En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 27 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 6 heures 40 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 11 heures 51 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 12 heures 35 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 3 heures 45 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 11 heures 28 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 12 heures 48 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 13 heures 53 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 15 heures 58 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 16 heures 55 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
François Hollande a déclaré : "Les ministres doivent être soumis aux juridictions de droit commun".
© Reuters
François Hollande a déclaré : "Les ministres doivent être soumis aux juridictions de droit commun".
Tous égaux ?

Suppression de la Cour de justice de la République : attention, les ministres ne sont pas tout à fait des justiciables comme les autres

Publié le 08 février 2012
Ce lundi, le candidat socialiste François Hollande a affirmé vouloir supprimer la Cour de justice de la République (CJR) qui juge les crimes et délits imputables aux ministres dans l'exercice de leur fonction et ainsi les soumettre aux juridictions de droit commun. Les ministres sont-ils vraiment des justiciables comme les autres ?
Didier Maus est professeur à l'université Paul Cézanne Aix-MarseilleIl est l'auteur de nombreux ouvrages de droit constitutionnel.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Maus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Maus est professeur à l'université Paul Cézanne Aix-MarseilleIl est l'auteur de nombreux ouvrages de droit constitutionnel.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce lundi, le candidat socialiste François Hollande a affirmé vouloir supprimer la Cour de justice de la République (CJR) qui juge les crimes et délits imputables aux ministres dans l'exercice de leur fonction et ainsi les soumettre aux juridictions de droit commun. Les ministres sont-ils vraiment des justiciables comme les autres ?

Atlantico : François Hollande a-t-il raison de vouloir supprimer la Cour de justice de la République (CJR) ? Celle-ci est-elle une anomalie démocratique ?

Didier Maus : Il n'y pas de solution idéale à la responsabilité pénale des ministres pour les crimes et délits commis dans l'exercice de leurs fonctions.

Sous la IIIe République, le Sénat, constitué en Cour de justice, était compétent pour les crimes et délits et pour les crimes contre la sûreté de l'Etat.

Sous la IVe République les ministres étaient responsables devant la Haute Cour de justice, composée de députés, pour les crimes et délits commis dans l'exercice de leurs fonctions. Le système a été repris quasiment à l'identique en 1958. La révision constitutionnelle de 1993 a créé la Cour de justice de la République pour tenter de trouver une solution à l'affaire du sang contaminé.

Certes le bilan n'est pas parfait, mais il y a eu des condamnations ; Charles Pasqua a été condamné, en 2010, à un an de prison avec sursis. Il y a sans doute d'autres urgences politiques et constitutionnelles que réviser la responsabilité pénale des ministres. On peut voir dans cette proposition l'influence de M. Montebourg pour qui les responsables politiques doivent être traités comme des délinquants ordinaires. 

Le fonctionnement de la Cour de justice de la République peut être amélioré, notamment en ce qui concerne les complices et la possibilité de se constituer partie civile, mais il convient, à mon sens, de conserver une telle juridiction.

 

Comme le pense le candidat socialiste, les ministres sont-ils pour vous des justiciables comme les autres ?

Honnêtement les membres d'un gouvernement ne sont pas complètement des justiciables comme les autres. Ils le sont pour les infractions non liées à leurs fonctions (par exemple le délit d'injure dans une réunion publique ou un crime de droit commun) mais l'appartenance à une équipe gouvernementale entraîne des contraintes très particulières, notamment lorsqu'il convient de prendre des décisions graves ou urgentes.

 Décider ou ordonner au nom de la République confère aux ministres une responsabilité particulière, à la fois politique et pénale. Personne n'imagine de les doter d'une totale irresponsabilité pénale, mais il me paraît logique que celle-ci soit appréciée en tenant compte de leur position éminente et spécifique.

 

François Hollande a déclaré : "Les ministres doivent être soumis aux juridictions de droit commun". Si tel était le cas, quelles seraient les conséquences ?

La principale difficulté tiendrait au rôle du parquet, au moins tant qu'il est soumis à la tutelle hiérarchique du ministre de la Justice. C'est la raison pour laquelle le ministère public est exercé devant la Cour de justice de la République par le procureur général près la Cour de cassation, qui ne dépend pas du garde des sceaux.

Si les juridictions de droit commun étaient retenues, il conviendrait probablement de prévoir une composition élargie, comme pour les cours d'assises spéciale en matière de terrorisme. Comme le code pénal et la procédure pénale sont déjà utilisés par la Cour de justice de la République il n'y aurait pas de problème à ce stade. En revanche, comme aujourd'hui, la question de la position d'un ministre en exercice poursuivi devant une juridiction en raison d'infractions liées à ses fonctions n'est pas réglée. La présomption d'innocence existe pour les ministres comme pour les autres.

 

Propos recueillis par Jean-Benoit Raynaud

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 08/02/2012 - 21:53
Holllande réac!
a part revenir sur toutes les constructions de ses prédécesseurs, ce monsieur a-t'il une ou deux idées constructives?...
DEL
- 08/02/2012 - 21:26
Justice du peuple!
Les ministres, ne tenant leur légitimité et leur pouvoir que du peuple, doivent être jugés par le peuple.
brennec
- 08/02/2012 - 18:29
Nos juges ne sont pas élus.
quand on voit les pataquès commis par les juridictions de droit commun, quand on imagine ceux qu'on ne voit pas, on ne peut qu'être contre une telle proposition. Sans tenir compte du fait que nos juges sont majoritairement partisans politiquement, ils se feraient surement un plaisir de paralyser l'action publique sur des prétextes futiles. Non pas qu'un paralysie gouvernementale serait a déplorer dans certains domaines, notamment économiques, mais il est assez clair qu'une telle paralysie nous mènerait droit a terme a la dictature.
Nos juges ne sont nullement garants de la démocratie, ils sont plutôt représentants d'une puissante corporation, quand on voit le tollé qu'a soulevé chez eux l'enquête parlementaire sur outreau, et comment ultérieurement ils se sont débrouillés pour contourner ses recommandations.