En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 3 heures 18 sec
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 3 heures 43 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 5 heures 10 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 6 heures 51 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 8 heures 9 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 15 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 3 heures 25 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 4 heures 34 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 7 heures 35 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 10 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 15 heures 14 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 15 heures 54 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Mélenchon pourrait signer la mort de cette espèce de social-démocratie à la française appelée Parti socialiste, et recentrerait le débat à gauche autour d'un marxisme historique.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Mélenchon pourrait signer la mort de cette espèce de social-démocratie à la française appelée Parti socialiste, et recentrerait le débat à gauche autour d'un marxisme historique.
Incertitudes

Le PS face à un 21 avril au carré : Comment survivre si elle était absente du 2d tour ET derrière Jean-Luc Mélenchon ?

Publié le 28 octobre 2016
Les chances de voir la gauche au deuxième tour de la présidentielle se réduisent de semaine en semaine comme le montrent plusieurs sondages. Pendant ce temps, Jean-Luc Mélenchon, lui, progresse, dépassant de plusieurs points François Hollande.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chances de voir la gauche au deuxième tour de la présidentielle se réduisent de semaine en semaine comme le montrent plusieurs sondages. Pendant ce temps, Jean-Luc Mélenchon, lui, progresse, dépassant de plusieurs points François Hollande.

Atlantico : Très nombreux sont les sondages à montrer que la gauche (PS) serait éliminée au second tour de l'élection présidentielle de 2017, et ce quelle que soit la configuration à droite. Que se passerait-il effectivement si cela s'avérait exact ? Revivrions-nous un 21 avril 2002, aux effets cette fois-ci peut-être même démultipliés ?

Eric Verhaeghe : La gauche a aujourd'hui un immense handicap qui s'appelle François Hollande. La publication de son livre de confidences l'a transformé en une sorte de kamikaze qui se fait exploser sur un marché un dimanche matin. Le souffle est dévastateur, parce qu'il tue le mythe du bonhomme sympathique qui exerçait le pouvoir avec des limites personnelles, une sorte de désordre et d'amateurisme, mais avec empathie et gentillesse. Ce livre dévoile un François Hollande narcissique, cynique, manipulateur, qui n'aime personne et méprise tout le monde. Plus les gens le lisent (et ce livre est numéro 1 des ventes malgré son prix et son volume...), mieux ils comprennent que leur président est non seulement mauvais, mais méchant avec ceux qui l'ont aidé. Le coup est vraiment suicidaire et rend sa position intenable. Cela dit, on voit bien que l'imprévisibilité politique de Hollande pourrait aussi donner lieu à un renversement. Peut-être même Manuel Valls pourrait-il être le seul Premier ministre de la Ve République (depuis Pompidou) capable de gagner la présidentielle après un mandat de plusieurs années.

Maintenant, si cette hypothèse ne se réalisait pas, et si le second tour devait opposer un candidat de droite à Marine Le Pen, il me semble que la situation serait très compliquée à gérer. Les Français ont expérimenté la formule en 2002 et aux régionales. Le moins que l'on puisse dire est que le "tout sauf Le Pen" constitue un défi grandissant pour la démocratie. En 2002, Chirac a trahi ses électeurs de gauche en ne leur accordant aucune place après son élection. Aux régionales, beaucoup d'électeurs du Front national ont pu considérer que leur victoire leur était volée. Dans un univers politique où les élites font l'objet d'un rejet viscéral, une réédition de ces scrutins risque de peser lourd...

Une autre tendance que l'on retrouve dans de récents sondages ces dernières semaines réside dans l'avance prise par Jean-Luc Mélenchon devant François Hollande dans le cas où celui-ci serait le candidat déclaré et officiel de la gauche. Quelles seraient les conséquences, aussi bien à gauche qu'à l'échelle de l'élection dans son ensemble, si Jean-Luc Mélenchon, le jour J, faisait un meilleur score que le PS ?

