En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

07.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 11 heures 30 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 12 heures 20 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 15 heures 24 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 19 heures 35 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 21 heures 21 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 11 heures 57 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 13 heures 8 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 14 heures 59 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 15 heures 35 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 21 heures 32 min
© Reuters
© Reuters
Un rival après l'autre

Vous avez aimé Wagram 1, le discours de Hollande contre Sarkozy ? Vous allez adorer Wagram 2, celui contre Juppé

Publié le 14 octobre 2016
Après avoir beaucoup attaqué Nicolas Sarkozy, le locataire de l’Élysée s’apprête désormais à cibler Alain Juppé en contestant sa vision des questions économiques et sociales. Il espère encore le faire trébucher avant le second tour de la primaire mais jette, en même temps, les bases de sa future campagne contre celui qu'il n'attendait pas.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir beaucoup attaqué Nicolas Sarkozy, le locataire de l’Élysée s’apprête désormais à cibler Alain Juppé en contestant sa vision des questions économiques et sociales. Il espère encore le faire trébucher avant le second tour de la primaire mais jette, en même temps, les bases de sa future campagne contre celui qu'il n'attendait pas.

Jusqu'ici ils ont tapé comme des sourds. Comme des sourds sur un seul homme. Leur adversaire préféré. Celui qu'il fallait aider au mieux en le désignant comme cible. Celui, face à qui, François Hollande pensait avoir une chance, sa seule chance : Nicolas Sarkozy. Depuis 2012, les deux hommes se sont fait la courte-échelle. En se pointant du doigt, il se sont légitimé. L'échéance se rapprochant les entourages ont pris le relais. Et la hollandie tout entière s'est mise à bouffer du Sarko comme elle bouffe du curé. Sans succès. Malgré tous les efforts de ses adversaires, le candidat préféré n'a pas cessé de chuter dans les sondages. François Hollande et son entourage viennent donc de sortir leur plan B. Le plan anti Juppé. Car à moins de 40 jours du premier tour, c'est bien le maire de Bordeaux qui semble tenir la corde. Or si attaquer Nicolas Sarkozy ne suffit pas à galvaniser les électeurs de droite, critiquer Juppé suffira peut-être à dissuader ceux de gauche, voire même du centre, d'aller voter à la primaire pour le soutenir. Pour l'entourage présidentiel, il y a urgence à circonscrire l'incendie, en faisant comprendre que l'ancien Premier ministre n'est pas un gentil social démocrate bon teint.

 

Jean-Christophe Cambadelis a donc ouvert, officiellement, le feu, lundi, en jugeant "incroyables" la déclaration d'Alain Juppé qui, dans un documentaire réalisé par Franz-Olivier Giesbert, expliquait qu'il "emmerdait" ceux qui ne l'appréciaient pas. Pour Cambadélis, c'est "une indication sur ce qu'il serait s'il était président de la République. On peut se demander s'il a les nerfs pour aborder cette tâche immense dans le moment que nous traversons.". Stéphane Le Foll a renchéri plus tard sur France 2 : Juppé "c'est la vieille droite, c'est celle qui a existé avec le RPR !" celle de "la suppression de l'ISF", de "la dégressivité pour les allocations-chômage", sans oublier "la lutte contre les syndicats, le retour aux 39 heures, la fin des 35 heures…"

 

François Hollande devrait finir le travail par un meeting que la hollandie nomme déjà "Wagram II". Wagram I était une réponse à Nicolas Sarkozy et à son discours sur l'"identité nationale". François Hollande y défendait la cohésion nationale. "La cohésion ne demande pas l’effacement des différences, ni même des différents, mais elle exige de la mesure pour se garder de la provocation qui attise et de la stigmatisation qui blesse", avait lancé le Chef de l’État. Cette fois, le Président presque candidat devrait tenter de se poser comme le défenseur du modèle social français, menacé par le programme "libéral" de la droite. Un discours conçu comme un missile anti-Juppé. Cette fois, les proches de François Hollande souhaiteraient le faire parler devant un cercle plus large que celui du PS, devant des syndicalistes, par exemple. Ce nouveau discours pourrait avoir lieu au Conseil économique, social et environnemental.


Mais si le Président de la République espère, grâce à cette attaque frontale, faire trébucher Alain Juppé avant la présidentielle, le risque ne semble pas paralyser les proches du maire de Bordeaux. Dans les colonnes du Figaro du 10 octobre, l'un de ses conseillers, Gilles Boyer, lançait: "Je remercie Jean-Christophe Cambadélis ! Ses attaques sont une reconnaissance formidable du travail accompli…" et de se réjouir : "la gauche a bien compris quel était son adversaire le plus redoutable".

Mais tout en essayant d'influer sur la primaire, François Hollande commence surtout à jeter les base d'une nouvelle campagne à laquelle il réfléchit depuis l'été. "Selon qu'il aura à affronter Sarkozy ou Juppé, Hollande ne fera évidemment pas la même campagne, décrypte l'un de ses stratèges auprès du Figaro. Si c'est le premier qui gagne la primaire, il attaquera sur le thème 'la République est en danger!'. Si c'est le deuxième qui l'emporte, il dira que le modèle social est en danger. Il se prépare aux deux scénarios". Le second n'étant, certes, pas le préféré de l'actuel Chef de l’État. Ces grandes manœuvres laissent, en tous cas, penser, contre l'avis de beaucoup à gauche, que même si Alain Juppé est désigné candidat à al présidentielle, François Hollande ne renoncera pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

07.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 18:17
Labelliser les politiciens selon leur aptitudes comportementale?
Pour éviter, comme cela se présente aux U.S., de focaliser les débats sur des postures, des attitudes ou des comportements au détriment des vraie questions de fond, il faudrait une sorte de "sur-parti" qui garantit le contrôle de la qualité psychiatrique des candidats comme le ferait un label. 
Ce "label" garantirait au citoyen qu’un candidat -quelle que soit sa couleur politique- validé par ce label serait psychologiquement sain. 
Le premier critère serait l'aptitude à l'empathie. 
Un politicien sans empathie n'est intéressé que par lui-même et le pouvoir au prix de n'importe quelle manipulation. 
Les «sans empathie» sont souvent des propagateurs de haine. 
Ils sont aussi souvent attirés par la complosphère. 
Si l’on pouvait éviter ce genre de personne toxique en politique…
jurgio
- 12/10/2016 - 23:02
Un quinquennat entier pour se mettre en scène
Il a même pensé que ses petites blagues allaient détendre les Français en plein marasme économique ! Il se faisait même l'auteur des fuites dont il feignait de se plaindre ! (Caton...) Quand il demande de ne pas suivre la demande de Fillon à l'encontre de Sarkozy, vous le croyez ? Il sera toujours resté un petit secrétaire du PS, propulsé par des circonstances extraordinaires. Un intérimaire...
Paulquiroulenamassepasmousse
- 12/10/2016 - 19:49
Double effet Kiss-cool...
Wagram 1: Flamby désigne Sarko comme son principal adversaire. Effet recherché et obtenu, cela renforce l'image de challenger et fait remonter Sarko par rapport à Juppé en agrégeant les plus à droite de son électorat.
Wagram 2: Flamby essaye encore d'aider Sarko en essayant de laminer l'électorat de Juppé le plus au centre....
Normal 1er espère ainsi son soleil d'Austerlitz avec la victoire de Sarko à la primaire de droite.