En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 8 min 54 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 5 heures 43 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 5 heures 43 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Ursula Von der Leyen, Angela Merkel, et Christine Lagarde, trois femmes qui ont transgressé les dogmes pour sauver l’Union européenne (et qui vont peut-être y parvenir...)

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 21 heures 52 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 40 min 1 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 5 heures 43 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 5 heures 47 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac
il y a 5 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 1 jour 3 min
© Flickr / Stéfan
Quand un inoffensif félin peut provoquer des troubles du comportement.
© Flickr / Stéfan
Quand un inoffensif félin peut provoquer des troubles du comportement.
MiaouHHHH

Alerte : votre chat peut vous rendre fou !

Publié le 12 février 2012
Les études d’un biologiste tchèque, Jaroslav Flegr, montreraient qu’un parasite de la toxoplasmose, qui peut se trouver dans les excréments de chat, pourrait avoir des effets beaucoup plus grave sur l’homme que ceux jusqu’ici soupçonnés. Perte de confiance en soi, comportement incontrôlable, si ce n’est schizophrénie, voire dédoublement de personnalité. Et il commence à être pris au sérieux.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les études d’un biologiste tchèque, Jaroslav Flegr, montreraient qu’un parasite de la toxoplasmose, qui peut se trouver dans les excréments de chat, pourrait avoir des effets beaucoup plus grave sur l’homme que ceux jusqu’ici soupçonnés. Perte de confiance en soi, comportement incontrôlable, si ce n’est schizophrénie, voire dédoublement de personnalité. Et il commence à être pris au sérieux.

Un biologiste tchèque âgé de 63 ans accuse un minuscule parasite présent dans les déjections de son chat d'avoir provoqué des troubles de son comportement, l’amenant, signale The Atlantic (mention involontairement supprimée par erreur lors de la relecture avant publication, nos excuses), notamment à avoir des pulsions autodestructrices, et à observer des changements dans sa personnalité depuis le début des années 1990 

Jaroslav Flegr, professeur à l'université Charles de Prague, n'est pas un illuminé,  c'est quelqu'un de sérieux, surtout quand il évoque toxoplasma gondii, un protozoaire qui est le microbe en question.  Ne riez pas : si l'histoire peut paraître étrange, elle est bien connue et le parasite en question est surveillé chez les femmes enceintes, puisqu'en langage courant on parle de toxoplasmose, une maladie qui peut abîmer le cerveau de leur futur enfant. Dans des cas rares à priori, les enfants victimes de toxoplasmose qui naissent, excepté ce syndrome, en bonne santé, ne sont généralement victimes que de symptômes grippaux, puis parviennent à traiter le protozoaire qui reste endormi dans les cellules de leur cerveau. C’est là du moins l’analyse médicale communément répandue. Mais ce n’est pas celle de Flegr. Il soupçonne justement qu’un parasite, appartenant à la famille du protozoaire, soit responsable des troubles bien plus graves.

Selon lui, ce parasite pourrait distordre les connexions entre les neurones et modifier du coup la façon dont nous réagissons face à des situations d’effroi, note confiance envers les autres, notre façon de nous percevoir, et même la justesse de notre perception de certaines odeurs. Les analyses de Flegr montrent également qu’il estime que le toxoplasma gondii favorise les accidents de voiture. Et même à la schizophrénie. Si on additionne tous les symptômes que peut provoquer cet organisme, "la toxoplasmose pourrait même tuer autant de gens que la malaria, c’est-à-dire au moins un million de personnes par an", dit le biologiste. 

Evidemment, les théories de Flegr ne rencontrent pas beaucoup d’écho dans la communauté  scientifique. Déjà, dit-il, parce qu’il ne parle pas l’anglais, et ne se rend que peu souvent dans les conférences internationales pour y  présenter ses travaux ; Surtout, parce que selon lui, "il y a une résistance psychologique forte à l’idée que le comportement humain puisse être influencé par un parasite à la noix".

Mais après des années d’ignorance, ses travaux commencent doucement à susciter l’intérêt de certains scientifiques. Certains spécialistes comme E. Fuller Torrey, directeur de l'institut Stanley Medical Research, dans le Maryland, expert en schizophrénie  commencent à le prendre au sérieux. "J'admire Jaroslav pour cette recherche, dit-il. Ce n'est évidemment pas politiquement correct, dans le sens que peu de laboratoires de font ce type de recherche. Il l'a fait de son propre chef, avec très peu de soutien. Et je trouve cela tout à fait crédible".

