En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Ce que DSK a (presque) vraiment dit

02.

Happy Birthday Mister President

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 54 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 11 heures 32 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 14 heures 15 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 19 heures 12 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 20 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 11 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 13 heures 16 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 16 heures 10 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 54 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 19 heures 24 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 20 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 20 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Cécile Vannier, tuée à 17 ans dans un attentat perpétré au Caire le 22 février 2009, "première victime" des massacres qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre 2015

Publié le 08 octobre 2016
Après les attentats du 13 novembre 2015, Philippe Cohen-Grillet révélait dans Le Canard enchaîné que, malgré le déni et les mensonges du gouvernement, la justice française était au courant de menaces contre le Bataclan depuis 2009, et que rien n’avait été fait. Fondé sur des centaines de documents inédits et des années de rencontres avec les principaux protagonistes, Nos années de plomb est une chronique glaçante de la guerre en cours. Extrait de "Nos années de plomb - Du Caire au Bataclan : autopsie d’un désastre", de Philippe Cohen-Grillet, aux éditions Plein Jour 1/2
Philippe Cohen-Grillet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Cohen-Grillet est journaliste et écrivain. Spécialiste des dossiers terroristes, il écrit pour Le Canard enchaîné, Paris Match, Le 1 et, en Belgique, pour Espace de libertés et Médor. Il est l’auteur de plusieurs essais et documents, et de deux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les attentats du 13 novembre 2015, Philippe Cohen-Grillet révélait dans Le Canard enchaîné que, malgré le déni et les mensonges du gouvernement, la justice française était au courant de menaces contre le Bataclan depuis 2009, et que rien n’avait été fait. Fondé sur des centaines de documents inédits et des années de rencontres avec les principaux protagonistes, Nos années de plomb est une chronique glaçante de la guerre en cours. Extrait de "Nos années de plomb - Du Caire au Bataclan : autopsie d’un désastre", de Philippe Cohen-Grillet, aux éditions Plein Jour 1/2

Cécile Vannier a été tuée à 17 ans dans un attentat perpétré au Caire le 22 février 2009 ; elle est, en un sens, la première victime des massacres qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre 2015. Entre ces deux actes terroristes, il existe des liens, avérés et incontestables, que la justice française n’a pas su exploiter, et que certaines hautes autorités de l’État se sont acharnées à nier.

Dès les prémices de l’enquête sur la tragédie qui, parce qu’ils étaient français, a frappé le groupe de lycéens dont Cécile faisait partie, une autre cible est apparue : le Bataclan.

Parmi ceux qui voulaient, dès alors, s’en prendre à la salle de spectacle, djihadistes dûment identifiés, fichés, voire déjà condamnés, certains joueront un rôle actif dans les massacres du 13 novembre, dont les frères Clain, qui les revendiqueront au nom de l’État islamique. De même retrouvons-nous, de 2009 à 2015, d’identiques motivations antifrançaises et antisémites. Mais entre-temps, en 2012, un non-lieu a été prononcé par un juge - celui-là même qui aujourd’hui dirige l’enquête sur le 13 novembre -, et rien n’a été fait pour protéger le Bataclan.

Ce stupéfiant échec de la justice antiterroriste française, aux conséquences désastreuses, n’avait jamais filtré, avant que je n’en révèle une partie dans la presse en décembre 2015. Mais, loin de crever l’abcès et de permettre que l’on tire publiquement les enseignements du fiasco, ces premières révélations ont valu quelques beaux jours à la politique de l’autruche sous les lambris du Palais de justice comme ceux des ministères. (…)

De longue date, depuis le modeste belvédère que me confère ma fonction de journaliste, je me suis efforcé de suivre au plus près les dossiers relatifs aux attentats. Plus particulièrement, j’ai enquêté, dès le début, sur le dossier du Caire.

Le 13 novembre 2015 au soir, j’étais, comme chacun de nous, pétrifié par l’abomination des massacres commis à Paris et Saint-Denis. Une heure plus tard, mon premier coup de téléphone a été pour un rédacteur en chef :

« Voilà, ils y sont parvenus. Le Bataclan a été transformé en charnier. Je ne suis pas surpris. »

J’avais en main tous les documents, toutes les preuves établissant que ce qui venait de se passer prenait sa source, pour une large part, dans les événements qui s’étaient produits six ans auparavant. J’ai tout de suite su que j’allais les rassembler, publier la chronique de ces années d’investigation qui trouvaient ce soir-là le plus abject des dénouements.

Ni juge ni policier, ayant peu d’appétence pour la cavalerie à dos de cheval blanc, ma démarche journalistique ne s’inscrit cependant en rien dans une bouffonne et prétentieuse chasse aux sorcières. Plus simplement, alors que notre pays a déjà subi dans les années quatre-vingts puis quatre-vingt-dix la morsure du terrorisme islamiste, je me suis efforcé de comprendre comment dérapages, désinvolture et incompétence ont possiblement ouvert la voie à des attentats massifs, d’une ampleur sans précédent.

Extrait de "Nos années de plomb - Du Caire au Bataclan : autopsie d’un désastre", de Philippe Cohen Grillet, publié aux éditions Plein Jour, octobre 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires