En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

06.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

07.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 3 heures 10 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 7 heures 40 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 8 heures 47 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 9 heures 46 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 15 heures 58 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 16 heures 30 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 7 heures 30 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 8 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 9 heures 29 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 10 heures 22 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 16 heures 17 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 16 heures 54 min
© Reuters
© Reuters
Qui récoltera la tempête ?

Le camp Sarkozy sème le vent du tout-sauf-Juppé

Publié le 07 octobre 2016
L'équipe de Nicolas Sarkozy tente de retourner le tout-sauf-Sarkozy contre son principal bénéficiaire, Alain Juppé. Affirmant que les électeurs finiront par voter en faveur de l'ancien chef de l'Etat pour éviter le maire de Bordeaux. Une sorte de tout-sauf-Juppé qui a, pour l'instant, du mal à prendre.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'équipe de Nicolas Sarkozy tente de retourner le tout-sauf-Sarkozy contre son principal bénéficiaire, Alain Juppé. Affirmant que les électeurs finiront par voter en faveur de l'ancien chef de l'Etat pour éviter le maire de Bordeaux. Une sorte de tout-sauf-Juppé qui a, pour l'instant, du mal à prendre.

La formule a été inventée par l'un de ses adversaires d’aujourd’hui. Il en connaît la puissance et les nuisances. Cette faculté qu'a, une idée bien résumée, à se diffuser à la vitesse de la lumière, à capter l'attention et à pourrir le débat. Le Tout Sauf Sarkozy lancé par François Fillon en 2004 colle encore aux bask' de l'ancien Président. Lorsqu'il s'en croit enfin débarrassé, le TSS revient comme un boomerang obstiné. A chaque étape de sa vie politique : 2004, 2006, 2011, 2014... En 2016, le TSS est de retour. Il les entend, ces observateurs, ses sondeurs, analyser la popularité d'Alain Juppé. Et s'accorder pour dire que cette popularité repose, en grande partie, sur le rejet de l'autre. Et l'autre... c’est lui. Juppé ne suscite pas l'enthousiasme, mais tout est mieux que Nicolas Sarkozy, chantent en cœur les sondeurs. Satané TSS, encore et toujours.

Mais depuis quelque temps, Nicolas Sarkozy a décidé de retourner l'arme, depuis si longtemps braquée sur lui, contre son adversaire bordelais. L'ancien Président vient d'inventer le TSJ. Ça sonne moins bien, certes, mais l'idée peut-être redoutable. Il n'y a qu'à écouter les proches de l'ancien chef de l’État marteler : "Les électeurs vont finir par réaliser que Juppé n'est pas celui que l'on croit. Juppé en 1995, il a reculé quand-même", répètent les soutiens du candidat quand d'autres insistent sur son impopularité chez les médecins. "Ils ne veulent plus le voir, ils me disent : on n'en veut plus du tout", insiste un membre de l'équipe de campagne.

Tous insistent aussi sur l'idée que la politique d'Alain Juppé c'est du hollandisme bis alors que "Nicolas Sarkozy, lui au moins, assume d'être de droite or les gens ont envie d'un discours musclé". D'autre font tourner cette brève, publiée dans le Canard Enchaîné, qui raconte que le président de la Région Grand-Est, Philippe Richert, qui souhaite entrer au gouvernement si la droite retourne au pouvoir, est allé voir Alain Juppé pour l'assurer de son soutien si... ce dernier lui promettait un ministère. Réponse de l'édile bordelais : "je ne peux rien promettre". "C'est tout Juppé, racontent les sarkozystes, les types qui veulent le soutenir repartent humiliés. Parfois, il ne les reconnaît même pas".  Et d'en conclure que ces élus finiront par voter Nicolas Sarkozy, non pas parce qu'ils l'apprécient mais pour éviter Juppé. L'homme cassant qui ne promet jamais rien.

A cela, Juppé a répondu, dans un documentaire réalisé par Franz-Olivier Giesbert, "je les emmerde, s’ils ne sont pas contents qu’ils aillent voir ailleurs, on ne demande pas aux Français de choisir avec qui ils partiraient sur une île déserte". Du Juppé tout craché. Alors qu'à les entendre : "Nicolas Sarkozy a la capacité à vous emmener derrière lui. Durant son quinquennat, parfois, lorsqu’il proposait un projet de loi que les députés n'appréciaient pas, il les invitait à l’Élysée, leur parlait, et ils en ressortaient reboostés. Alain Juppé c'est l'inverse de ça". Reste que si le TSS survit au bout de 12 ans, le TSJ a du mal à prendre si l'on en croit les sondages qui, hier, encore, confirmaient l'avance du maire de Bordeaux. Mais la guerre psychologique n’est pas terminée, car le TSJ commence, aussi, a être entonné par l'autre partie de l'échiquier politique. Les proches de François Hollande l'ont repris à leur compte. "Cassant",  "froid", les mots sont les mêmes. Et d'ajouter : "Juppé c'est Balladur, il n'incarne pas cette droitisation de la société qui est en cours. S'il est désigné candidat de la droite à l'issue de la primaire, Marine Le Pen va faire un carton", explique un intime de François Hollande. Bref, Alain Juppé n'en a pas fini de se battre, contre sa droite et contre sa gauche.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

06.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

07.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 08/10/2016 - 08:17
Cloette, je suis tout à fait d'accord avec vous
Cloette, je suis tout à fait d'accord avec vous. Jouer sur l'hystérie anti-musulmane, cela plait beaucoup aux lecteurs d'Atlantico. Mais nous ne gagnerons cette guerre qu'en employant des moyens réalistes. Cela ne sert à rien de nous refaire le coup de la ''Promesse du Bourget'' ! Actuellement, il semble que la police surveille autant de fichiers S que ses effectifs le lui permettent. S'ils ont l'impression qu'il va passer à l'acte, on libère une place de prison en graciant un vendeur de cannabis et on enferme le terroriste. Mais après le prochain attentat, il faudra passer à la vitesse supérieure !
cloette
- 07/10/2016 - 21:52
@Clint
Elle veut integrer ceux qui sont français et en effet ils sont français quefaire d'autre ? De plus il est èvident qu'elle veut etre élue par le plus grand nombre .
clint
- 07/10/2016 - 21:20
Cloette vous avez seulement oublié une donnée importante :
Le FN en qui on pouvait avoir confiance sur certains projets, notamment identitaires, n'existe plus ! L'islam n'est pas un problème pour MLP et elle joue la carte de la non stigmatisation !