Personnellement, je pense que l'hypothèse d'un second tour opposant Marine Le Pen à Mélenchon est crédible. Elle serait la conséquence normale d'une transformation en profondeur de l'affrontement droite-gauche auquel nous assistons. On voit bien qu'à gauche, il existe un naufrage idéologique profond qui touche à l'ensemble des questions posées à l'opinion publique. Sur l'Europe, sur la religion, sur l'éducation, sur les finances publiques, la gauche se fracasse en camps très différents et difficiles à réconcilier. La droite est en apparence moins divisée, mais la question de l'identité la travaille et le Front national constitue pour elle un puissant aimant qui la déstabilise. Rien ne prouve donc que le candidat de droite qui sortira de la primaire pourra décrocher de façon sûre son accès au second tour. Entre un Mélenchon agressif et une Marine Le Pen dont la popularité grandit, les Français peuvent préférer un second tour de rupture.

Pour le Parti socialiste, ce ne serait qu'un juste retour des choses : il se limite aujourd'hui à faire élire des notables dont le principal horizon est leur propre réélection. Il n'est pas dit que Mélenchon et Le Pen servent à autre chose, mais ils parviennent mieux à le cacher. Globalement, la France serait alors l'un des rares pays européens à accorder une telle importance au courant marxiste dans sa vie politique. On pourrait même dire que Mélenchon signerait la mort de cette espèce de social-démocratie à la française appelée Parti socialiste, et recentrerait le débat à gauche autour d'un marxisme historique. 

Ce dimanche dans le JDD, Ségolène Royal a affirmé, suite aux rumeurs laissant penser qu'elle pourrait se porter candidate pour la primaire du PS, et par extension pour la présidentielle : "Il faut que la situation soit désespérée pour que ceux qui m'ont combattue me redécouvrent." Quelle probabilité y aurait-il pour qu'elle puisse se représenter ? Dans quelle mesure cela serait-il "désespéré" ? 

Soyons clairs: ce qui retient Manuel Valls aujourd'hui de déclarer sa candidature, c'est la perspective d'être battu dès le premier tour. Pour lui, l'événement serait terrible. Il enterrerait définitivement toute ambition pour la suite. Choisir d'y aller ou pas est suspendu à cette immense prise de risque. En l'état, on peut en effet imaginer que l'impopularité de Hollande est telle que le pire est à craindre. D'où l'idée de trouver une "cruche" qui pourrait présenter l'avantage, très ambivalent, d'être une sorte de remake de François Hollande. Il est frappant d'ailleurs de faire un parallèle entre le destin des Clinton et celui de Hollande. Même façon de transformer la politique en affaire de famille, mêmes déballages privés. La France apprécierait-elle un scénario de ce type, où le président deviendrait le "Premier mari" de France, même sous une forme dégradée? Il me semble que cette hypothèse constitue un handicap supplémentaire pour Ségolène Royal et qu'elle l'a très bien senti. Vous imaginez les Français se séparer de Hollande pour choisir sa compagne à sa place? Vous comprenez pourquoi Ségolène Royal juge sa candidature désespérée, d'autant qu'un certain nombre de loups l'attendent. Sa gestion en Poitou a été critiquée, et les affaires sortiront dans cette hypothèse. Bref, la gauche a un sérieux problème aujourd'hui, puisque Hollande a écarté tous ses rivaux. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 25/10/2016 - 09:17
Elimination de la gauche dès le premier tour
Un rêve? Mélenchon aura en tous cas eu le mérite de pousser le vieux PS et ses débris à la fosse. Définitivement?
Maxoplus
- 24/10/2016 - 20:11
Comment ruiner sa crédibilité ?
L'auteur de l'article qui pressent un 2è tour Mélenchon/MLP est à la politique ce que Sheila est à la musique classique. Remarquez, il en faut pour tous les goûts et surtout pour tous les gogos qui finalement en rêvent de cette finale.
lazlo
- 24/10/2016 - 10:19
respect de la langue
S'avérer exact est un pléonasme.