En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 11 min 30 sec
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 46 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 11 heures 25 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 12 heures 25 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 41 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 15 heures 2 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 20 heures 15 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 53 min 46 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 1 heure 24 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 11 heures 58 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 12 heures 58 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 14 heures 24 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 42 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 20 heures 23 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 20 heures 58 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Sondage exclusif

66% des Français estiment que le démantèlement de la jungle de Calais ne sera pas une mesure efficace et 78% comprennent ou approuvent les élus opposés à la création de centres d'accueil pour les migrants

Publié le 14 octobre 2016
Selon un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, 66% des Français estiment que fermer la jungle de Calais ne sera pas une mesure efficace dans le cadre de la crise migratoire. Une résignation qui fait notamment écho aux nombreux plans de ce genre déjà annoncés depuis quinze ans par les gouvernements successifs.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, 66% des Français estiment que fermer la jungle de Calais ne sera pas une mesure efficace dans le cadre de la crise migratoire. Une résignation qui fait notamment écho aux nombreux plans de ce genre déjà annoncés depuis quinze ans par les gouvernements successifs.

Atlantico : Quel est selon vous le principal enseignement de ce sondage ?

Jérôme Fourquet : Ce sondage montre qu'alors même que la question de Calais et des centres d'accueil créés un peu partout en France pour diminuer la pression migratoire sur Calais est très présente de nos jours dans l'actualité, et que le gouvernement s'est engagé à apporter une réponse pérenne sur place, une très nette majorité de Français est très sceptique sur l'efficacité de ce plan, avec 66% d'entre eux qui pensent que ce sera une solution provisoire, et qu'à terme ces migrants reviendront à Calais. Seulement 15% des Français pensent que cette mesure aura des effets durables, 19% étant dans l'expectative.

Les résultats sont très nets et montrent un fort scepticisme et une forte résignation face à ce problème. Ceci peut s'expliquer en partie par le fait que la crise à Calais dure depuis des années maintenant, et que plusieurs initiatives de ce genre ont déjà été annoncées solennellement par différents gouvernements sans que le problème ne soit réglé. Presque quinze ans après la création du centre de Sangatte, on parle toujours de problèmes migratoires à Calais, et cela s'est même empiré au fil des ans.

Pour reprendre un peu l'historique de ce sujet, on se souvient qu'au début des années 2000, Nicolas Sarkozy – alors ministre de l'Intérieur – a annoncé la fermeture du centre de Sangatte, qui était censé fonctionner comme un appel d'air. Or, cette fermeture fortement médiatisée n'a pas permis de régler le problème. En 2009, nous avons ensuite eu le démantèlement de la première jungle, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, avec Eric Besson ministre de l'Immigration qui fit procéder, caméras à l'appui, à la destruction de ce mini-bidonville avec des bulldozers. Enfin, plus récemment, le gouvernement de François Hollande a fait raser la partie Sud de la jungle de Calais en expliquant que cela ferait baisser la pression migratoire et attirerait moins de migrants à Calais. Il n'en a rien été, et les migrants sont aujourd'hui plus nombreux que jamais sur un périmètre plus restreint, d'où la multiplication des violences dans la jungle, et la détermination de plus en plus élevée de ces migrants pour passer en Angleterre.

Tout cela mis bout à bout, même si les Français ne se souviennent plus forcément de tous ces épisodes, a laissé des traces, et installé dans l'opinion l'idée selon laquelle ce problème était insoluble. D'où le grand scepticisme que nous mesurons ici. Ce n'est pas sans rappeler des chiffres assez similaires – voire plus élevés – que nous enregistrions quand nous sondions les Français sur les démantèlements de campements de Roms (été 2010, été 2012). A chaque fois, les Français avaient le sentiment qu'on ne faisait que déplacer le problème et que les campements se recréeraient un peu plus loin. Pour ce qui est de Calais, on est sur le même mode de réflexion : on se dit que les causes sont très profondes, il y a une envie très puissante des migrants de se rendre en Angleterre et, démantèlement ou pas, nous aurons à faire face dans les mois qui viennent aux mêmes problèmes.

Compte tenu des résultats de votre sondage sur la question des réactions de l'opinion à l'égard de la création de centres d'accueil pour migrants, peut-on dire qu'il existe vraiment une solution politique idéale face à cet enjeu ?

Quand on sonde les Français sur les réactions d'oppositions localement mesurées à la création de centres d'accueil, on observe que 17% seulement des Français condamnent ces réactions hostiles, 45% qui les comprennent sans les approuver, et 38% qui les approuvent. On a donc une opinion publique qui est plutôt dans la compréhension, voire même dans l'approbation, de ces mouvements.

C'est problématique, car d'une part les Français doutent de la pertinence et de l'efficacité du plan gouvernemental pour régler le problème à Calais, d'autre part ils sont très compréhensifs ou en soutien des levées de boucliers qui se multiplient un peu partout sur le territoire face à la création annoncée de centres d'accueil.

Si ces manifestations locales mettent souvent aux prises anti-migrants et pro-migrants, dans l'opinion publique aujourd'hui, même si vous n'êtes pas concernés dans votre propre commune, il y a de la compréhension, voire du soutien à ces actions. Début septembre, on constatait que plus de 60% de Français étaient hostiles, d'une manière générale, à l'accueil de migrants. Dans ce climat-là, il n'est pas étonnant de constater une certaine bienveillance aux réactions hostiles à la création de centres d'accueil.

Par ailleurs, on constate évidemment un clivage gauche-droite sur cette question. A gauche, il y a une minorité plus importante qu'ailleurs qui condamne ces actions. Mais même au Front de Gauche et au Parti socialiste, l'attitude qui prévaut est la compréhension vis-à-vis de ces actions. A droite, on est partagé entre approbation et compréhension, mais l'approbation est majoritaire (52%). Au Front national, elle est encore plus forte.

Tout cela est cohérent avec ce que l'on constate sur le terrain. C'est souvent le FN qui est à la manœuvre localement (soit à l'initiative, soit en soutien), comme nous avons pu le voir récemment à Louveciennes ou ailleurs. Pour ce qui est de l'électorat de droite, le soutien majoritaire est là aussi cohérent avec la réalité du terrain. Certains élus locaux, mais aussi régionaux (Laurent Wauquiez ou Christian Estrosi par exemple), ont pris des positions très claires pour s'opposer au plan gouvernemental, soutenus en cela par une majorité de leur électorat.

On constate juste un petit décalage sur la dernière question, où la compréhension/approbation de cette prise de position d'élus est un peu moins forte que la compréhension/approbation de la prise de positions d'habitants. Un décalage assez logique, car on peut penser qu'une partie de la population dit comprendre une mobilisation de riverains, mais attend peut-être un peu plus d'exemplarité ou de hauteur de vue de la part de ses élus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ex abrupto
- 10/10/2016 - 12:36
Je souhaite...
...que nous mettions d'abord à l'abri nos SDF . Et que nous ouvrions suffisamment de résidences étudiants pour que tous soient correctement logés pour leurs études?
Ensuite nous aviserons pour ces soi disant réfugiés; En commençant par les non- musulmans plus faciles à intégrer.
langue de pivert
- 09/10/2016 - 18:24
Les Français ont mis - ou contribué à mettre - cet exécutif de merde au pouvoir...et les ennuis qui vont avec ! Et ils osent se plaindre ? Quelle audace ! Moi qui n'ai jamais voté socialiste de ma vie je ne suis pas content de ce qui arrive bien sûr, mais je ne me plains pas. En fait je vis aussi bien qu'avant, je ne cherche ni travail ni logement, j'assure ma propre sécurité, je ne manque de rien ! Ils se préparent à recommencer en 2017 ! Qu'ils en redemandent du Hollande ! Ils en crèveront avant moi !
Jasmin84
- 09/10/2016 - 16:19
On nous raconte des histoires
On nous raconte des histoires. Les personnes qui s'entassent à Calais ne sont pas des refugies. Ce sont des hommes jeunes et seuls. Quand on les interroge ils viennent très rarement des zones de guerre. Donc l'examen de leur dossier ne devrait pas prendre des mois. Ce n'est d'ailleurs pas ce qui est prévu par la convention de Genève. La convention prévoit qu'ils arrivent, ils sont retenus le temps d'examiner leur cas et s'ils ne sont pas considérés comme refugies ils sont expulsés. Il est absolument inadmissible d'héberger dans chaque ville des pseudos réfugiés qui veulent en réalité s'imposer chez nous.
Si leur cas a été examiné et s'ils ont obtenus leur statut de réfugié il est normal de les héberger, dans le cas contraire il n'y a aucune raison de les accueillir et je comprends la colère des habitants de ces petits villages qui voient bouleverser leur quotidien.