En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 2 heures 23 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 3 heures 19 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 6 heures 34 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 7 heures 46 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 10 heures 59 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 11 heures 36 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 2 heures 55 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 4 heures 22 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 5 heures 13 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 7 heures 39 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 11 heures 23 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 11 heures 42 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Info Atlantico

Président jusqu’au bout ? Quand 71% des Français pensent que François Hollande ne se préoccupe que de sa candidature, et non de la réponse aux défis auxquels la France doit faire face

Publié le 30 septembre 2016
Alors que François Hollande est déjà très impopulaire, le décalage qui existe entre les attentes des Français et la perception qu'ils ont de l'action présidentielle risque de pénaliser davantage la candidature de l'actuel chef de l'Etat.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que François Hollande est déjà très impopulaire, le décalage qui existe entre les attentes des Français et la perception qu'ils ont de l'action présidentielle risque de pénaliser davantage la candidature de l'actuel chef de l'Etat.

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements de ce sondage ?

Yves-Marie Cann : Les résultats de ce sondage ont le mérite de la clarté. A la question "qu'est-ce qui préoccupe selon vous le plus François Hollande ?", une très large majorité (71%) des personnes interrogées estiment que le président de la République se préoccupe avant tout de la préparation de sa candidature à l'élection présidentielle et seules 28% estiment qu'il se préoccupe avant tout de répondre aux défis économiques, sociaux et sécuritaires auxquels doit faire face la France.

Cette perception est très largement majoritaire au sein de la société française et fait écho aux analyses qui sont livrées dans les médias sur l'actualité de François Hollande. Le discours prononcé salle Wagram il y a trois semaines a été présenté comme le discours d'un candidat non déclaré. Par ailleurs, cette semaine marque un véritable coup d'accélérateur de la présence de François Hollande sur le terrain en France, à travers des déplacements ou prises de parole quasi quotidiens – et parfois même plusieurs fois par jour. Cette accélération est décrite comme stratégique dans la perspective de l'élection présidentielle et non pas comme visant à répondre aux défis qui se posent aujourd'hui à la France.

Que nous apprend la perception de la priorité de François Hollande au regard de la proximité politique des personnes interrogées ?

Cette perception d'un François Hollande qui se préoccuperait avant tout de la préparation de sa candidature à l'élection présidentielle est très majoritaire à l'échelle nationale et on la retrouve aussi de façon majoritaire auprès de la plupart des segments politiques. On distingue toutefois un différentiel assez marqué entre les sympathisants de droite et ceux de gauche.

Du côté des sympathisants de gauche, 53% des personnes interrogées estiment qu'il est plus préoccupé par la préparation de sa candidature à l'élection présidentielle que par la réponse aux défis qui se posent au pays. Au sein même de la gauche se forme un clivage qui oppose les sympathisants socialistes à ceux du Front de gauche et dans une moindre mesure à ceux des écologistes. Les sympathisants socialistes sont plus partagés et sont les seuls à déclarer, à une courte majorité toutefois (54%), que la première préoccupation de François Hollande est la réponse aux défis économiques, sociaux et sécuritaires auxquels doit faire face la France.

Aucune nuance en revanche de l'autre côté de l'échiquier politique : 88% des sympathisants de la droite et du centre estiment que ce qui préoccupe avant tout François Hollande est la préparation de sa candidature à l'élection présidentielle ; les sympathisants du FN sont 80% à le penser et les "sans préférence partisane" – qui constituent aujourd'hui un groupe très important puisqu'ils représentent près de 30% d'un échantillon – sont 71% à partager ce sentiment.

Au regard du contexte actuel et de l'échéance présidentielle qui approche, comment interpréter le résultat de ce sondage ?

A 7-8 mois de l'élection présidentielle – selon que l'on prenne comme référence le premier ou le second tour –, les défis sont nombreux : les enquêtes d'opinion montrent qu'aujourd'hui les préoccupations des Français se concentrent principalement sur les thématiques régaliennes (au travers des questions liées à l'identité, à la lutte contre la menace terroriste) et sur les domaines économiques et sociaux, au premier rang desquelles figure la lutte contre le chômage. Le chômage est d'ailleurs un terrain sur lequel le président de la République est en extrême difficulté. L'absence de résultats tangibles et reconnus par les Français sur le front du chômage pèse très lourd dans les jugements portés sur le bilan de François Hollande, ce dernier ayant conditionné sa candidature à l'élection présidentielle à l'inversion de la courbe du chômage. Tant que cette inversion n'est pas perçue par les Français, la potentielle candidature du chef de l'Etat à sa réélection sera sinon délégitimée, du moins décrédibilisée.

Il me semble que les résultats de ce sondage témoignent d'une nouvelle faiblesse pour François Hollande. Aujourd'hui, ce qu'attendent les Français, ce sont des réponses aux problèmes qui se posent au pays. Or, la perception qu'a une majorité de Français de François Hollande, c'est un président de la République qui est plus préoccupé par sa réélection que par la réponse aux enjeux. Le risque pour un Président qui est déjà très impopulaire auprès des Français – jamais un président de la République à 7-8 mois de la fin de son mandat n'a atteint un tel niveau d'impopularité – est que le décalage qui existe entre les attentes des Français, leurs préoccupations et la perception qu'ils ont de l'action du président de la République contribue à creuser un peu plus le fossé qui sépare François Hollande de larges pans de la population française et que cela contribue à durcir un peu plus les jugements négatifs qui sont portés soit sur sa personne soit sur son bilan. Le fait d'apparaître comme ayant trop clairement l'intention de se présenter à l'élection présidentielle risque donc de le pénaliser d'ici la fin de l'année et d'ici l'échéance du 15 décembre qu'il a pour faire acte de candidature ou pas à la primaire qui nous a été promise par le Parti socialiste.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
BOUDDHISTE SARKOZYSTE
- 01/10/2016 - 09:23
Barnum médiatique et politique pathetique !!!!
Cette quiche qui nous sert de president est un des mauvais acteurs du barnum mediatique et politique pathetique que nous finançons sans controle depuis de trop nombreuses années!!!! Et en plus il est moche !!!! Il est grand temps de leurs couper les vivres et d'exiger une stricte gestion de notre pays et surtout beaucoup moins d'état !!!! Malheureusement trop de gens vivent sans controle de cette irresponsable redistribution, presque 56%!!! Arretons cela avant que l'atterrissage nous soit fatal, cerise sur le gateau Sapin hypothèque nos assurances vies !!! La "raie publique" qu'ils disents, ils en ont plein la bouche !!! Et bien server la messieurs plutot que de la souiller !!!!
winnie
- 01/10/2016 - 07:35
Personne n' en veut?
et pourtant les francais seront bien capables de voter pour lui s'il se retrouve devant Marine. Bande de masochistes!
Liberdom
- 30/09/2016 - 19:08
Pourriture
Ce petit politicard vaniteux ne pense qu'a une chose pouvoir continuer à se la péter au milieu des "grands de ce monde" : Moi petit énarque merdique, grand intrigant, menteur patenté, j'ai été élu président. Elu en profitant du vide ambiant, j'ai poussé mes pseudopodes poisseux jusqu'à arriver au sommet. Hélas les faits sont têtus et j'ai tout foiré; mais je m'en fous et j'y retourne prêt à m'infiltrer dans le moindre interstice... et montrer au monde que je peux faire encore mieux dans nullité.