En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 10 heures 13 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 4 heures 30 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Casse tête

Pourquoi Alain Juppé réfléchit déjà à la meilleure manière de rassembler la droite à l'issue de la primaire

Publié le 14 octobre 2016
Le Maire de Bordeaux prépare la présidentielle et se demande comment attirer à lui les électeurs orphelins de Nicolas Sarkozy sans pour autant faire fuir les centristes. Il n'est pas prêt à céder sur le terrain des idées. Il s'apprête donc à accorder des maroquins aux soutiens de l'ancien président.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Maire de Bordeaux prépare la présidentielle et se demande comment attirer à lui les électeurs orphelins de Nicolas Sarkozy sans pour autant faire fuir les centristes. Il n'est pas prêt à céder sur le terrain des idées. Il s'apprête donc à accorder des maroquins aux soutiens de l'ancien président.

"Selon le bon vieux principe Guydrutien, une haie après l'autre", sourit Benoist Apparu, l'un des soutiens d'Alain Juppé, en ce petit matin d'octobre. Alors que les écarts dans les sondages se creusent et qu'Alain Juppé commence à apparaître comme le futur vainqueur des primaires de la droite, ses conseillers ne veulent pas aller trop vite en besogne. Comment rassembler la famille après le second tour de la primaire, comment convaincre des électeurs qui auront été chauffés à blanc, dans un camps comme dans l'autre, de se rallier au vainqueur, le sujet est encore tabou. L'ancien ministre jure que la question a à peine été abordée au QG de campagne, histoire de ne pas faire mine de vendre la peau de l'ours. Mais lorsqu'on interroge d'autres membres de l'équipe, ils reconnaissent : "C’est l'un des leitmotivs de Juppé. Il nous répète presque à chaque réunion : 'le 27, il nous faudra être tous réunis'".

 

Alors comment faire lorsque les candidats mènent des campagnes aussi différentes, lorsque les électeurs sont aussi remontés contre le candidat adverse ? Comment éviter que les électeurs de Nicolas Sarkozy ne se reportent en masse sur Marine Le Pen ou que les électeurs d'Alain Juppé, si l'ancien Président emportait finalement la primaire, ne lui préfèrent François Hollande ? "Ce sont deux droites qui s’affrontent aujourd’hui et quelque soit celle qui gagnera, il y aura des pertes", reconnaît le conseiller de l’ancien Premier ministre, Gilles Boyer, qui a déjà fait une croix sur une partie des électeurs de Nicolas Sarkozy.

 

Il faut dire que le Maire de Bordeaux ne semble prêt à aucune concession idéologique. "Sur les questions économiques, il y a des divergences mais aussi des convergences, sur le plan sociétal, en revanche, nous respecterons le choix des électeurs qui auront validé le projet. Il y aura des adaptations, mais le projet ce sera celui du gagnant", affirme Fabienne Keller. Gilles Boyer confirme : "Il n'y aura pas deux campagnes, ce sera un continuum. C'est le projet du vainqueur qui s'appliquera. Le meilleur exemple, c'est le ralliement d’Hervé Mariton. Pour l'obtenir, Alain Juppé n'a pas changé d'avis sur le mariage pour tous ou la Flat Taxe. Nous nous enrichirons des bonnes idées des autres mais pas des mauvaises". Et un autre soutien d'abonder : "Cela montre que Juppé ne vend pas son âme pour être président".

 

Il faut dire que le maire de Bordeaux a une sacrée pression derrière lui, notamment des centristes qui ne soutiendront pas un candidat qui s’égarerait sur les terres de la droite dure. "Si le score est serré, il est évident que les Sarkozystes vont coller Juppé pour tenter de lui imposer leurs idées mais il ne doit pas céder", martèle-t-on au Modem. D'autant, souligne l'un des conseillers du maire de Bordeaux, que celui-ci, s'il doit se réconcilier avec les électeurs de Nicolas Sarkozy, va devoir aussi s'adresser"aux déçus du sarkozysme sinon on fera 49%", une référence cruelle au score obtenu par l'ancien Président de la République face à François Hollande en 2012. Ambiance. A tel point que Fabienne Keller préfère, pour sa part, miser sur "l'esprit de Noël" pour apaiser les tensions et réconcilier les adversaires d'hier.

 

Mais s'il ne semble pas prêt à faire énormément de concessions idéologiques, Alain Juppé pourrait se montrer plus ouvert quant aux postes à attribuer aux uns et aux autres. "L'erreur fatale de Chirac en 1995, ça a été de ne pas tuer immédiatement les balladuriens, en dissolvant l'Assemblée, ou de leur pardonner en prenant Nicolas Sarkozy à Matignon et dix balladuriens au gouvernement. Évidement, il faut toujours pardonner, nous allons donc devoir donner des gages", explique un proche d'Alain Juppé. Un vrai casse tête que cette question de maroquins, car les soutiens d'Alain Juppé espèrent aussi leur part. "Il faudra une majorité présidentielle équilibrée, qui marche sur deux jambes, composée d'un Pole républicain et d'un pole centriste. Il faut revenir au RPR et à l'UDF", affirme Marielle de Sarnez.

Une question semble, en tous cas, tranchée, c'est celle de Laurent Wauquiez qui, au nom du rassemblement nécessaire, défend l'idée de conserver son poste de numéro 1 des Républicains en cas de victoire de Juppé. Pas gagné si l'on en croit le staff de campagne du maire de Bordeaux : "Bien sur, il y a le sujet du rassemblement mais on doit aussi se demander qui tiendra la barre quand les problèmes commenceront et il ne faut pas que ce soit quelqu’un qui se retournera contre nous dès la première secousse". Exit Wauquiez donc. Un vrai casse tête !

 

Du coté de chez Nicolas Sarkozy, les choses semblent plus simples où moins urgentes. "Il est vrai que nous sommes vraiment concentrés sur la primaire, nous n'avons pas encore réfléchi à la suite", explique un soutien qui pense cependant que si Nicolas Sarkozy l'emporte : "les élus se rallieront car ce qu'ils veulent avant tout c'est garder leur circonscription. En ce qui concerne les électeurs, ils détestent tellement Hollande qu'ils se rallieront au candidat de droite". François Hollande, lui, fait le pari inverse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (40)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 18:37
Labeliser les politiciens?
Pour éviter, comme cela se présente aux U.S., de focaliser les débats sur des postures, des attitudes ou des comportements au détriment des vraie questions de fond, il faudrait une sorte de "sur-parti" qui garantit le contrôle de la qualité psychiatrique des candidats comme le ferait un label. 
Ce "label" garantirait au citoyen qu’un candidat -quelle que soit sa couleur politique- validé par ce label serait psychologiquement sain. 
Le premier critère serait l'aptitude à l'empathie. 
Un politicien sans empathie n'est intéressé que par lui-même et le pouvoir au prix de n'importe quelle manipulation. 
Les «sans empathie» sont souvent des propagateurs de haine. 
Ils sont aussi souvent attirés par la complosphère. 
Si l’on pouvait éviter ce genre de personne toxique en politique…
ISABLEUE
- 13/10/2016 - 15:23
Non pas du tout
Je reste persuadé que NS VA GAGNER;

Non, pas de hold up, pas d'histoire d'argent
Paulquiroulenamassepasmousse
- 13/10/2016 - 13:31
@isableue
Vous voulez dire "haut les mains" avec Sarko ce serait un hold up...