En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 3 heures 52 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 10 heures 57 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 11 heures 52 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 12 heures 24 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 13 heures 27 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 15 heures 5 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 15 heures 22 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 9 heures 54 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 11 heures 9 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 11 heures 50 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 12 heures 4 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 15 heures 15 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 15 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment mieux associer les États membres de l’Union européenne au sein de "communautés régionales" dans le respect de leur souveraineté nationale

Publié le 24 octobre 2016
Les Européens sont en proie à la division. Un Nord, rigoureux sur les dépenses contre un Sud, désireux d'abandonner l'austérité. Un Ouest luttant contre le dumping social contre un Est cherchant à profiter d'un faible coût du travail. Partout, les partis populistes font campagne pour quitter une Union européenne considérée comme une nouvelle Union soviétique imposant des diktats sur l'accueil des migrants. Et le Brexit s'est produit en juin 2016. Il faut redonner une souveraineté au peuple français. Extrait de "Faites l'Europe pas la guerre", de Jean-Luc Sauron, aux éditions Lextenso 2/2
Jean-Luc Sauron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Sauron est haut fonctionnaire en charge d’affaires européennes. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le droit de l’Union et le droit de la Convention Edh, parmi lesquels récemment Les droits protégés par la Convention européenne des droits...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Européens sont en proie à la division. Un Nord, rigoureux sur les dépenses contre un Sud, désireux d'abandonner l'austérité. Un Ouest luttant contre le dumping social contre un Est cherchant à profiter d'un faible coût du travail. Partout, les partis populistes font campagne pour quitter une Union européenne considérée comme une nouvelle Union soviétique imposant des diktats sur l'accueil des migrants. Et le Brexit s'est produit en juin 2016. Il faut redonner une souveraineté au peuple français. Extrait de "Faites l'Europe pas la guerre", de Jean-Luc Sauron, aux éditions Lextenso 2/2

Le socle de l'Europe des 3

Un socle alternatif serait envisageable, un socle de l’Europe des 3 reposant sur les États du « triangle de Weimar (7» (France, Allemagne, Pologne).

Ce socle serait plus complexe à installer compte tenu du décalage dans plusieurs domaines entre la France et l’Allemagne d’une part, et la Pologne d’autre part (développement économique, intégration économique de la France et de l’Allemagne, ancienneté dans l’Union européenne). Mais il peut constituer une piste politiquement moins contestable que les deux premières pistes. En effet, il associerait à deux États fondateurs un grand État (population de près de 36 millions d’habitants) issu de la grande vague d’adhésion de 2004. 

La centralité de la zone par rapport à la carte européenne serait aussi un message politiquement fort vis-à-vis de l’extérieur de l’Union européenne, notamment vis-à-vis de la Russie. De plus, la Pologne manifeste un volontarisme évident en matière de défense nationale et compléterait avantageusement les armées française et allemande.

Mais la question de la mise en cohérence des territoires se pose compte tenu de la coupure des années d’appartenance au bloc de l’Est. Tout le retard économique et social dû à la période communiste n’a pas été « rattrapé » depuis 2004. Toutefois, il s’agit d’un acteur majeur de l’Est européen. La Pologne appartient au groupe de Visegrad qui regroupe la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie. Elle a de fortes relations historiques et économiques avec les États baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) et pourrait servir de relais dynamisant toute la sphère est-européenne y compris sur ses marches (Biélorussie, Moldavie, et Ukraine).

Là encore, il s’agirait de reproduire au niveau de ces trois États, la démarche proposée précédemment dans le cadre du socle de l’Europe des 2.

Cette structure, en ce qu’elle repose sur un respect scrupuleux de la souveraineté nationale de chacun des trois acteurs, serait la plus à même d’intégrer la Pologne dans le jeu politique de l’Europe de demain. De plus, si ce socle ambitieux à trois arrive à se mettre en place, il serait sans doute celui qui produirait la plus forte synergie au sein de l’Union européenne.

Reste que la Pologne connaît une phase politique de conservatisme nationaliste pouvant s’opposer à une telle démarche. La Pologne a-t-elle totalement assumé son « devoir de mémoire » quant aux manifestations d’antisémitisme d’avant et d’après la Seconde Guerre mondiale (8) ? De même, en France, si l’historiographie sur la période de Vichy a fait des avancées importantes depuis le début des années 1970, la réalité de ce régime est-elle suffisamment connue et partagée par les Français ? Seules des nations en paix avec leur passé peuvent aller de l’avant !

Si ces projets de convergence institutionnelle (à 2, à 3 ou à 5) (9) n’arrivaient pas à se mettre en place, des modalités alternatives de convergence fonctionnelle pourraient être envisagées.

(7). « La création en 1991 du triangle de Weimar par MM. R. Dumas, H-D Genscher et K. Skubiszewski, répondait à l’idée que la France, l’Allemagne et la Pologne partageaient fondamentalement une vision commune du devenir de l’Europe et que la réconciliation des sociétés constituait le préalable d’une action concertée au sein de celle-ci. D’abord enceinte privilégiée ayant vocation à appuyer la réconciliation germano-polonaise, inspirée de l’expérience franco-allemande, puis à soutenir et préparer l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne, le triangle de Weimar a répondu à ces attentes historiques. », Site internet France diplomatie.

(8). Début 2016, le président polonais a demandé le réexamen de l’Ordre du mérite remis il y a vingt ans à un historien, Jan Tomasz Gross, spécialiste de l’Holocauste, pour avoir affirmé que la Pologne était en partie responsable des crimes de guerre nazis contre la population juive. Le gouvernement nationaliste polonais dirigé par Andrzej Duda estime que les travaux de l’historien salissent la réputation du pays, notamment son livre publié en 2001 sur le massacre de Jedwabne, perpétré par des Polonais catholiques dans un village occupé par les nazis, Les voisins — Un pogrom en Pologne, 10 juillet 1941.

(9). D’autres groupes pourraient être tentés comme un groupe nordique (Danemark, Suède, Pays-Bas).

Extrait de Faites l'Europe pas la guerre, de Jean-Luc Sauron, publié aux éditions Lextenso, le 25 octobre 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 23/10/2016 - 22:03
Le drapeau de Daesch
....vient d' être rendu légal par un jugement de Me Gisèle Sjôvall en Suède . La Presse Suédoise a certainement raté les épisodes de Charlie Hebdo , du Bataclan et de Nice . Vous avez dit " vision commune " de l' " Union Européenne " ? .
Deudeuche
- 23/10/2016 - 19:39
Monsieur Sauron
c'est plié, le mieux que l'on puisse faire c'est "sauver les meubles"!