En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

04.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

05.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

06.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 15 min 37 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Make the Internet Great Again : le style Trump sur Twitter

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

il y a 4 heures 16 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le peuple français est-il une fiction ? : la France face au spectre de l’identité

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Politique
Debout les morts

Miracle à Jérusalem : Emmanuel Macron va rencontrer Yasser Arafat !

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Economie
Raréfaction des ressources

Une économie beaucoup plus économe en matières premières : l’idée présentée à Davos par Ellen Mac Arthur qui pourrait vraiment faire la différence

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Politique
SOS contrat social

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

il y a 7 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 18 heures 13 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 19 heures 54 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Un immense populicide mondialisé ? : l’histoire tragique de la fin du communisme et des ultimes heures de la guerre froide

il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Grandeurs et misère de la vie politique : le regard et le jugement de Tocqueville sur son engagement

il y a 4 heures 21 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute
il y a 4 heures 35 min
décryptage > International
Donne moi ton signe, je te dirai ce que tu vas faire

Année du rat de métal : voilà comment les dirigeants chinois pourraient adapter leur stratégie en fonction de leurs horoscopes

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Politique
Mission impossible

Retraites : pourquoi la complexité du système fiscal et social français fragilise la crédibilité des études d’impact

il y a 6 heures 35 min
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 15 heures 59 sec
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 18 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 22 heures 34 min
© Reuters
L’homme est tellement déterminé, tellement convaincu que son heure est venue, tellement habité aussi par l’idée que c’est son devoir et son destin, qu’il peut renverser les tables, brouiller les lignes de partage du bipartisme...
© Reuters
L’homme est tellement déterminé, tellement convaincu que son heure est venue, tellement habité aussi par l’idée que c’est son devoir et son destin, qu’il peut renverser les tables, brouiller les lignes de partage du bipartisme...
Atlantico Business

Macron persiste et signe : il part à la bagarre avec un programme qui commence à prendre forme

Publié le 04 octobre 2016
La semaine va être dominée par les propositions d’Emmanuel Macron qui ne baisse pas les bras. Au contraire...
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La semaine va être dominée par les propositions d’Emmanuel Macron qui ne baisse pas les bras. Au contraire...

Discours à la France qui subit. La ville de Strasbourg est habillée aux couleurs d’Emmanuel Macron, pour un premier discours destiné à construire son programme pour la présidentielle. Parce que l’ancien ministre de l’Economie est déterminé à aller jusqu’au bout. Avec un diagnostic sur l‘état de la France qu’il va détailler puis un programme de redressement qu’il déclinera pendant tout le mois d’octobre et qui sortira début novembre.

C’est donc parti et bien parti. Quand on interroge les responsables politiques, de droite et de gauche, des chefs d’entreprise, sur ce qu'ils pensent de l'entreprise Macron, on obtient curieusement la même réaction, la même perspective.

"Macron ? Et bien théoriquement il n’a strictement aucune chance d’arriver à la présidence de la République. Le système est trop verrouillé par les deux grandes familles politiques, il a même très peu de chances de réunir les conditions légales pour être candidat. Mais ça c’est de la théorie".

Parce qu’en pratique tout est possible. L’homme est tellement déterminé, tellement convaincu que son heure est venue, tellement habité aussi par l’idée que c’est son devoir et son destin, qu’il peut renverser les tables, brouiller les lignes de partage du bipartisme, il peut libérer les abstentionnistes écœurés par le système, il peut réveiller tout le monde et finir par l’emporter. Tout est possible, même d’arriver en tête au premier tour de la présidentielle face à Sarkozy. 

Les politologues qui ont regardé d’un œil distrait se lever ce phénomène commencent à analyser les ressorts de son succès médiatique : son jeune âge, son expertise, sa situation en dehors des partis qui sont rejetés, le caractère usé par la crise et par la pratique politique des responsables, qui vont pourtant se retrouver au centre du jeu, une fois de plus. Pour les politologues, le rejet par l’opinion des responsables politiques crée un appel d’air dans lequel des animaux politiques, comme Emmanuel Macron, peuvent s'engouffrer.

