En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 2 min 27 sec
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 5 heures 28 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 19 heures 9 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 21 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 22 heures 24 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 23 heures 16 sec
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 30 min 4 sec
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 5 heures 15 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 17 heures 58 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 20 heures 10 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 22 heures 39 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 23 heures 37 min
© Reuters
© Reuters
Edito

La bombe à retardement fiscale des collectivités locales

Publié le 14 octobre 2016
La France conserve le titre de championne d’Europe des prélèvements qui frappent toutes les catégories du haut en bas de l’échelle. Avec des résultats aberrants : ainsi l’Etat a dû rembourser plus d’un milliard aux contribuables assujettis à l’ISF parce que l’empilement des impôts et des taxes auquel ils sont assujettis dépassait largement le plafond de 75% auquel est limité la ponction de leurs revenus.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France conserve le titre de championne d’Europe des prélèvements qui frappent toutes les catégories du haut en bas de l’échelle. Avec des résultats aberrants : ainsi l’Etat a dû rembourser plus d’un milliard aux contribuables assujettis à l’ISF parce que l’empilement des impôts et des taxes auquel ils sont assujettis dépassait largement le plafond de 75% auquel est limité la ponction de leurs revenus.

La baisse des impôts est à l’ordre du jour des grandes formations politiques, c’est aussi un leitmotiv du gouvernement qui annonce une baisse timide l’an prochain en comparaison avec ce que fait l’Allemagne. Mais, dans le même temps, le ras de bol des Français ne fait que croître et embellir devant les réalités qui les frappe.  Car ils ont conscience que la  machine à créer des taxes nouvelles continue de tourner à plein régime chez les députés, le quinquennat de François Hollande ayant enregistré un record absolu en matière de création de mesures nouvelles.

La France conserve le titre de championne d’Europe des prélèvements qui frappent toutes les catégories du haut en bas de l’échelle. Avec des résultats aberrants : ainsi l’Etat a dû rembourser plus d’un milliard aux contribuables assujettis à l’ISF parce que l’empilement  des impôts et des taxes auquel ils sont assujettis dépassait largement le plafond de 75% auquel est limité la ponction de leurs revenus. Mais à l’autre bout de l’échelle, l’explosion des dépenses des collectivités locales au cours des dix dernières années pénalise  fortement les petits propriétaires modestes. Car les taxes foncières ont pris le pas sur l’impôt sur le revenu, dont  ils  sont  parfois exonérés  et peuvent représenter deux mois de leur faible pension.

Or, rien ne permet de penser que le mouvement  perpétuel de hausse de la fiscalité va connaitre une véritable pause. A l image de la courbe du chômage, tout le  monde veut l’inverser, mais personne  ne  s’y emploie réellement. L’Etat se défausse cyniquement  sur les collectivités territoriales, en réduisant drastiquement les subventions qu’il  leur accordait, ou en continuant de mettre à leurs charges des dépenses sociales  qui ne sont pas  plafonnées.  Dans les années à venir, c’est la gestion au niveau du terrain qui va causer les plus grands soucis. Car les réformes ont été conduites au mépris des règles  de bonne gestion  élémentaire.  La mise en  place des intercommunalités a entraîné des doublons, au lieu de donner lieu à des économies  d’échelle. Entre 2008 et 2015, les  dépenses de personnel ont augmenté de 23% ; le  nombre des agents  a fait un bond de plus de quatre cents mille entre 2002 et 2013. Le manque de rigueur s’est accompagné des plaies traditionnelles que dénonce  la  Cour des Comptes :  recrutements dictés par le  copinage plus que par la compétence , laxisme dans  le temps  de travail ,puisque vingt pour cent des collectivités seulement affichent le temps  réglementaire correspondant aux 35 heures hebdomadaires, jours de congés trop élevés, absentéisme, avancement automatique  qui se révèle coûteux en raison du vieillissement  du personnel , où près de quarante pour cent des agents ont plus de cinquante ans.  On imagine  les efforts qu’il faudrait déployer pour revenir à une  gestion exemplaire, alors que la  tentation sera grande, une fois les  échéances  électorales  passée, d’utiliser l’arme fiscale pour masquer le manque de courage politique. La seule mesure concrète, reprise au demeurant par les candidats de la droite concernerait le non remplacement d’une partie au moins des personnels partant en retraite.  Mais on  imagine déjà le tollé qu’elle susciterait dans une opinion, qui voit dans tout changement un signe de régression sociale, comme ne cesse de le marteler François Hollande, alors que la vie, c’est l’adaptation  permanente  à une société qui évolue à toute allure.      

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/10/2016 - 01:51
Après la décentralisation gauchiste ratée...
comment réparer les dégâts, sans enlever une ou plusieurs strates surnuméraires créés par les UMPSECOLOCOCOS? Lorsque ces incompétents seront revenus aux affaires, ils ne pourront faire aucune économie de fonctionnement sans léser dangereusement le service public. La seule solution est celle du FN:ôter une ou deux des strates surnuméraires et recentrer l'état sur ses fonctions régaliennes...ainsi, le service public sera amélioré, et les économies facilement réalisées!
pierre de robion
- 14/10/2016 - 17:12
La sagesse de Bouddha!
C'est avec cette vision qu'il faut envisager la chose: le problème a-t-il une solution? A priori NON! Donc inutile de chercher quelque chose qui n'existe pas , ou plutôt attendons que les choses en soient venues à un point de rupture tel que la solution s'imposera d'elle-même! Seul hic, elle risque d'être douloureuse.
On peut en dire autant pour la situation financière de l'Etat ou de la planète qui continue à emprunter à taux nul, voire négatif.
Fondation pour l'innovation politique
- 14/10/2016 - 12:13
Collectivités locales : des pistes pour faire mieux avec moins
"Les résultats des élections régionales ont confirmé une exigence paradoxale chez nombre de citoyens, celle de vouloir des services publics adaptés et, dans le même temps, la baisse des impôts qui servent à les financer. Or, au plan local, du fait de la diminution de 11 milliards d’euros des dotations de l’État vers les collectivités territoriales d’ici à 2017, beaucoup d’élus envisagent d’augmenter les impôts locaux ou l’ont déjà fait en 2015. Une telle hausse serait insupportable pour les contribuables électeurs, et contre-productive tant politiquement qu’économiquement. Comment sortir de ce dilemme ? Retrouvez l'analyse de Trop Libre, blog de la Fondation pour l'innovation politique : http://goo.gl/pddGl6
"