En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 24 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 17 heures 32 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 19 heures 17 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 12 heures 8 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 14 heures 10 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 19 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 19 heures 24 min
© Reuters
Vendredi 21 octobre 2016, de nombreux grands sites web tels que Netflix, Twitter, Amazon, Airbnb étaient en partie ou totalement inaccessibles. En cause, une cyberattaque menée par des hackers, certains se réclamant du groupe Anonymous ou de celui de New
© Reuters
Vendredi 21 octobre 2016, de nombreux grands sites web tels que Netflix, Twitter, Amazon, Airbnb étaient en partie ou totalement inaccessibles. En cause, une cyberattaque menée par des hackers, certains se réclamant du groupe Anonymous ou de celui de New
Piratage

Méga panne mondiale d’Internet : pourquoi vous (oui, vous) en êtes aussi responsables

Publié le 26 octobre 2016
De nombreux grands sites web ont été paralysés durant plusieurs heures le vendredi 21 octobre 2016, suite à une immense cyberattaque. Mais n'y avait-il pas un moyen de contrer leur offensive ? Qui doit-on blâmer ?
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreux grands sites web ont été paralysés durant plusieurs heures le vendredi 21 octobre 2016, suite à une immense cyberattaque. Mais n'y avait-il pas un moyen de contrer leur offensive ? Qui doit-on blâmer ?

L'offensive est de taille. Vendredi 21 octobre 2016, de nombreux grands sites web tels que Netflix, Twitter, Spotify, Amazon, Airbnb, Reddit ou encore eBay étaient partiellement ou totalement inaccessibles pour les internautes américains et dans une partie de l'Europe. En cause, une cyberattaque menée par des hackers, dont la revendication n'est pas encore officielle, certains se réclamant du groupe Anonymous ou de celui de New World.

Cyberattaque massive

Mais alors que de plus en plus, nos informations personnelles sont collectées par les géants du web, il paraît important de se renseigner sur le niveau de la sécurité qui les protège. Est-elle assez puissante ? Manifestement non, puisque régulièrement, des milliers d'internautes voient leurs données bancaires dérobées suite au piratage de sites commerciaux sur lesquels on les enregistre naïvement. Le milliard d'internautes qui ont vu leur compte Yahoo piraté début octobre 2016 peuvent témoigner : on n'est jamais à l'abri. Alors que faire pour éviter ces cyberattaques ? Et outre les hackers, qui doit-on blâmer ? Un article publié sur le site Fortune nous en dit davantage.

La société américaine Dyn est celle qui a été ciblée par les hackers. Cette entreprise offre des services de DNS, acronyme signifiant "Domain Name System" (système de noms de domaines). Si un internaute souhaite accéder à un site, la requête est envoyée à Dyn, qui va alors interroger l'hébergeur du site demandé, et finalement afficher la page web. Cette société propose ses services à de nombreux grands sites, ceux en question qui ont été piratés. Alors comment cela s'est-il passé ? Dyn a été victime de deux grosses attaques DDoS, des "distributed denial of service system" (ou attaque par déni de service distribué). En soi, une DoS classique (attaque par déni de service) est une attaque informatique dont le but est de rendre un service en ligne inaccessible, indique Le Figaro.

Semer le vent, récolter… les sous

Une attaque de ce type consiste à envoyer de très nombreuses requêtes, par le biais de nombreux ordinateurs ou objets connectés vers le site ou le service visé afin de le submerger et de le pousser au burn out. Lorsque, pour donner plus d'ampleur à ces attaques, les hackers utilisent à distance des appareils qui ne leur appartiennent pas, sans que leurs véritables propriétaires ne s'en rendent comptent, il s'agit alors d'une DDoS. Le problème est qu'une fois corrompus, ces ordinateurs peuvent être réutilisés par les hackers. Ainsi, cette armée de robots-zombies ne cesse de croître. Voici une vidéo pour plus d'explications (en anglais) :