Mais la jeunesse et l'ambition ne suffisent pas. Encore faut-il des soutiens, de l’argent, des convictions et un projet nouveau et cohérent avec la demande politique.

Les soutiens, il pense les avoir grâce aux jeunes et aux réseaux sociaux. Il lui reste à drainer des personnalités politiques qui viendront quand elles penseront que Macron est pour elles le meilleur cheval pour assurer leur réélection. L’argent aussi.

Il lui faut donc afficher ses convictions et dessiner un programme qui réponde à la demande politique.

1er point : Emmanuel Macron est convaincu que la véritable demande de l’opinion n’est pas, en priorité, d’ordre identitaire ou sécuritaire, la vraie demande est économique. Les Français ont besoin de savoir que la France n’est pas bloquée dans ses frontières, qu'elle n'est pas condamnée au déclin. La majorité des Français veut avancer et pense que son destin dépend avant tout de son initiative et non pas du gouvernement.

2e point. Si la France n’est pas bloquée, Emmanuel Macron estime que les Français sont immobilisés, coincés par des contraintes géographiques, professionnelles, sociales. Pour rependre une des expressions de son diagnostic, les Français ne bougent pas parce qu’ils sont comme assignés à résidence. Beaucoup n’ont pas d’argent, pas de formation, pas de culture, et finalement pas d’opportunités.

A partir de ce diagnostic, Emmanuel Macron va articuler son projet autour de trois axes.

Le premier axe porte sur le système de production et le système social. Il faut selon lui transformer le système de production fondé sur le partage des ressources et des facteurs de production par un système fondé sur la connaissance et l'innovation permanente. Cette ambition englobe évidemment tout ce que la révolution technologique peut apporter que ce soit dans la transformation digitale ou dans la transformation environnementale.  

Le deuxième axe porte sur la nécessite d’assumer la mondialisation. Pas question de nier ce phénomène, il faut le gérer et s’y adapter. 

Le troisième axe porte sur la construction d'une souveraineté européenne, seul moyen d’affronter la concurrence internationale. Macron reprend là l‘analyse de beaucoup d’économistes selon lesquels une Europe gérée permet de gagner en autonomie donc en sécurité. Un peu comme les Etats-Unis d’Amérique.

Théoriquement, le programme de Macron va se construire sur cette charpente-là. Ces plans ne sortent pas d‘une analyse des sondages, mais d’une enquête de terrain effectuée par "les marcheurs du mouvement". Alors personne ne sait ce qu’il en sortira, mais ce qui est sûr c’est qu’on sera loin des clichés de la gauche orthodoxe sur la nécessité d’un Etat distributeur, loin des principes de l’ultralibéralisme, et encore plus loin de la droite.

Pour reprendre l'expression de tous ceux qui s’interrogent sur l'avenir de Macron, on sera loin d'une campagne présidentielle sur le rôle de nos ancêtres les Gaulois dans le façonnage de l’ADN des Français. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

04.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

05.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

06.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 04/10/2016 - 23:55
Si Marine Le Pen bénéficiait de la même publicité
des medias Bilderberg que Macron-Rothschild, ne doutons pas qu'elle serait élue haut la main ( mais non! Pas tendue...), au 1er tour!
Texas
- 04/10/2016 - 19:41
Pour l' argent.....pas d' inquiètudes
Bernard Mourad , un ex de Morgan Stanley et pote de Patrick Drahi vient de démissionner d' un Groupe de Presse ( BFM , Libération , L' Express ) pour mobiliser les réseaux et les fonds en rejoignant Macron . Vous reprendrez bien une tasse de Politiquement Correct ? .
Deneziere
- 04/10/2016 - 13:59
La course à cloche-pied
Dans la France d'aujourd'hui, un candidat qui mise tout sur l'économique et rien sur le sécuritaire, court à cloche-pied. Comme celui qui ferait l'inverse, d'ailleurs. Personnellement, je n'y crois pas, mais il faut dire que l'électorat se comporte un peu comme une midinette rêveuse. Si Hollande a pu être élu avec ses anaphores, alors n'importe quel joueur de pipeau a ses chances.