En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© MARK SAGLIOCCO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
38% des gens qui ne partiront pas déclarent ne pas partir car ils manquent d'argent. Et 33% préfèrent économiser pour d'autres vacances, soit 6 points de plus que l'année précédente.
Halte touristique
Semaine morcelée, nombre de départs et budget en baisse : 2016, un triste cru pour les vacances de la Toussaint ?
Publié le 04 novembre 2016
Vous avez dit vacances ? Le week-end de la Toussaint risque d'être le résidu de ces vacances du même nom pour bien des Français cette année. En cause : la situation économique, le contre-coup des attentats et surtout une maladresse politique dans ce nouveau calendrier qui ne semble satisfaire personne.
Jean-Pierre Nadir est un homme d'affaire. Il est le président fondateur du comparateur de vol et de voyages Easyvoyage. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Nadir
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Nadir est un homme d'affaire. Il est le président fondateur du comparateur de vol et de voyages Easyvoyage. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vous avez dit vacances ? Le week-end de la Toussaint risque d'être le résidu de ces vacances du même nom pour bien des Français cette année. En cause : la situation économique, le contre-coup des attentats et surtout une maladresse politique dans ce nouveau calendrier qui ne semble satisfaire personne.

Atlantico : Du 29 octobre au 1er novembre a lieu le week-end de la Toussaint, propice à une pause après la rentrée. Comment se porte le tourisme pendant cette période ?

Jean-Pierre Nadir : Sur les cinq grandes périodes de vacances, la Toussaint est clairement le parent pauvre. Et cette année, le phénomène est clairement accentué par le fait qu'on ait morcelé la semaine en deux avec un départ en milieu de semaine assez inhabituel. La plupart des gens ont manifesté leur mécontentement face à cette nouvelle disposition, et devraient partir uniquement le week-end au lieu de prendre de réelles vacances. Ce nouveau calendrier, qualifié d'"incompréhensible" et de "stupide" par les Français, gêne aussi évidemment les professionnels.

17% des Français partiront à la Toussaint, principalement le week-end, mais il faut savoir que l'on considère comme vacances le fait de passer deux nuits en-dehors de chez soi dans la plupart des études. La plupart d'entre eux vont rester en France. 38% des gens qui ne partiront pas déclarent ne pas partir car ils manquent d'argent. Et 33% préfèrent économiser pour d'autres vacances, soit 6 points de plus que l'année précédente. On voit que les vacances sont considérées comme nécessaires mais pas obligatoires, et que c'est généralement la Toussaint qui en fait les frais par temps de difficultés financières pour les Français.

Quelles sont les tendances de ce genre de période, en matière de pratique touristique ?

Depuis près de trois ans, l'hébergement famille-ami ou résidence secondaire est passé devant l'hébergement payant (AirBnb inclus). Sur ce point, les vacances de la Toussaint n'échappent pas à la règle, voire même sont renforcées : les départs pour le non-payant sont estimés plus nombreux à cette période. 

Pour ce qui est de l'impact des attentats, les Français restant principalement en France ont beaucoup moins de crainte que les étrangers quant au fait de se déplacer sur leur territoire. Leurs habitudes de consommation n'ont pas été beaucoup modifiées. 

Cette année, les Français partent en moyenne un jour de moins que l'année précédente. C'est lié au calendrier qui encourage à ne prendre que le week-end en ne prenant qu'un jour le lundi 31 octobre. Le budget moyen est en baisse de 10%, autour de 638 euros.

Comme souvent lors des périodes hors hiver, c'est la mer avec 64% qui attire le plus, au contraire de la montagne, qui ne concerne que 9% des gens. Les séjours en ville progressent un peu.

Où se rendent nos touristes français quand ils partent malgré tout en vacances ?

La tendance générale, c'est moins loin, moins longtemps, moins cher. Les vacances de la Toussaint sont des jours familiaux ou de transition. Il y a donc peu de voyage à l'étranger. Aujourd'hui les destinations traditionnellement fortes en France subissent de plein fouet l'effet post-printemps arabes. 

La destination la plus visitée reste les Canaries, qui font un carton et reste la grande destination soleil d'hiver de proximité. Le Maroc s'en sort encore mais est malgré tout en baisse par rapport aux grandes années (il y a plus de cinq ans). Une destination redémarre : l'Egypte. Al-Sissi a stabilisé le pays et a donné des gages aux touristes pour qu'aucune insécurité ne soit ressentie, par exemple entre Louxor et Assouan. C'est le moment idéal pour y aller : les prix sont bons, il n'y a que dix bateaux qui circulent sur le Nil contre 350 avant. Pareil pour les grands sites, comme la Vallée des Rois, que l'on peut visiter avec souvent cent fois moins de monde. En revanche, les prix aériens sont moins donnés qu'auparavant.

L'Italie domine toujours en termes de tourisme de ville, comme partout en Europe. L'Italie s'appuie toujours sur le potentiel culturel de son trio magique que forment Venise, Rome et Florence. Londres marche très bien, la livre sterling basse encourageant les touristes à venir, notamment pour le shopping. Il y a aussi un petit phénomène au Cap-Vert. Le Sénégal ne fonctionne pas trop bien en ce moment.

En long-courrier, deux destinations dominent : New York et le Japon. Dans les nouvelles destinations, il y a toujours Cuba, mais le carton est tellement important que c'est déconseillé à ceux qui veulent du calme. Il y a aussi la République dominicaine avec un soleil à un excellent rapport qualité/prix : pour 1200 euros, on a une semaine dans un 5 étoiles sur place. Il y a aussi Dubaï à 6 heures de Paris qui s'en sort. Il y a un début d'intérêt pour Oman. 

La nouvelle destination très émergente est la Colombie, qui bénéficie du deal avec les FARCS. La dynamique écolo autour de Medellin est très bien vu, et le buzz autour de la série Narcos a surtout montré des paysages splendides qui poussent les gens à venir découvrir cette destination très méconnue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
05.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
06.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires