En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

07.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 14 heures 10 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 16 heures 41 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 20 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 21 heures 14 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 14 heures 37 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 20 heures 3 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 20 heures 23 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 21 heures 14 min
© Neuroservo
Les élèves qui apprenaient la musique ont été plus performants que les autres, notamment dans une épreuve consistant à remarquer les dissonances entre deux morceaux musicaux quasiment identiques. Ils ont développé une oreille musicale en deux ans.
© Neuroservo
Les élèves qui apprenaient la musique ont été plus performants que les autres, notamment dans une épreuve consistant à remarquer les dissonances entre deux morceaux musicaux quasiment identiques. Ils ont développé une oreille musicale en deux ans.
La clé de sol ouvre de nombreuses portes

Comment les cours de musique peuvent accélérer le développement cérébral de votre enfant

Publié le 28 octobre 2016
Depuis 2012, des scientifiques observent le développement cérébral des enfants qui apprennent à jouer de la musique. Il en ressort une première conclusion : ces enfants-là développent une meilleure oreille. De quoi suggérer également de meilleures capacités de langage et de lecture, car ces capacités engagent les mêmes régions du cerveau.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 2012, des scientifiques observent le développement cérébral des enfants qui apprennent à jouer de la musique. Il en ressort une première conclusion : ces enfants-là développent une meilleure oreille. De quoi suggérer également de meilleures capacités de langage et de lecture, car ces capacités engagent les mêmes régions du cerveau.

On savait déjà qu’apprendre à faire de la musique nous était bénéfique en de nombreux points : le développement de la concentration et de la discipline, mais également une meilleure gestion de notre corps et de nos émotions, sans oublier sa fonction sociale. Un nouvel atout vient s’ajouter à ces déjà nombreux avantages : un développement cérébral accéléré, notamment chez les enfants, rapporte le site Quartz.

Différences innées ou acquises ?

Dans cet article, la scientifique Assal Habibi du département Brain and Creativity Institute de l’Université de Californie du Sud (Los Angeles, États-Unis) fait le point sur l’avancée des recherches qu’elle mène avec son équipe sur la manière dont évoluent les capacités cérébrales des enfants qui apprennent à jouer de la musique. Depuis 2012, elle a entamé avec ses confrères une étude à mener sur cinq ans, visant à comparer par le biais de tests annuels les performances cérébrales de 80 enfants défavorisés âgés entre 6 et 7 ans, séparés en trois groupes. Le premier groupe venait en 2012 de commencer un apprentissage de la musique dans le cadre du Youth Orchestra Los Angeles Program, qui vise justement à faire d’elle un moyen d’élévation sociale et intellectuelle. Le deuxième groupe rassemblait des enfants qui se lançaient dans un programme sportif. Enfin, les enfants du troisième groupe n’étaient inscrits dans aucune activité extrascolaire.

En réalisant une étude sur cinq ans sur des enfants qui commencent tout juste leurs apprentissages divers, Assal Habibi et son équipe ont pu explorer un champ scientifique encore inexploré, qui permettrait enfin d’obtenir des conclusions claires et définitives sur l’influence de la musique dans le développement cérébral. En effet, de précédentes études avaient observé des différences cérébrales entre des adultes musiciens et des adultes non-musiciens, ou encore des liens entre l’apprentissage de la musique et de meilleures capacités de langage et de raisonnement non-verbal et de meilleurs résultats aux tests de quotient intellectuel. Toutefois, ces études ne convainquaient pas tout le monde, car on peut estimer là que ces différences sont innées et ne résultent en rien d’un apprentissage quelconque. En se fixant sur des enfants qui n’ont pas encore touché à quelque instrument, Assal Habibi avait l’occasion de mettre un terme au débat.

Une oreille musicale et de meilleurs facultés

Et c’est donc ce qui a été fait. Chaque année, les enfants passaient un test au cours duquel allaient être évaluées leurs capacités de mémorisation, d’analyse musicale et de parole. Ce durant, les chercheurs pouvaient observer l’activité cérébrale de chaque enfant à l’aide d’un électroencéphalogramme qui permet d’observer succinctement chaque partie du cerveau. Durant deux ans, ces tests ne conduisaient à aucune différence entre chaque élève : leurs résultats étaient plutôt uniformes. Toutefois, en 2014, les élèves qui apprenaient la musique se sont révélés plus performants que les autres, notamment dans une épreuve du test consistant à remarquer les dissonances entre deux morceaux musicaux quasiment identiques. Ils ont développé ce qu’on appelle une oreille musicale, en seulement deux ans.

Normal, vous direz-vous. Une personne qui fait de la musique finit forcément par avoir une meilleure oreille musicale que les autres, cette activité l’exigeant. Et vous aurez raison. Toutefois, cet atout pourrait en cacher d’autres, estiment les chercheurs. En effet, cette oreille musicale dépend, scientifiquement parlant, de la rapidité à laquelle votre oreille transmet les informations reçues au cortex auditif, une partie du cerveau située quelques centimètres au dessus des tempes. Or, cette région du cerveau est notamment associée aux capacités de lecture et de parole. Des compétences que les enfants qui apprennent la musique pourrait ainsi développer, par le biais de la stimulation prolongée du cortex auditif. En d’autres termes, la musique apporte plus que ce l’on pourrait croire, comme le présageait déjà une autre étude publiée en 2015.

Alors que l’étude menée par Assal Habibi et son équipe n’a pas encore rendu toutes ses conclusions (l’étude ne sera achevée qu’en 2017), ces scientifiques estiment que ces résultats devraient déjà jouer en faveur d’une plus grande crédibilité d’un apprentissage musical à l’école, et notamment dans le cadre de l’accompagnement des enfants les plus défavorisés, qui éprouvent souvent de grandes difficultés de langage et de lecture.

Comme quoi, la clef de sol pourrait ouvrir de nombreuses portes.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 28/10/2016 - 20:23
Mouais
J'ai connu des gens qui avaient pris des cours de musique depuis tout jeune et jouaient très correctement d'un instrument et étaient incapables de rejouer un truc d'oreille et de trouver les harmonies. Et d'autres qui avaient commencé tard et avaient une super oreille. Alors j'ai quelques doutes sur cette étude.