En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 3 heures 50 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 46 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 42 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 9 heures 51 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 31 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 4 heures 8 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 4 heures 53 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 9 heures 4 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 12 heures 4 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 4 heures
Tribune

RSA contre une journée de travail hebdomadaire : une mesure de justice sociale

Publié le 07 octobre 2016
Prévisible et consternant. Ce mercredi 5 octobre, le tribunal administratif de Strasbourg a annulé la décision du conseil départemental du Haut-Rhin qui imposait aux allocataires du RSA de travailler bénévolement sept heures par semaine pour des associations, collectivités locales, maisons de retraite ou établissements publics.
Nicolas Dupont-Aignan préside Debout la France, parti politique se revendiquant du gaullisme et est l'auteur de France, lève-toi et marche aux éditions Fayard.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Dupont-Aignan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Dupont-Aignan préside Debout la France, parti politique se revendiquant du gaullisme et est l'auteur de France, lève-toi et marche aux éditions Fayard.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Prévisible et consternant. Ce mercredi 5 octobre, le tribunal administratif de Strasbourg a annulé la décision du conseil départemental du Haut-Rhin qui imposait aux allocataires du RSA de travailler bénévolement sept heures par semaine pour des associations, collectivités locales, maisons de retraite ou établissements publics.

En tout état de cause, l’idée était intéressante et se rapproche d’une mesure de bon sens que je défends depuis de nombreuses années et qui figure en haut de mon projet présidentiel. Je propose en effet de faire effectuer par toute personne au RSA en état de travailler une journée de mission d’intérêt général par semaine pour la collectivité (région, municipalité, etc.).

Le RSA est indispensable dans une société qui ne laisse personne sur le bord du chemin et il n’est ni dans mon tempérament, ni dans mes convictions de gaulliste social de vouloir remettre en question ce filet de sécurité qui protège 2 millions de nos compatriotes.

Néanmoins, je souhaite l’améliorer afin qu’il réponde à sa vocation première : favoriser le retour à l’emploi des personnes percevant les minimas sociaux.

Le RSA a remplacé le RMI dont le bénéficiaire signait un contrat d’insertion, clé de l’ouverture des droits. Mais l’insertion s’est révélée un vœu pieux, d’où la création de ce Revenu de Solidarité Active. Je veux mettre en avant cette dimension d’activité pour aller jusqu’au bout de la logique et offrir une véritable deuxième chance par un premier travail, un jour par semaine.

Voir cette journée hebdomadaire de travail comme une punition revient à faire un singulier procès d’intention aux bénéficiaires du RSA : cela équivaut à considérer qu’ils verraient nécessairement ce retour partiel au travail comme une corvée.

Je ne partage absolument pas cette vision. Au contraire, j’imagine cette journée comme une première réinsertion dans le monde du travail, comme une possibilité d’acquérir des expériences professionnelles nouvelles et utiles à l’heure des entretiens d’embauche, comme une façon d’éviter l’éventuelle désocialisation grâce à cette activité.

A ceux qui s’interrogeraient sur la façon d’occuper cette contrepartie offerte à la collectivité, je peux garantir qu’à la simple échelle de ma mairie de Yerres, je peux trouver mille tâches à accomplir pour des travailleurs motivés.

Cette journée hebdomadaire permettrait également de mettre fin à une grande partie des fraudes au RSA. En effet, certains touchent le RSA alors qu'ils ne vivent pas en France.

Ces individus disposent d'un compte bancaire en France. Ils se contentent de venir une fois par an pour retirer l'argent  et profitent de la rareté des contrôles.

Or, les allers-retours hebdomadaires qu’imposerait cette journée rendraient inopérants ce type de fraudes.

J’attache une grande importance à cette réforme du RSA qui prend toute sa place dans le volet justice sociale de mon programme : je veux récompenser le travail et le mérite et aider ceux qui manifestent une vraie volonté de s’en sortir. Je veux renouer avec cette tradition française de l’ascension sociale qui voit les plus valeureux enjamber les barrières sociales à la seule force de leur poignet. C’est la raison pour laquelle je veux notamment stopper le saccage de l’Ecole de la République par le pédagogisme fou et privilégier l'apprentissage des savoirs fondamentaux, notamment le français et le récit national.

Valoriser le travail, c’est également aider les plus modestes de nos aînés, ceux qui ont pu connaître des carrières accidentées pendant lesquelles ils touchaient les minimas sociaux. Pour eux, je propose d’augmenter de 100 euros par mois les pensions de 6 millions de retraités, mesure financée par la réaffectation des 8 milliards de contribution nette au budget de l’UE.

Je veux une France juste qui mêle les générations et les parcours, qui donne à chacun sa chance par l’école et la formation continue, qui garantit la dignité par le travail, la sécurité sociale et la retraite équitable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 07/10/2016 - 09:54
L'abandon de la ''Lutte des Classes'' !
Les véritables solutions, c'est le Revenu de Base, réservé aux seuls français, et l'obligation pour l’État de fournir rapidement une occupation apportant un revenu supplémentaire à tous ceux qui le demandent. Le Revenu de Base encouragera fortement l'initiative privée ! C'est le contraire à la fois du Marxisme et du Libéralisme : c'est l'abandon de la ''Lutte des Classes'' !
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 07/10/2016 - 09:41
excellente initiative
....qui pourrait même se décliner sur la base du volontariat .
Recevoir sans donner ne me parait pas logique : mais bon j'me trompe!
Jean-Benoist
- 07/10/2016 - 09:20
Excellente initiative de la part
Du département du haut rhin pour remettre les gens dans le circuit de la vie active..
et le contribuable a limpression quil ne verse pas de largent a fond perdu..
car cest la politique du donnant donnant plutot que distribuer largent sans contre partie qui doit etre appliquée. .
que le département fasse appel