manger des pains au chocolat dont le prix peut varier de 15 cents à 15 euros, cela n’a pas d’importance puisqu’il ne les paient pas, de rouler dans une voiture qui clignote comme un sapin de Noel dans les couloirs de bus alors que les Parisiens n’en peuvent plus des bouchons engendrés par la fermetures des voies sur berges ou d’exiger que seules les vitres de son carrosse et ceux de ses compagnons politiques soient teintées tant les C5 et autres 508 se sont banalisées dans les rues de la capitale et qu’il pourrait être confondu avec Monsieur Tout-le-Monde.

Il n’ignore rien du malaise de la base militante de son parti comme les Français n’ignorent rien du peu de conviction de cet homme que la communication et le storytelling ont porté au pouvoir. Il n’est pas le seul pantin dans ce cas, ils sont nombreux à avoir été choisis pour ne pas faire trop d’ombre, pour ne pas trop dépassé dans un monde feutré où la standardisation passe par la couleur du costume, les éléments de langage et l’entre soi.

Il a raison Monsieur Valls, il faut se réveiller, il faut sauver les meubles et les apparences mais ce qui est inacceptable, intolérable, inqualifiable, insupportable, c’est que le Premier ministre offre sa fierté et son espoir pour entraîner les petits soldats militants à le protéger et non pour dessiner un nouveau visage du socialisme dont le nom doit être rayé et laisser la place à un humanisme réel, incarné dans les actes.

 

Et si François Hollande avait raison de dire ça sur ses ministres et son entourage … 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 30/10/2016 - 16:49
N'oublions pas que Valls-la-führer invalidera l'élection
( Présidentielle? Legislative?), en cas de victoire du Front National...et après, qu'est ce qu'il fait, le petit Caudillo socialiste? il prend le pouvoir par les armes et la menace, comme le socialiste Hitler en 1933?...
von straffenberg
- 29/10/2016 - 19:54
Rectif
Désolé Manuel d'avoir écorché votre nom ;pour bien voler il faut deux L
von straffenberg
- 29/10/2016 - 19:52
Vals et le PS
Notre premier Ministre ne sera crédible à mes yeux qu'en renversant la table et en coupant tout lien avec le PS . C'est pas gagné