(Suite en page 2)

Alors à qui la faute ? Bien évidemment, les hackers sont les principaux responsables de leurs propres actes. Si certains de ces pirates ont affirmé avoir agi en soutien au site Wikileaks, l'ONG fondée par le lanceur d'alerte Julian Assange, l'objectif des hackers est souvent moins noble, puisqu'il consiste à semer le désordre en profitant des failles de sécurité, avant de proposer une manière de s'en protéger, contre "rançon". Mais outre ces pirates, ne devrait-on pas pointer du doigt ces sites et opérateurs qui ne se protègent pas assez bien ? Fortune a mis en avant certains tweets d'internautes se plaignant à juste titre de la faiblesse des dispositifs de cybersécurité, dont celui du journaliste au Wall Street Journal, Christopher Mims.

We need laws that allow civil and/or criminal penalties for companies that sell systems this insecure https://t.co/Gj4S5Hj0xV

— Christopher Mims (@mims) 22 octobre 2016
 

Fabricants et internautes sont aussi en tort

Et les serveurs visés par l'attaque ne sont pas les seuls inculpés par le tribunal qui s'est organisé sur le web. Les fabricants des ordinateurs et objets connectés corrompus par les hackers sont également mis en cause. Sont en particulier visés les sociétés Panasonic, Samsung et Xeros, dont les imprimantes connectées ont constitué le plus gros de cette armée de robots-zombies. En effet, ces objets connectés sont une aubaine pour les hackers, qui n'ont même pas à générer des mots de passe pour prendre le contrôle de ces machines, puisqu'elles n'en ont tout simplement pas. Si l'on peut parier que ces entreprises veilleront à mettre à jour leurs appareils, cela ne saurait véritablement suffire.

Mais il se pourrait bien que les principaux coupables soient… les internautes qui ont été piratés. En pariant sur notre manque de vigilance, qui se traduit par des mots de passe identiques sur tous nos comptes et appareils – quand nous daignons en mettre –, les hackers ont visé juste, et nous ne pouvons nous en prendre qu'à nous-mêmes. Pour renforcer votre sécurité, nous ne saurions mieux vous aider que de vous conseiller d'opter pour une phrase de passe plus que pour un mot de passe, et de ne pas le changer régulièrement, comme il est pourtant souvent recommandé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 27/10/2016 - 07:25
Suite
3- n'ouvrez pas de porte sur votre routeur (box) pour vos objet connectés. Faire cela c'est comme habiter au rez de chaussé et toujours laisser une fenêtre ouverte!! Et puis serieux à quoi ça sert de pouvoir imprimer à la maison depuis n'importe où sur terre, ou controler vos volets? Même si vos communicatons depuis internet avec vos objets connectés sont cryptés avec un niveau militaire, n'importe qui peut mesurer l'activité de ces communications et en déduire des informations, par exemple savoir si vous êtes ou pas chez vous.
Olivier K.
- 27/10/2016 - 07:12
Conseil d'un gars qui s'y connait.
1- Pas de panique, une attaque Ddos est l'equivalent d'une manifestation. En la faisant sur un serveur DNS c'est l'equivakent d'une manifestation sur le perif à Paris, ca bloque toute la ville. Mais une attaque ddos ne peut pas avoir d'autres effet que bloquer, cela ne provoque aucun vol de donnée ! les vols de donnés se font avec discretion à l'insu de tous comme les vols de biens dans la vie courante.
2- Si vous n'utilisez vos appareils que derriere votre box internet, pas de panique non plus, la box filtre le trafic, pas besoin de mettre mot de passe. C'est en telechargeant des programmes sur des sites douteux ou simplement peu serieux que vous risquez de vous faire avoir, sans vous en appercevoir.
phegp
- 26/10/2016 - 14:25
Et vive les "connected" !
Une nouvelle manne, inépuisable, pour les hackers.
A quand la mise à mort de twitter et autres désastres
des bienfaits de l'ère numérique ?