Pour Robert Saporsky, célèbre professeur à Stanford, les études de Flegr “sont très bien menées et il n’y a pas de raison d’en douter”. D’autant que selon lui, d’autres parasites pourraient provoquer des effets inattendus : "mon avis est qu’il y a en beaucoup d’autres exemples de parasites portés par des mammifères, desquels nous n’avons jamais entendus parler". Ainsi par exemple de la rage, qui peut circuler du cerveau à la salive d’un animal comme le chien et infecter l’humain en cas de morsure.

Des recherches ont par ailleurs montré que des souris infectées par le toxoplasma gondii étaient beaucoup plus remuantes que celles non-infectées, en faisant d’autant plus des proies pour les chats qui sont attirés par ce qui bouge. Ces souris faisaient par ailleurs moins attention à leur prédateur… Sciences et Avenir faisait part en 2006 d’une expérience de Flegr dans laquelle des rats infectés adoptaient un comportement plus audacieux, voire suicidaire, face à leur principal ennemi, le chat. Selon le magazine, "pour le parasite, dont le cycle de reproduction passe par le félin, c’est tout bénéfice".

"Hôte accidentel"

Mais peu de recherches ont porté sur son effet sur les hommes, car l’être humain était considéré comme ayant un organisme qui n’est qu’un "hôte accidentel" de la toxoplasmose. Certes, à priori, nous ne faisons pas partie du cycle de vie du parasite, qui est censé être transmis jusqu’au chat, mais s’arrête dans l'organisme du félin. Or Flegr s’est dit que les mammifères entre la souris et l’homme avaient en commun la vaste majorité de leurs gênes. Et nous pourrions donc, selon le biologiste, être vulnérables aux manipulations de ce parasite.

 Du coup, Flegr a mené des expériences sur des hommes et des femmes qui portaient le virus, développé ou non. Il leur a fait faire des tests de personnalité. Les résultats sont assez inquiétants : comparé aux hommes non infectés, ceux qui portaient le parasité étaient plus introvertis, plus suspicieux, prêtaient moins attention aux autres. Les femmes présentaient les symptômes inverses :plus confiantes, plus apprêtées, prenant davantage garde à leur image, que celles qui n’étaient pas infectées.   

 Flegr et son équipe sont en tout cas parvenus à montrer, avec un certain écho, que la toxoplasmose pouvait influencer le sexe du bébé à naître. Ainsi,  "chez les 454 femmes qui possédaient des anticorps dirigés contre le parasite de la toxoplasmose, le ratio entre les sexes était de 150 naissances de garçons pour 100 naissances de filles, alors qu’en moyenne il est de 104 garçons pour 100 filles. Plus le taux d’anticorps était élevé, plus le ratio était déséquilibré en faveur des garçons (jusqu’à un rapport de 260 garçons pour 100 filles)", écrit encore Science et Avenir en 2006.

Concernant la schizophrénie, qui reste le syndrome potentiel le plus inquiétant, une étude de Flegr publiée dans Schizophrenia Bulletin par Oxford University Press en 2007, parle par ailleurs d'une éventuelle influence de ce parasite sur la dopamine et la testostérone. Attention nénamoins pour ceux qui veulent approfondir les théories de Flegr : c’est peut-être là un risque de ne plus  jamais regarder son chat comme avant…. 

 

Mise à jour dimanche 12 février  : rajout de la source de l'article (The Atlantic) qui avait sauté au début du texte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Thierry5635
- 13/02/2012 - 14:04
Plus je connais les hommes er plus j'aime...
mon chien, écrivit Fernand Gravey. La formule pourrait se décliner pareillement avec les chats.
Le mépris de certains pour les animaux domestiques me semble bien plus pitoyable que l’attachement des Français à leurs animaux de compagnie.
Ne vous présentez pas avec votre animal de compagnie devant Saint-Pierre. Il rentrerait et vous resteriez dehors. L’homme est le seul être vivant qui tue sans nécessité. Alors, je crois qu’il ne faut mépriser ni les animaux ni ceux qui les aiment. Nos amis les animaux domestiques sont bien plus sincères, bien plus loyaux et bien moins intéressés que notre entourage humain. En plus, clin d’œil à Beigbeder, leur amour dure plus de 3 ans
porticcio
- 13/02/2012 - 13:34
@sam84 Pas faux peut-être mais peu pertinent pour les chats
Allez dire au mien qu’il est mon animal de compagnie, bonne chance !
Par contre que je suis son humain de compagnie …
sam84
- 13/02/2012 - 13:16
Triste France
Champion toute catégorie des antidépresseurs et des médicaments,champion des suicides chez les jeunes et champion toutes catégories des substituts affectifs :les animaux de compagnie
Triste et pitoyable