En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© SND
En 2015, 1 032 policiers et gendarmes ont été blessés par mois. Au premier semestre 2016, 6 753 blessés en mission ou en service pour la seule police, +14% sur les mêmes mois de 2015. Cibler les flics devient un sport dans certaines zones.
L'heure du bilan
Braquages, agressions, vols et autres méfaits… Comment les chiffres officiels masquent les réalités criminelles
Publié le 21 octobre 2016
A quelques mois de la fin du quinquennat de François Hollande, la situation sécuritaire de la France est aujourd'hui plus que préoccupante. Face à la dégradation de la sécurité des Français et des forces de l'ordre, le gouvernement ne semble pas pour autant vouloir agir.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A quelques mois de la fin du quinquennat de François Hollande, la situation sécuritaire de la France est aujourd'hui plus que préoccupante. Face à la dégradation de la sécurité des Français et des forces de l'ordre, le gouvernement ne semble pas pour autant vouloir agir.

Exposons le désastreux état de la sécurité en France, vers la fin de la présidence Hollande. Ces derniers temps, on apprend que :

- En 2015, policiers et gendarmes ont eu 1 032 blessés par mois dans leurs rangs. Au premier semestre 2016, 6 753 blessés "en mission ou en service" pour la seule police, +14% sur les mêmes mois de 2015. Cibler les flics devient un sport dans les zones hors-contrôle. Pour un responsable policier, "le tabou de l'autorité est en train de tomber".

- Après Kim Kardashian, les agressions des riches (touristes ou autochtones) se multiplient. Attaquée chez elle à l'ouest de Paris, une Taïwanaise septuagénaire est délestée de plus de 150 000 euros de bijoux. Peu après, à Roissy, le PDG de la solderie GIFI et son épouse sont braqués en taxi : on leur vole pour 100 000 euros de bagages. Chaque semaine, dans les quartiers chics de la capitale, des porteurs de montres coûteuses sont agressés et dépouillés.

- "Culture jeune du djihad" ou simples prédations, la criminalité des mineurs s'aggrave sans cesse, les années Taubira ayant eu l'effet d'une puissante hormone de croissance sur les jeunes bandits. Du Nord au Gard en passant par les Ardennes, "explosion" des infractions des moins de 18 ans. A Saint-Etienne, le procureur s'affole du nombre des mineurs présentés au parquet en 2015 : +104% sur 2014. Dans le Val-d'Oise, des collégiens s'amusent à piller des supermarchés "de façon récurrente". Ainsi de suite.

Prenons de la hauteur. Ce mois-ci, France-Stratégie (jadis "Commissariat au Plan") publie une "auscultation clinique de la société française" dans l'excellent rapport Lignes de failles, une société à réunifier. Encore un bon travail de la fonction publique - dont la plupart des politiques se moquent. Or, dans ce rapport, le bilan et diagnostic de la présidence Hollande est terrible :

- Pour ces prochaines années, 73% des Français craignent des tensions croissantes entre composantes d'une société désormais fracturée

- Perte de confiance dans les institutions structurant notre vie collective

- Forte crainte d'un déclassement des personnes comme du pays

- Vie ressentie comme plus dure que naguère, d'abord par les populations vivant hors des centre-villes et se sentant abandonnées

- Capacité de l'Etat à répondre à l'insécurité remise en question

- Ségrégation sociale et culturelle croissante (le rapport évoque même une "sécession sans guerre", les riches/aisés évitant toujours plus de côtoyer la plèbe)

- Bien sûr, fort sentiment d'insécurité dans les fameuses "zones urbaines sensibles" et autres "quartiers populaires" (décodeur : ghettos et coupe-gorges)

Face à ce sinistre bilan, que fait le gouvernement ?

- Parfois, il simule. En octobre, la préfecture du Rhône organise des "rencontres de la sécurité 2016". Gendarmes, policiers... Cent manifestations locales... Lisons le programme : "Les jeunes, le permis, la route... Les gestes qui sauvent... La cybercriminalité en entreprise... Les conduites addictives... Des exercices nautiques". La criminalité ? Agressions, cambriolages et braquages ? Rien du tout.

- Deux fois en deux jours, le ministre-matamore de l'Intérieur s'adresse à lui-même de grands compliments. Grâce à lui, tout va bien (voir plus haut) - rhétorique près de laquelle un discours de Kim Jong-Un est un pénible exercice d'introspection critique. Quel courage : le ministre s'exprime devant "les directeurs de tous les services et les huiles de la police et de la gendarmerie", tous à sa solde et ligotés par le devoir de réserve.

- Enfin, notre drôle de ministre des Droits des Femmes. En 2015, 1 889 policières sont blessées en service ou en mission, +15% sur 2014. Pas son problème : le 10 octobre, la pétulante dame inaugure, devant un journaliste de Libération pâmé, une place du "Calvaire des filles", au métro Filles du Calvaire. Que dans le monde, on opprime des filles nous afflige, mais cette ministre n'a-t-elle pas mieux à faire que de placarder de débiles jeux de mots sur des réverbères ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 19/10/2016 - 11:42
FN
peut être la seule solution ?? On n'a pas encore essayé ??
Deneziere
- 19/10/2016 - 09:19
Dans cette article, on regarde du mauvais côté
Le gouvernement est toujours idéologiquement bloqué, d'accord. Mais le problème ne se situe pas tant au niveau du pouvoir exécutif qu'au niveau du pouvoir judiciaire.
Jean-Benoist
- 18/10/2016 - 18:10
combien de victimes égorgées
De policiers incendiés et des martyrs faudra t il pour que les français reagissent et s'arment pour se protéger?
attention le couvercle va exploser